La SEMSAMAR investit dans un bâtiment qui accueille désormais le Pôle Emploi et le Pôle Solidarité Famille

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mai 12, 2015 23:54

La SEMSAMAR investit dans un bâtiment qui accueille désormais le Pôle Emploi et le Pôle Solidarité Famille

120515-PoleEmploiCela fait plusieurs mois maintenant que tous les habitués du secteur voyaient ce bâtiment moderne mais assez respectueux de l’architecture locale s’élever peu à peu à Concordia… un soupçon d’Ali Tur habillé de nacots géants. Il est maintenant achevé et hier, 11 Mai 2015, le propriétaire et les locataires se faisaient un plaisir de l’inaugurer tant il symbolise une belle synergie toute locale.

On pourrait ici vous parler de la surface du bâtiment, du nombre de fenêtres, de places de parking, d’étages, de son ergonomie etc… mais la SEMSAMAR et tous ses agissements captent l’attention au delà de l’aspect terre à terre, du développement local pur ou de l’investissement social… d’abord parce qu’elle est puissante, ensuite parce qu’elle est saint-martinoise et que nous sommes chauvins et enfin parce qu’elle a cette année 30 ans et que ceux qui travaillent dans son sillage savent quelles ont été et quelles sont encore les retombées économiques induites.

Quelques discours en amont d’une visite guidée des locaux : allocution du Président de la SEMSAMAR, Monsieur Wendel Cocks, par ailleurs vice président de la Collectivité en charge du pôle développement économique, de Madame Marie-Paule Bélénus Romana, directrice de la SEMSAMAR, de Madame Ramona Connor, Vice Présidente en Charge du Pôle Solidarité Famille, de Madame Hélène Synesius Directrice du pôle emploi, le tout en présence de plusieurs membres du Conseil d’Administration, de Madame Coutant représentant le Préfet Chopin, de Monsieur Jean Arnell, Président de la CCISM, de l’essentiel des entrepreneurs quasiment tous locaux qui ont participé à la construction du bâtiment et des personnels bénéficiaires naturellement.

C’est le discours du Président qui nous aura marqué puisqu’il était emprunt de beaucoup de symbolisme, d’une légitime fierté face à la réalisation, d’une volonté d’un service meilleur en direction des familles et des demandeurs d’emplois et d’un franc soutien à l’équipe en place au sommet de la SEMSAMAR. Nous vous proposons d’ailleurs l’intégralité de celui-ci en pied d’article.

120515-PlaqueLe propriétaire : la SEMSAMAR, la SEM qui a fait couler beaucoup d’encre, la SEM qui cristallise une grand part de l’histoire du développement de Saint-Martin, entre craintes et fascination… La SEM dont on disait que la trésorerie était au plus bas, la SEM qui a fait l’objet d’un épais rapport de la Miilos, d’enquêtes diverses et variées, de perquisitions, de manchettes de journaux et de papiers salés… La SEM dont l’évocation fait immédiatement ressurgir à l’esprit les années Fischer, son départ, la naissance concomitante de la SEM patrimoniale de Guadeloupe qu’il dirige depuis et l’arrivée de Madame Bélénus Romana, directrice actuelle de la SEMSAMAR qui a su bien malgré elle capter les honneurs de la presse (et de la rue) avec force et vigueur, faveurs auxquelles elle a d’ailleurs su répondre sans hésiter à faire appel à la justice, celle là même que l’on dit à ses trousses.

Et bien cette SEM là, que les bruits de couloirs annonçaient encore il y a peu moribonde, au bord de la rupture ou par trop éloignée des besoins locaux, vient d’investir sur la terre où elle est née 5 Millions d’Euros pour ériger ce bâtiment moderne et spacieux au bénéfice de deux institutions locales toutes tournées vers la population, vers ceux qui ont besoin de soutien dans leurs problématiques familiales ou professionnelles.

120515-Plaque2Les locataires : l’idée s’est rapidement imposée de faire coexister au sein d’un seul lieu l’agence saint-martinoise du Pôle Emploi et les services de la Collectivité du Pôle solidarité famille même si à l’origine c’est le siège de la SEMSAMAR elle même qui devait être posé en ce lieu… famille et emploi, deux maillons interdépendants de la réussite sociale, de l’insertion, deux éléments qui permettent de projeter l’avenir de ceux qui font partie de la population active et donc de ceux dont ces derniers ont la charge, notre jeunesse.

Quant à elle, la SEMSAMAR semble avoir en terme de siège d’autres projets situés plutôt sur le front de mer.

