Hôpital LCF : Que se passe-t-il ?

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 11 Sep 2015 16:25

Hôpital LCF : Que se passe-t-il ?

Il y a quelques mois déjà que nous avons des échos particulièrement fort sur des dysfonctionnements qui ont lieu dans l’Hôpital de Saint-Martin. La grogne d’une partie du personnel à par ailleurs fait déjà parler d’elle lors d’une “mini” grève en mai dernier, vite avortée mais qui témoignait d’un malaise profond et de la souffrance des personnels soignants.

L’hôpital de Saint-Martin fait quand même parler de lui régulièrement mais étrangement, la presse locale à pour habitude de brosser dans le sens du poil la direction qui minimise tout autant la situation financière, administrative et pire, la situation morale des salariés qui ne cessent pour une partie d’entre eux de parler d’une véritable rupture de dialogue avec le directeur et l’ensemble des dirigeants.

Nous avons pris à plusieurs reprises contact avec le personnel qui se trouve en difficulté relationnelle, le bilan est sérieux. Difficile pour eux de déclarer ouvertement les pressions et actions subies au quotidien pour raison de “sécurité” et d’éviter de se retrouver sans travail. “c’est aussi simple que ça” nous dit cette aide soignante du bloc, “si je dit ce qu’il se passe ici, le directeur se fera un plaisir de me chercher des ennuis, je ne veux pas perdre mon travail, mais je suis fatiguée, j’ai peur chaque jour quand je prend mon poste” précise-t-elle encore. Beaucoup d’autres ont le même discours… Pressions, intimidation, blâmes etc.. Il faut croire que le mal est profond.

Difficile de comprendre la mécanique qui permet à un hôpital de fonctionner, notre œil extérieur n’est pas formé ni compétant en la matière, mais l’on peut s’interroger sur le malaise profond et sérieux qui semble prendre place dans ces murs. Il faut reconnaitre que s’interroger sur le plan sécurité publique, sur le plan sanitaire et social devient nécessaire, autant que sur la véracité ou pas des faits dénoncés aux détours des couloirs, s’interroger sur la cause du silence assourdissant du personnel sur les affaires qui ont semble-t-il du mal à sortir au grand jour, probablement pour les raisons évoquées plus haut.

lettre UTS-UGTG- DG ARS 9 sept 2015Notre interrogation laisse place à une curiosité grandissante sur la situation qui semble sérieuse en s’appuyant uniquement sur des faits :

– En 2012, le Dr Xavier Ledoux, anesthésiste porte plainte contre son directeur, Roland Toussaint pour coups et blessures.  Depuis, le Dr Ledoux est en arrêt maladie, particulièrement choqué de la violence de cette altercation et de la réaction de la direction et des autorités de tutelle qui ont toujours minimisé cette affaire.

– Perte d’accréditation HAS V2010 : Le rapport de la HAS a publié en Mars 2015 un rapport qui souligne la perte d’accréditation de l’hôpital LCF qui devenait alors, le seul établissement MC (Médecine-Chirurgie-Obstétrique) de France à ne pas être accrédité HAS. Rien dans la presse… sauf ICI (a ce jour, deux établissements ne disposent plus de cette accréditation).

– Difficulté financières grave avec un déficit de plus de 4,4 Millions d’euros et 9 millions d’euros de factures impayées.

Une petite photo SVP

Une petite photo SVP ?

– Lors de la dernière grève d’une partie du personnel, le directeur de l’Hôpital est allé au devant des grévistes avec un appareil numérique et a filmé ou pris en photo a parfois moins d’un mètre les visages et banderoles des manifestants. Le doute sur une tentative d’intimidation est posée (vidéo disponible en bas d’article).

– Depuis le 9 Septembre 2015, deux documents sont affichés dans l’établissement. Il s’agit de deux tracts de la section syndicale UTS/UGTG qui semble mettre un coup de pied dans la ruche dénonçant les nombreux dysfonctionnements ayant lieu au sein de l’hôpital LCF. Dans ces documents, le directeur adjoint est directement cité, la direction elle même et le syndicat menace d’une grève illimitée jusqu’au départ de la direction.

Pourtant, début septembre 2011, dans un article du StMartin Week, Roland Toussaint, le nouveau directeur de l’hôpital prenait son poste et affirmait pouvoir redresser le déficit de 1,6 millions d’euros (…) tout en indiquant au journaliste avoir découvert un établissement sain et professionnel. Si l’on en crois cependant les difficultés rencontrées par Mr Toussaint en tant que directeur de l’hôpital de la Trinité en Martinique, son poste précédent son arrivée sur l’île, les similitudes sur les problèmes rencontrés par celui-ci sont troublants. 4 ans après, la situation de l’Hôpital sur le plan financier comme sur le plan du personnel est encore plus préoccupant. Il est peut être trop tôt pour parler d’échec mais la situation semble pourtant démontrer de vraies difficultés de communication entre la direction et le personnel.

HOSPIMEDIA en date du 7 Aout publiait un article sur la situation alarmante de l’hôpital titré ” Le CH de Saint-Martin va devoir réexaminer son plan d’économies pour espérer corriger le tir ” détaillant les problématiques rencontrées par le CH LCF sur le plan financier. On regrette cependant ne pas trouver trace du problème du personnel qui est pourtant d’après nombre d’entre eux tout aussi catastrophique que le montant de la dette. Vous pourrez trouver ce papier ICI accessible par abonnement, nous n’avons pas eu pour le moment une autorisation de publication.

Pour faire court, il est évident que le ton est monté d’un cran dans notre hôpital Saint-Martinois, le sujet étant sérieux sur le plan de la santé publique, nous ne pouvons qu’espérer une issue positive d’un conflit qui semble prendre une direction pour le moment dure et qui risquerait d’enliser encore un peu plus le centre hospitalier dans une crise qui ne porte pas son nom.

tract UTS-UGTG 9 sept 2015

Intimidation ou besoin d’archives ? :

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 11 Sep 2015 16:25