Saint-Martin – FIPcom, constat après la visite du Président Hollande

FIPCOM
Par FIPCOM mai 11, 2015 20:08

Saint-Martin – FIPcom, constat après la visite du Président Hollande

Nous avons pris bonne note des avancées annoncées par Madame la Présidente dans différents domaines.

Espérons que cela se concrétisera, l’Etat nous ayant si souvent “oublié” par le passé.

Si effectivement un certain nombre d’annonces, sur le RSA en particulier, sont intéressantes, l’économie semble avoir été la grande oubliée. Encore faut-il attendre que soit annoncé, les modalités d’application de ces annonces.

De son côté la FIPCOM a pu s’entretenir le 8 mai en préfecture avec le conseiller de la présidence Pierre-Yves BOCQUET. En présence de madame Coutant, Préfecture de St Martin.

La délégation composée de Mrs Thevenet, Gulay et Vogel, s’est une fois de plus appliquée à informer le conseiller présidentiel sur les difficultés économiques de nos entreprises, sur la situation de grands périls que notre économie subit.

Il est récurant de constater que les missions s’enchainent, mais que les rapporteurs sont le plus souvent mal ou peu renseignés, ne connaissant pas ou peu les spécificités de notre territoire, doublement insulaire, dépendant encore bien souvent de la Guadeloupe, tout en disposant pourtant d’une autonomie, malheureusement restreinte, par des obligations mal ou pas du tout adaptées à St Martin. Le tout dans un environnement concurrentiel accru.

Nous avons pu mettre l’accent, sur l’obligation d’obtenir des flexibilités dans l’application des normes européennes, dans tous les secteurs, alimentaire, BTP, maritime, etc.

La compensation des avantages octroyés aux entreprises de métropole et plus proche de nous à la Guadeloupe, ou à la Martinique, leur permettant, ne serait ce que par le CICE d’être plus performantes et donc d’être directement nos concurrents.

Nous avons déjà la concurrence « déloyale » des entreprises de Sint Maarten et des îles proches… !

Nous avons rappelé la nécessité de la mise en place de la solidarité nationale et de l’égalité pour notre territoire au sein de l’entreprise France.

Le principe de continuité territoriale aérienne, dont nous pouvons constater dans notre quotidien l’absence, doit pourtant être également élargi à la continuité numérique. St Martin souffre d’une fracture d’environ 4 fois inférieure au réseau national, ou encore à celui de Martinique, ou de la Réunion.

Pourtant la Ministre Fleur Pellerin s’est engagée : « Dans le cas des départements d’outre-mer, elle conduit également à un accompagnement particulier des territoires d’outre-mer avec un taux de prise en charge du besoin de subvention par l’État de l’ordre de 60%. Comme vous le voyez, nous avons souhaité placer, avec Victorin LUREL, le développement du numérique en outre-mer au coeur de l’action du Gouvernement. »

Cette situation freine notre développement et il est nécessaire d’y remédier sans délais.

La fédération à rappelé que les difficultés de notre Collectivité lié à l’absence de compensation des charges, impactait immanquablement nos entreprises.

Que nous attendions comme tous les habitants de St Martin le jugement de notre recours devant le Tribunal administratif.

En parlant de Justice :

Nous avons appris avec plaisir la mise en place d’une chambre déléguée du TGI, cela est bien, mais ce n’est pas suffisant.

C’est un TPI juridiction de plein exercice qui devrait être mis en place pour les Iles du Nord.

A ce sujet :

Nous avons pu rappeler que les conseillers prud’homaux attendent depuis des années la Mise en place du Décret se rapportant au Conseil des prud’homme de

Basse terre / Saint-Martin/Saint-Barthélemy.

Visant la prise en charge de leurs frais de déplacements.

Bien entendu nous avons pu encore, fort d’expertises sur les 7 dernières années évoquer la nécessité de proposer des amendements à la Loi Organique. En particulier sur notre mode de gouvernance, visant la séparation du législatif et de l’exécutif.

Bref un tour d’horizon rapide d’une économie en difficulté.

Mais au terme de cette visite de 3 H … notre constat est en demi teinte.

Bien sûr nous sommes satisfait qu’un président de la république prenne enfin la peine de venir nous saluer, et nous le remercions, mais nous ne pouvons que constater qu’aucun geste n’a réellement été fait, que le Président Hollande se borne à nous donner le minimum.

Aucun soutien pour nos infrastructures en déliquescence.

Aucun soutien pour nos entreprises.

Aucune souplesse pour nous permettre de nous adapter à notre environnement concurrentiel.

Aucune réponse à nos récurrentes questions pourtant si souvent relayées par l’ensemble des forces vives de St Martin. CCISM/ Associations, ect. aux différentes missions qui nous ont visités.

En conclusion :

Wait and See

Commenter l'article avec votre compte Facebook

FIPCOM
Par FIPCOM mai 11, 2015 20:08
Écrire un commentaire

3 Commentaires

  1. Christian Tesson mai 12, 00:43

    Oui comme d’habitude, cela ne reste que des paroles !!!

  2. Igor Rembotte mai 11, 21:52

    Mince… c’est arrivé quand ????? Nous avons loupé l’info…

  3. Aline Choisy mai 12, 00:20

    Dalida est morte non ? Paroles paroles paroles !!! En avant toute la campagne 2017

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*