Tourisme. Le Député Daniel Gibbes et Air France au secours d’un secteur en mal de solution.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte octobre 23, 2013 11:41

Tourisme. Le Député Daniel Gibbes et Air France au secours d’un secteur en mal de solution.

231013-AirFranceJeudi 17 et vendredi 18 octobre se déroulaient les “Rencontres partenariales pour le développement touristique des îles du Nord de la Caraïbe” à l’Hôtel Radisson sous l’égide du Député Daniel Gibbes, en partenariat avec Air France et l’Organisation Caribéenne du Tourisme (CTO) selon un programme que vous pouvez retrouver ici.

Les objectifs de ce colloque sont ambitieux, à l’échelle de la portée de la question centrale : ”Quelle coopération entre les îles du Nord par le réseau aérien régional ?”

L’objet est de parvenir à lisser ce tourisme saisonnier historique qui est le notre en créant une seconde “saison touristique”.

La réponse est apportée par la compagnie Air France qui se dit prête à déployer les moyens de créer à Saint-Martin (entendez Juliana) un hub régional. Mais qu’est ce qu’un hub me direz-vous. La compagnie y répond elle-même en ces termes : “Le principe du hub est de permettre la connexion d’un grand nombre de petits flux de trafic (court et moyen-courriers) aux flux plus importants de et vers l’international (long-courriers).

Il s’agit de créer plusieurs fois par jour des “plages” de rendez-vous sur lesquelles sont concentrées les arrivées et les départs des vols. Les passagers peuvent ainsi rapidement et facilement prendre une correspondance, d’un vol moyen-courrier vers un vol long-courrier, ou vice-versa. Cette organisation par plages multiplie les opportunités de correspondances avec un temps d’attente minimum entre deux vols.

Ce concept du hub, par les trafics qu’il permet de drainer, est un atout concurrentiel fondamental. Grâce au hub, l’aéroport a accueilli un nombre croissant d’avions gros porteurs et enregistré une croissance rapide du trafic intercontinental. Ce système permet l’utilisation d’avions plus gros, ce qui limite les nuisances et les émissions de CO2.”

Le Député UMP Daniel Gibbes (à droite) et Pierre Eric Remoleux, président du groupe président du groupe PERSTRAT spécialisé dans les différents secteurs de l'économie touristique française et internationale

Le Député UMP Daniel Gibbes (à droite) et Pierre Eric Remoleux, président du groupe PERSTRAT spécialisé dans les différents secteurs de l’économie touristique française et internationale

Vous l’aurez compris, il s’agit pour la compagnie Air France de pouvoir proposer à ses clients des correspondances avec des compagnies aériennes locales, d’ailleurs toutes présentes au colloque. Cette offre est naturellement propice à un élargissement de la clientèle et donc à un accroissement de fréquentation pour les îles considérées. Pour faire simple, demain, un croate pourra via Air France booker son vol vers St Barth sans autre formalité que de contacter la compagnie.

Trouver un transporteur, ici Air France, est une clef de développement pour les hébergeurs des destinations considérées par le projet. En effet, on déduit facilement les effets induits pour des territoires qui, à quelques exceptions près, ne se développent que par et pour le tourisme. Les sept territoires retenus pour intégrer ce hub de la compagnie sont Anguilla, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Sint Maarten, Saint-Eustache, Saint-Kitts & Nevis, Saba avec dans un second temps des cibles plus éloignées de Juliana que sont Tortola, Monserrat, les US & UK Virgins Islands.

Avec cette volonté affichée par la compagnie Air France, le transporteur est là, prêt à développer ce hub et donc à insuffler une nouvelle dynamique dans cette économie touristique locale qui peine parfois à trouver son second souffle. Mais la clef de voûte dans l’émergence de ce nouveau produit reste la volonté des territoires concernés à intégrer l’opportunité dans leurs politiques touristiques.

Dès lors, en considérant que le Député UMP Daniel Gibbes est le porteur de ce projet et sachant que localement sa position est celle d’un opposant, ce colloque ne constitue-t-il pas une sortie du bois de l’homme avec comme fer de lance un nouveau projet qui semble cette fois moins fantasque que le précédent (Projet de développement de la Baie de Marigot, dit projet “Jutras”) ? Les élus de la majorité locale vont devoir jongler avec cette nouvelle patate chaude qui ne peut économiquement que trouver belle oreille au niveau des professionnels locaux mais aussi régionaux.

Quoiqu’il en soit, un Comité Inter-îles, en phase avec la Caribean Tourism Organisation (CTO) et dont Daniel Gibbes sera le président, sera créé sur le sujet dès le début de l’année 2014 pour permettre les avancées encore nécessaires pour que ce hub régional devienne réalité (formalités administratives, visa, taxes, etc…).

Décryptage et tentative d’analyse dans un second article que vous trouverez ici.

Commenter avec votre compte Facebook
Igor Rembotte
Par Igor Rembotte octobre 23, 2013 11:41

Les dernières infos

Suite...