Décès de Jon Lord, clavier de Deep Purple

Sxminfo Antilles
Par Sxminfo Antilles juillet 18, 2012 02:53

Décès de Jon Lord, clavier de Deep Purple

Jon Lord, ancien clavier du groupe de hard rock britannique Deep Purple (de 1968 à 2002), s’est éteint lundi 17 Juillet à l’âge de 71 ans des suites d’une embolie pulmonaire. Le musicien, co-auteur du tube « Smoke on the Water », était affecté depuis des mois d’un cancer du pancréas.Au côté du guitariste Ritchie Blackmore, Lord avait co-écrit plusieurs des tubes de Deep Purple dans les années 70, dont le mythique « Smoke on the Water ». Le groupe a vendu plus de 100 millions d’albums à ce jour.

De 1972 à 2010, Jon Lord a sorti pas moins de 10 albums solos dont le dernier en date « To notice such things » (2010).

Jon Lord est connu pour avoir modifié littéralement le style musical de Deep Purple en branchant son orgue Hammond sur un ampli Marshall. Résultat : un son résolument plus rock et proche de la guitare qui a donné au groupe un univers plus « hard rock ».

Lorsque le groupe s’est séparé en 1976, Jon Lord a tenté d’autres expériences musicales mais il a participé à la reformation du groupe en 1984. Il le quittera en 2002 afin de se consacrer à ses projets permettant le rapprochement entre le rock et la musique classique. En 1969 déjà, il avait enregistré au Royal Albert Hall de Londres un concerto pour groupe et orchestre avec Deep Purple et le Royal Philharmonic Orchestra.

Le monde de la musique n’a pas tardé à réagir mardi matin à l’annonce du décès de Jon Lord. Tom Morello de Rage Against The Machine a posté sur son compte Twitter: «Que le grand Jon Lord, le claviériste incontournable de Deep Purple, repose en paix. Tellement de grandes, grandes chansons et ce son incroyable qui était le sien! Merci».

Commenter avec votre compte Facebook

Sxminfo Antilles
Par Sxminfo Antilles juillet 18, 2012 02:53
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*