Plusieurs points sont à mettre en perspective vis à vis de cette inauguration :

  • Tout d’abord, le financement de ce bâtiment assumé par la SEMSAMAR appuyé par un financement de la BFC à hauteur de 95%. On devine aisément que la BFC aura pris le soin de vérifier la crédibilité de son client et cela devrait rassurer quelque peu les sceptiques.
  • Ensuite, le soutien bien posé du Président Cocks à la Directrice alors que nous sommes à quelques encablures du renouvellement du mandat de direction confiée à Madame Bélénus Romana. Rappelons que Wendel Cocks représente avec d’autres élus les 51% d’actionnariat détenus par la Collectivité de Saint-Martin…
  • Enfin, le Président Cocks se pose aussi en rupture avec le passé, cette fameuse rupture dans la continuité qui lui permet aujourd’hui d’affirmer sa maîtrise de l’outil : “Il fut un temps où le statut officieux de la SEMSAMAR était nettement plus flou. Ce temps est terminé et j’y veille personnellement. De même que je veille à ce que la SEMSAMAR puisse assurer sa mission dans de bonnes conditions et qu’elle soit au service de l’intérêt général.”
  • Au regard du panel de professionnels ayant fait le déplacement pour l’inauguration, architectes, coordinateurs, entreprises de BTP, électriciens, charpentiers and Co, cet édifice et un investissement tourné vers l’action sociale à Saint-martin mais il aura au passage su doper ou maintenir un pan de l’économie préservé des emplois.

A l’occasion de ses 30 ans, la SEMSAMAR saura encore dans les semaines et mois qui viennent capter l’attention de la presse locale et donc de la population, concomitamment certaines échéances et autres invités surprises pourraient souhaiter participer à la fête car on ne dirige pas la 5ème SEM de France sans attirer convoitises et suspicions, à Saint-Martin encore moins qu’ailleurs…


Inauguration des nouveaux locaux de l’agence Pôle Emploi et du Pôle Solidarité et Famille

lundi 11 mai 2015 – Intervention du Président de la SEMSAMAR, M. Wendel Cocks

*************

Monsieur le Préfet,

Madame la représentante de la Présidente du Conseil territorial, Mme Ramona Connor, en charge également du Pôle Solidarité et Famille

Chers collègues vice présidents et membres du Conseil territorial,

Mesdames et Messieurs du Pôle Solidarité et Famille,

Mesdames et Messieurs de l’agence Pôle Emploi,

Madame la Directrice Générale de la SEMSAMAR,

Mesdames et Messieurs, chers invités

Je veux tout d’abord vous présenter les excuses du Directeur Régional de Pôle Emploi qui devait être parmi nous cette après-midi mais qui m’a informé qu’il ne pourrait pas finalement être des nôtres. Vous savez que Pôle Emploi traverse actuellement des moments difficiles en Guadeloupe. Il est donc tout excusé.

L’inauguration à laquelle nous allons procéder cette après-midi, représente pour moi un symbole fort à plus d’un titre.

Premier symbole : comme vous le savez, ce bâtiment va rassembler sur un même site deux administrations très différentes dans leurs statuts. Pôle emploi est une institution à caractère national. Le Pôle Solidarité et Famille qui est une institution strictement saint-martinoise. La première se consacre aux demandeurs d’emploi. La seconde vient en aide aux familles en difficulté.

Cela c’est la vision administrative. Mais dans la réalité, dans la vraie vie, nous savons tous ici qu’une mère ou un père de famille qui n’a pas d’emploi rencontre de sérieuses difficultés pour élever ses enfants.

Ce père ou cette mère de famille se battra donc avec l’aide de Pôle emploi pour trouver et retrouver un emploi et elle se battra également avec l’aide du Pôle Solidarité et famille pour élever ses enfants dans les meilleures conditions possibles.

Deux institutions donc, mais aussi une même souffrance ! Celle d’une famille.

Pour combattre ce fléau social qu’est le chômage, pour donner de l’espoir à ces centaines de familles saint-martinoises, toutes les synergies sont bonnes. Ici, cette après-midi, nous inaugurons, nous instituons l’une de ces synergies. Nous installons côte à côte deux institutions qui partagent des objectifs communs. Ce sera maintenant aux hommes et aux femmes de Pôle Emploi et du Pôle Solidarité et Famille d’inventer les voies et moyens d’une synergie qui reste largement à construire. Mais pour nos pères et mères de familles de Saint-Martin, pour nos jeunes en difficulté, de pouvoir retrouver sur un même site ces deux administrations, c’est déjà un plus important.

