François Hollande à Saint-Martin… Il l’a dit, il va le faire, mais pas trop…

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte avril 28, 2015 17:39

François Hollande à Saint-Martin… Il l’a dit, il va le faire, mais pas trop…

C’est à coup sur l’évènement politique de l’année puisque celle-ci ne compte pour nous aucune échéance, une bonne part de ceux qui ont des choses à dire et qui en auront ou espèrent en avoir l’opportunité sont focus sur l’oreille présidentielle, l’une des plus puissantes de France, dans laquelle ils espèrent bien pouvoir glisser toutes leurs doléances avec le secret espoir que leurs vœux soient exaucés.

Si l’on s’en tient au déroulé officiel de la visite, les espaces seront malheureusement très minces puisque le pPrésident de la République arrivera à 18h30 pour prendre congé après un dîner avec les élus prévu à 20h.

Point de séance de flagellation donc pour le résident de l’Elysée qui devrait éviter les longues tirades parfaitement rodées de la FIPcom/MEDEF de Michel Vogel, de l’AHSM de Philippe Thévenet, de Métimer de Bulent  Gulay, ou encore de l’Association du BTP de Didier Lake.

Pas non plus a priori de rencontre avec le Président Georges Gumbs du CESC ou le Président Jean Arnell pour la CCISM…

Pourtant, tous disposent dans la poche intérieure de leur veste d’un discours prêt à l’emploi écrit de longue date sur un papier maintenant jauni par le temps et à peu de choses près, ces discours sont identiques… ils ont été utilisés maintes fois, pour des visites ministérielles réelles ou avortées, pour des missions parlementaires de passage, pour des rencontres improbables avec la cour de comptes… etc…

Les topics ? RSA, compensations des charges transférées, performances dans le recouvrement fiscal, institut statistique, CICE, charges sociales, compétitivité, PIB, fonds européens et programme opérationnel pleinement dédié à Saint-Martin, coopération, accords de 1648… et surtout l’insécurité !

On imagine bien les choux gras que cela aurait pu offrir au Petit Journal de Canal +…

Et bien tout cela reposera sur nos seuls élus (et le représentant de l’état même s’il n’est pas cité dans le programme) qui auront eux un doigt le loisir de transmettre au Président de la République leur vision de notre île, de ses écueils mais surtout de ses atouts, tout cela sur fond de pénurie de moyens mais de bruits de couverts, dîner républicain oblige.

Il serait toutefois surprenant que le Président de la République nous gratifie, en même temps que de sa visite, d’un flot de mesures, de “gift”, comme cela avait pu être le cas lors de son passage à la Réunion. Il y aura forcément une annonce ou deux, sinon le déplacement perdrait de son sens, ce pourrait être le tribunal dont on sait que le dossier a été réouvert, des visites effectuées le tout sous l’impulsion semble-t-il de notre Sénateur Guillaume Arnell, homme de gauche, ou l’arrivée du RSMA qui fait un tabac en métropole sur le modèle outre-mer… enfin, pas sur le modèle du notre puisque nous n’en disposons pas…

Sans présumer des paroles présidentielles, il en est une qu’il serait néanmoins surprenant de ne pas tout d’abord entendre un bon mot à l’endroit de la Présidente pour la soutenir suite à l’agression dont elle a été victime.

Ensuite, une longue liste de tout ce que fait l’état pour nous devrait être brossée, normal, c’est le protocole…

Ensuite, une autre parole devrait ramener le débat, celle qui renverrait tout le monde “à ses copies” et qui laisserait entendre qu’une porte a été ouverte par le Ministre Lurel à l’époque, porte qui permettrait un “toilettage de la Loi Organique” pour qu’elle soit mieux à notre main, plus conforme à nos attentes.

En d’autres termes “Faites moi une proposition de modification de la Loi Organique et nous ferons en sorte qu’elle soit soutenue par le Gouvernement”, façon “Nous attendons toujours”.

Mais au fait… où en sont les travaux de la Commission Ad Hoc créée à l’époque et toute dédiée au sujet ?

Commenter avec votre compte Facebook
Igor Rembotte
Par Igor Rembotte avril 28, 2015 17:39

Les dernières infos

Suite...