Justice. Affaires des AOT de la Baie Orientale et connexe, la Suite…

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 13 Déc 2013 00:35

Justice. Affaires des AOT de la Baie Orientale et connexe, la Suite…

121213-justiceDans l’affaire dite des AOT de la Baie Orientale, le parquet a le 6 décembre dernier fait appel de la décision rendue le 28 novembre 2013 par Tribunal Correctionnel de Basse-Terre en audience foraine à Saint-Martin ouvrant ainsi la porte à un appel des parties civiles déposé lui le 09 décembre.

S’il est peu probable que des éléments nouveaux soient apparus depuis le 28 novembre dernier, ce double appel ne concernant en fait que Norbert Luftman et José Carti relève d’une démarche classique adoptée par les parquets lorsque leurs réquisitions ne sont pas suivies.

Ainsi, l’affaire des AOT n’est donc pas terminée mais le temps devrait avoir raison de la fièvre qui s’était emparée du dossier puisque les procédures d’appel engagées pourraient n’être traitées au mieux que fin 2014. Enfin, la délocalisation de l’affaire à la Cour d’appel de Basse Terre en Guadeloupe laissera l’opportunité d’évacuer la part d’émotion qui planait autour du délicat dossier dont certains en coulisses disent qu’ils ne savent toujours pas ce qui a motivé qu’il prenne une telle ampleur. 

En parallèle et concomitamment ou presque à ces deux appels, Maître Montravers, avocat de Philippe Just et d’Elisa Cohen, faisait l’objet d’une procédure devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin. En effet, Norbert Luftman estimait que ce dernier avait eu une attitude calomnieuse au travers de missives envoyées notamment au Préfet Chopin et évoquant un éventuel financement de campagne de la part de Norbert Lufman à destination d’Alain Richardson.

Sur ce point, le tribunal n’a pas retenu le délit évoqué par monsieur Luftman, Maître Montravers est donc reparti innocent et Norbert Luftman a lui écopé du droit à assumer les frais de justice, soit 3500€. Reste maintenant à déterminer si comme dans l’affaire des AOT, monsieur Luftman fera appel de cette décision.

Bref, dans la première affaire comme dans la seconde, le Tribunal Correctionnel de Basse-Terre en audience foraine à Saint-Martin semble avoir voulu renvoyer tous les plaignants quelque soit leur camp à leurs copies.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 13 Déc 2013 00:35