Témoignage Agression du 26 Décembre

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 2, 2011 20:25

Témoignage Agression du 26 Décembre

Nous avons reçu un mail du Collectif-Action-Réaction avec un témoignage d'une personne agressé verbalement à son domicile. Cette personne désire rester anonyme, nous respectons son choix.

Voici son témoignage :
 
Je voudrais exposer les dangers réels des résidents vivant dans la partie française de St Martin.
Le dimanche 26 Décembre 2010, j'étais assise en écrivant, mes enfants regardaient la télévision sur l'ordinateur portable. ma couverture séchait sur ma terrasse, quand elle est tombée et j'ai entendu un bruit. Je me suis immédiatement levé aller voir de quoi il s'agissait et j’ai vu une personne en mouvement, se cacher derrière l'arbre qui nous sépare du voisin. il faisait complètement noir et il n'y avait aucune lumière, ni un garde de sécurité.
J’ai eu un grand choc et j'ai crié à la personne, demandant pourquoi il était là, si c'etait pour nous voler?
Un homme malodorant révolté, arriva en face de mon visage en hurlant des obscénités telles que «vous êtes raciste, VOUS ÊTES UNE F……G FOLLE, j’eu très peur et j'ai essayé de fermer les volets anticycloniques.
Son visage était en face de moi quand il a crié que j'étais une FOLLE RACISTE et il m'a empêché de fermer le volet. Terrifié, J'ai dit à mes enfants de courir pour obtenir de l’aide des voisins. J'ai retenu cet homme dégoûtant. les voisins sont venus et puis les combats ont commencé.
il a tenu à me dire qu'il aurait déjà dû me faire taire, s'il n'avait pas été si ivre. Il a poussé ma fille de 15 ans qui cherché à défendre sa mère contre les insultes !
Il serra le visage d'un ancien voisin. J’ai crié aux voisins d’appeler les gendarmes qui sont finalement arrivé.
Il a fallu trois gendarmes pour maîtriser l'homme pendant près d'une heure.
il a été arrêté, mais laissé libre le Mardi suivant.
il avait crié qu'il reviendrait pour me faire taire et pour brûler ma maison et qu'il savait qui nous sommes et où nous vivons et nous ferions mieux de ne jamais retourner à Baie Rouge comme il nous y avait déjà vus.
Ce qui est, pour moi est le plus incroyablement injuste, c’est que nous étions assis dans notre salon et on a dû recevoir toutes les menaces et insultes. Et que cet individu ne sera juger que le 17 mars 2011. Nous devons attendre TROIS mois tandis qu'il peut revenir, nous attaquer à nouveau ou même nous tuer comme ils l’ont fait avec PASCAL.
TROIS mois, ou, nous aurons peur de vivre, enfermé dans notre appartement.
Est-ce normal ?
Mais j'ai depuis découvert son nom J.M.R et il a déjà été plusieurs fois en prison avant pour vols avec violence et a récemment été relâché. POURQUOI ma famille devra attendre trois mois pour aller en justice et c’est seulement parce qu'il a poussé ma FILLE, rien pour la violence, ni les menaces de mort ni les menaces de mettre le feu a ma maison. C’est ça la justice M. le PREFET ?
M. le PREFET, si R. vient brûler notre maison ou revient avec un couteau pour nous poignarder, comme ils ont tué Pascal ?
Ah ! Vous, vous êtes en sécurité sur le haut de votre colline et où ils ne peuvent même pas se rendre pour vous menacer.
Vous savez même que nous sommes en insécurité car il a fallu trois gendarmes pour retenir l'homme. Imaginez ce qui pourrait nous arriver ! cela n'est-il pas grave?
Et je n'ai même pas l'argent pour obtenir un traitement médical dont j'ai besoin pour soigner mon coude et mon cou douloureux pour essayer de fermer les volets pour protéger ma famille !

 

Une Internaute anonyme

 

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 2, 2011 20:25

Les dernières infos

Suite...