Internet / Technologie : Le standard TCP/IP fête ses 30 ans

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 3, 2013 00:07

Internet / Technologie : Le standard TCP/IP fête ses 30 ans

Le standard TCP/IP fête ses 30 ansAu coeur de toutes les communications Internet, le standard TCP/IP a été officiellement mis en service le 1er janvier 1983.

Le TCP/IP est une suite de protocoles. Le sigle TCP/IP signifie «Transmission Control Protocol/Internet Protocol» et se prononce «T-C-P-I-P». Il provient des noms des deux protocoles majeurs de la suite de protocoles, c’est-à-dire les protocoles TCP et IP).

Interopérabilité entre différents systèmes informatiques

Conçue dès l’origine pour permettre l’interopérabilité entre différents systèmes informatiques, le standard TCP/IP est aujourd’hui au coeur de tous les systèmes informatiques interconnectés. Le réseau Arpanet adopta cette suite TCP/IP le 1er janvier 1983, il y a tout juste 30 ans.

Ce standard est le fruit de Vint Cerf et de Robert Kahn. Il s’agissait alors de permettre à l’Arpanet, un réseau expérimenté par la Darpa (U.S. Defense Advanced Research Projects Agency), de fédérer tous ses réseaux (radio, satellite et filaire) dans un seul « tuyau ».

TCP/IP a été testée par les trois types de réseaux développés par la Darpa avant d’être définitivement standardisée et documentée en 1981 (http://tools.ietf.org/html/rfc1122) puis adopté en janvier 1983 par l’Arpanet. Bien que minutieusement préparée la migration des 400 serveurs d’Arpanet vers les protocoles TCP/IP a été un moment très sensible. Un badge porté ensuite par les équipes techniques en atteste : « j’ai survécu à la migration vers TCP ».

TCP/IP est un modèle en couches

Afin de pouvoir appliquer le modèle TCP/IP à n’importe quelles machines, c’est-à-dire indépendamment du système d’exploitation, le système de protocoles TCP/IP a été décomposé en plusieurs modules effectuant chacun une tâche précise. De plus, ces modules effectuent ces tâches les uns après les autres dans un ordre précis, on a donc un système stratifié, c’est la raison pour laquelle on parle de modèle en couches.

Le terme de couche est utilisé pour évoquer le fait que les données qui transitent sur le réseau traversent plusieurs niveaux de protocoles. Ainsi, les données (paquets d’informations) qui circulent sur le réseau sont traitées successivement par chaque couche, qui vient rajouter un élément d’information (appelé en-tête) puis sont transmises à la couche suivante.

Le modèle TCP/IP est très proche du modèle OSI (modèle comportant 7 couches) qui a été mis au point par l’organisation internationale des standards (ISO, organisation internationale de normalisation) afin de normaliser les communications entre ordinateurs.

Présentation du modèle OSI

OSI signifie Open Systems Interconnection, ce qui se traduit par Interconnexion de systèmes ouverts. Ce modèle a été mis en place par l’ISO afin de mettre en place un standard de communications entre les ordinateurs d’un réseau, c’est-à-dire les règles qui gèrent les communications entre des ordinateurs. En effet, aux origines des réseaux chaque constructeur avait un système propre (on parle de système propriétaire). Ainsi de nombreux réseaux incompatibles coexistaient. C’est la raison pour laquelle l’établissement d’une norme a été nécessaire.

Le rôle du modèle OSI consiste à standardiser la communication entre les machines afin que différents constructeurs puissent mettre au point des produits (logiciels ou matériels) compatibles (pour peu qu’ils respectent scrupuleusement le modèle OSI).

L’intérêt d’un système en couches

Le but d’un système en couches est de séparer le problème en différentes parties (les couches) selon leur niveau d’abstraction.

Chaque couche du modèle communique avec une couche adjacente (celle du dessus ou celle du dessous). Chaque couche utilise ainsi les services des couches inférieures et en fournit à celle de niveau supérieur.

Le modèle OSI

Le modèle OSI est un modèle qui comporte 7 couches, tandis que le modèle TCP/IP n’en comporte que 4. En réalité le modèle TCP/IP a été développé à peu près au même moment que le modèle OSI, c’est la raison pour laquelle il s’en inspire mais n’est pas totalement conforme aux spécifications du modèle OSI. Les couches du modèle OSI sont les suivantes :

Capture décran 2013-01-02 à 20.05.23 2

cerf kahn bush

Vinton Cerf et Bob Kahn, les co-auteurs du TCP/IP recoivent la médaille présidentielle de la liberté en 2005

Sources: calpoly.edu / le monde informatique /wikipedia

Commenter avec votre compte Facebook

PUB

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 3, 2013 00:07

Les dernières infos

Suite...