Sécurité routière : Fin des oreillettes et des vitres surteintées, réduction du taux d’alcoolémie…

Ministère
Par Ministère 26 Jan 2015 21:08

Sécurité routière : Fin des oreillettes et des vitres surteintées, réduction du taux d’alcoolémie…

En 2014, + 3,7 % de personnes ont été tuées et + 2,5 % ont été blessées sur les routes de France, par rapport à l’année 2013.

L’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière) estime à 3 388 décès la mortalité routière de l’année 2014, soit une hausse de 3,7 % et de 120 décès par rapport à 2013.

Selon les données de l’Observatoire, encore provisoires, cette augmentation s’explique en premier lieu par une hausse sensible de la mortalité routière de trois catégories d’usagers particulièrement vulnérables : les piétons (+8 %), les cyclistes (+8 %) et les cyclomotoristes (+6 %).

L’augmentation est plus modérée chez les automobilistes (+3%), mais représente néanmoins une cinquantaine de décès supplémentaires ; le nombre de camionneurs et de motocyclistes décédés sur les routes reste relativement stable.

Les accidents corporels augmentent de 1,7 % et leur gravité est plus importante, au regard du nombre de personnes qui ont dû être hospitalisées (741 en plus, soit une augmentation de 2,9%). Le nombre de personnes blessées est également en hausse (+2,5%).

Les derniers résultats, du mois de décembre 2014, ont enregistré une baisse importante de la mortalité routière (-8,9 % soit 28 personnes épargnées) par rapport à décembre 2013, sans toutefois parvenir à inverser la tendance générale pour l’année 2014. Au cours de cette même période, le nombre de personnes hospitalisées est en baisse de 5,4 %, celui des accidents corporels de 1,9 % et celui des personnes blessées de 0,9 %.

Synonymes de drames humains, de vies brisées et de blessures souvent irréversibles, ces résultats doivent être le signal d’une réelle prise de conscience et d’un engagement plus important de la part de tous les usagers de la route.

C’est dans cet esprit et en lien avec l’ensemble des ministères concernés (Justice, Education nationale, Transports, Santé) que le ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, a décidé de mettre en place un plan d’action pragmatique et ambitieux pour combattre l’accidentalité routière sous toutes ses formes.

Les 26 mesures présentées répondent, pour chacune d’entre elles, à des causes d’accidents déjà identifiées. Elles permettront de prévenir et de traiter l’ensemble des comportements à risque.

Les 26 mesures s’articulent autour de 4 axes (détaillées sur le site du Ministère de l’intérieur) :

  • Sensibiliser, prévenir, former
  • Protéger les plus vulnérables
  • Lutter sans relâche contre les infractions graves.
  • Améliorer la sécurité des véhicules et des infrastructures
Ministère
Par Ministère 26 Jan 2015 21:08