Science: Une forte éruption solaire frappe la Terre

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 9 Mar 2012 07:09

Science: Une forte éruption solaire frappe la Terre

Une forte éruption solaire frappe la Terre, provoquant une tempête géomagnétique capable de perturber les réseaux électriques, les couloirs aériens et les systèmes de navigation par satellite.

Une tempête géomagnétique puissante se dirige du soleil vers la Terre, et son arrivée prévue jeudi pourrait affecter les réseaux électriques, les couloirs aériens et les systèmes de navigation satellite, d’après ce qu’ont indiqué des experts du climat spatial des Etats-Unis.

Une forte éruption de plasma solaire a eu lieu mardi soir SIPA/CIEL ET ESPACE -/N.O.A.O. -/S

La tempête, un gros nuage de particules chargées lancé par le soleil et qui se déplace à une vitesse approximative de 7,2 millions km/h, a été causée par deux éruptions solaires.

l s’agit probablement de l’évènement le plus important de ce type en presque six ans, et est susceptible d’être plus intense qu’une tempête similaire qui a eu lieu en Janvier dernier, d’après Joseph Kunches, un spécialiste du climat spatial travaillant pour l’Administration Nationale Océanique et Atmosphérique (NOAA) des Etats-Unis.

Cette perturbation solaire est un phénomène en trois étapes, et les deux premières ont déjà affecté la Terre.

« D’abord, deux éruptions solaires se déplaçant à la vitesse de la lumière ont atteint la Terre mardi. De telles éruptions peuvent causer des blackouts radiophoniques. Ensuite, les radiations solaires ont atteint le champ magnétique de la Terre mercredi, avec un impact potentiel sur le trafic aérien, surtout près des pôles, sur les satellites et sur tous les astronautes effectuant des sorties dans l’espace. Cette phase pourrait durer plusieurs jours ».

 « Enfin, le nuage de plasma envoyé par une éjection de masse coronale, c’est-à-dire un morceau de l’atmosphère du soleil, devrait arriver sur Terre dès Jeudi ».

Cette phase peut affecter les réseaux électriques, les satellites, les pipelines pétroliers, et certains systèmes GPS très sophistiqués, d’après les scientifiques.

 Joseph Kunches a déclaré que le composant géomagnétique de la tempête pourrait arriver un peu en avance parce qu’il suit une tempête précédente qui a quitté le soleil dimanche et est actuellement dans la magnétosphère de la Terre.

 « Lorsque vous avez déjà une tempête d’éjection de masse coronale massive, parfois la prochaine tempête arrive plus rapidement » a indiqué le scientifique.

 Ces tempêtes pourraient produire des aurores boréales très colorées, d’après les experts. Dans l’Hémisphère Nord, des aurores boréales pourraient être visibles à des latitudes moyennes, par exemple à New York ou dans l’Illinois aux Etats-Unis.

De tels phénomènes spatiaux sont inhabituels ces dernières années, d’après Harlan Spence, un astrophysicien de l’Université du New Hampshire qui est le principal scientifique utilisant le Télescope à Rayons Cosmiques pour les Effets de la Radiation (CRaTER) à bord d’un satellite de la NASA.

 « Ces phénomènes solaires relativement importants, que nous recensions peut-être seulement quelques fois sur une dizaine d’années, sont désormais plus fréquents et arrivent plus ou moins les uns après les autres » a déclaré Harlan Spence.

 Le Soleil est dans une phase ascendante de son cycle de onze ans d’activité solaire, le pic de son activité étant prévu l’an prochain, d’après les scientifiques.

 « Il est clair que le Soleil se réveille » a déclaré Harlan Spence.

 « Nous essayons de replacer cela dans le contexte, non seulement de ce que le Soleil a fait dans le passé, mais aussi de ce qui est la chose la plus importante que le Soleil est capable de faire et de ce que nous devrions prévoir en termes d’évènements extrêmes à l’avenir ».

Source http://www.actualites-news-environnement.com/

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 9 Mar 2012 07:09