Le BTP remonte au créneau

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mars 6, 2013 12:14

Le BTP remonte au créneau

Mardi 5 Mars 2013, l’association du BTP, nouvellement présidée par Didier LAKE conviait les socio-professionnels et un large public à une réunion de concertation consécutive aux entretiens menés récemment avec les représentants de l’Etat et de la Collectivité face à la situation très critique de ce secteur d’activité.

Il s’agissait pour ceux qui avaient déjà tiré la sonnette d’alarme en 2011, au travers d’opérations escargot dont on se souvient, de faire le point sur la situation de leur secteur d’activité en particulier, et de l’économie saint-martinoise (dont le BTP serait l’étalon et le moteur) en général.

Le constat 2 ans après est laconique et n’a évolué que vers le pire : plus de commandes, ni publiques, ni privées ; les entrepreneurs locaux sont moribonds, et n’ont le choix qu’entre licenciements et dépôt de bilan.

Une fois les diverses raisons de cette situation ainsi que les multiples tentatives d’intervention auprès des pouvoirs publics énoncées, l’association du BTP a réaffirmé son axe de travail prioritaire : obtenir le rééquilibrage de la compensation des charges liées au transfert de compétences.

BTP2-050313C’est autour de cet objectif que l’association du BTP souhaitait obtenir l’adhésion non seulement de tous les corps de métier, mais également de la société civile afin de pouvoir agir de façon solidaire et massive pour obtenir de l’état une dotation au moins équivalente à celle dont d’autres territoires bénéficient.

Trouver des moyens d’action pertinents aura ainsi été l’occasion d’un brainstorming d’une heure environ entre les quelques 150 personnes présentes.

Devant l’importance du sujet, et la forte participation, une nouvelle réunion a été programmée mardi 12 mars.

A suivre…

I. REMBOTTE

 

BTP : Ils ou elles ont dit

“La Cité scolaire qui devait fournir du travail à 22 entreprise de Saint-Martin est devenue une incertitude totale.“ Guy Deldevert – Association du BTP

“Nous sommes passés de 1000 RMistes il y a deux ans à 2200 aujourd’hui. Ces minimas sont assumés par la Collectivité et le tissus économique local ne produit plus assez d’impôts pour y faire face.“ Richard Mancilla – Association du BTP

“Nous n’allons certainement pas vous appeler à manifester ici, je n’ai pas envie de me retrouver en garde à vue.“ Didier Lake – Nouveau Président de l’Association du BTP

“Ma boîte a été créée en 1947 par mon père, aujourd’hui… je ne peux plus faire face.“  Guy Deldevert – Association du BTP

“Le BTP ne peut pas être en permanence seul en première ligne, nous devons être tous solidaires et responsables.“  Didier Lake – Nouveau Président de l’Association du BTP

“Nous refusons d’être une sous-île, l’état doit nous acorder les moyens de faire respecter nos lois et fournir des services publics aussi performants qu’ailleurs.“  Richard Mancilla – Association du BTP

“Ce n’est pas la peine d’aller demander de l’argent à l’état, l’état n’en a pas et Europe n’en a pas plus. L’europe doit faire face aux problèmes grec, espagnol, italien et bientôt français.“ Daniel Gibbs – Député des Îles du nord

“Le code des impôts de St Barth, 60 pages… le code des impôts de Saint-Martin, 700 pages.“ Jabiru – Reporter photographe

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mars 6, 2013 12:14