Et en ma qualité de Président, je suis heureux et je suis fier que ce soit la SEMSAMAR qui ait permis ce rapprochement.

Mais je vois dans cette inauguration, un autre symbole fort, celui des liens qui unissent la SEMSAMAR et son actionnaire principal et fondateur : la collectivité de Saint-Martin.

En effet, si ce bâtiment est amené à devenir un des centres essentiels de l’épanouissement de la famille, il est important de souligner que sa construction n’aura pas coûté un seul centime d’euro, ni à la Collectivité de SaintMartin, ni à Pôle Emploi. L’investissement est porté à 100 % par la SEMSAMAR qui est propriétaire de ce bâtiment.

La Collectivité de Saint-Martin et Pôle Emploi sont ses locataires. Quand on sait que la construction de ce beau bâtiment a coûté près de 5 millions d’euros, il est donc facile d’imaginer le risque financier qu’a pris la SEMSAMAR en engageant cette opération.

Ce bâtiment est donc bien le symbole d’une autre synergie, celle qui doit exister entre la Collectivité de Saint-Martin, qui conçoit et planifie le développement de son territoire, et la SEMSAMAR qui est un outil au service de la Collectivité pour mettre en oeuvre sa politique de développement et d’aménagement.

Il fut un temps où le statut officieux de la SEMSAMAR était nettement plus flou. Ce temps est terminé et j’y veille personnellement. De même que je veille à ce que la SEMSAMAR puisse assurer sa mission dans de bonnes conditions et qu’elle soit au service de l’intérêt général.

Le bâtiment que nous inaugurons aujourd’hui marque l’engagement de la SEMSAMAR au service des Saint-Martinois, non seulement parce que son actionnaire principal est la COM, mais aussi parce que la SEMSAMAR, comme son sigle l’indique clairement, est une SEM, une société d’économie mixte. Une société d’économie mixte, je le rappelle, associe des actionnaires privés et des actionnaires publics, majoritaires et elle est au service de l’intérêt général.

Enfin, je vois dans l’inauguration de ce bâtiment, un troisième symbole fort, nettement moins réjouissant.

Regardez bien ce bâtiment. Sa taille. Sa hauteur. Il comporte pas moins de trois niveaux et abrite comme je l’ai dit deux administrations. L’importance de ce bâtiment, c’est donc aussi le symbole de l’extrême gravité de la situation sociale dans notre pays Saint-Martin: Il rappelle à chacun d’entre nous, les politiques, les cadres administratifs, et à tous les salariés qui vont travailler ici, l’ampleur de la tâche que nous avons à accomplir, l’ampleur des défis que nous devons relever. Tous ensemble.

Et quand je dis tous ensemble, vous comprenez bien que ce n’est plus le bailleur qui parle. Ce n’est même plus le Président de la SEM SAMAR. C’est tout simplement le Saint-Martinois, le père de famille, qui sait que le combat à mener est rude mais que nous n’avons pas droi& échec.

Alors tous ensemble, comme je vous disais, au travail, et faisons de ce bel immeuble, un espace privilégié du développement de notre pays !

Merci de m’avoir écouté

Commenter avec votre compte Facebook

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mai 12, 2015 23:54
Écrire un commentaire

3 Commentaires

  1. Cendrine Trotter mai 13, 04:02

    lol!

  2. Patrick Benezit mai 13, 17:32

    En attendant, le service fiscal de Saint Martin est disseminé sur trois sites, dans des locaux inadaptés pour recevoir des personnels, des archives et du public ( normes sécurité incendie, éclairage, sanitaire, stockage …non respectées ). Selon certaines sources, la construction d’un centre est remise en question et cela au détriment des reels besoins de la COM, comme des Saint Martinois. Au moment où l’on fait appel au sens civique de chacun à déposer sa déclaration d’impôt, on prive le service fiscal de moyens : connexion informatique insuffisante et fiable, locaux inadaptés, défaut de personnel formés et employés differement selon qu’il soit d’origine étatique ou de la COM ( ces derniers , gérés par la COM, ayant une durée de travail inférieure à rémunération égale, et dont certains bénéficiant d’heures suplémentaires payées . . ).

  3. Patrick Benezit mai 13, 17:33

    Alors oui pour l’emploi et la politique de la solidarité famille, mais pour payer il faudra rentrer des recettes. A qui veut s’en donner les moyens seulement.

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*