Une nouvelle dictature “En marche” ? : la loi du 9 juillet 2020 probablement reconduite jusqu’au 31 mars 2021

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE septembre 8, 2020 15:25

Une nouvelle dictature “En marche” ? : la loi du 9 juillet 2020 probablement reconduite jusqu’au 31 mars 2021

C’est une belle intro n’est ce pas ? et c’est surtout dans les bacs ! L’exécutif va demander au Parlement de prolonger de la loi du 9 juillet 2020 organisant la gestion de la crise sanitaire.

Ce dispositif miracle permet de limiter les rassemblements, les déplacements ou de fermer des établissements. Initialement prévu jusqu’au 30 octobre, il devrait être reconduit jusqu’au 31 mars 2021.

Rassurez-vous !  Cette loi est un peu plus souple que l’état d’urgence sanitaire qui était entrée en vigueur en France le 23 mars puis levée le 9 juillet 2020 dernier. Cependant, ce régime transitoire instauré par la loi du 9 juillet prévoit toutefois des mesures particulièrement contraignantes pour la population en cas de reprise de l’épidémie mais certainement aussi en cas de reprise tout court de quelques volontés d’en découdre aux ronds-points, entre autres !

La loi permet ainsi au Premier ministre de prendre, par décret, des mesures limitant la circulation des personnes et des transports, les rassemblements et les réunions dans l’espace public, ainsi que l’ouverture des établissements recevant du public, comme les restaurants ou les cinémas. Elle peut également permettre aux autorités d’imposer un test virologique aux personnes voyageant entre la métropole et les outre-mer, ainsi que le placement en quarantaine des voyageurs arrivant en métropole.

Le dispositif laisse une souplesse aux préfets, qui peuvent, selon la situation locale, alléger ou au contraire durcir les mesures prises au niveau national, comme nous avons pu le constater ici à saint-martin avec cette gestion sous bonne maitrise (!) de la frontière Sint Maarten / Saint-Martin.

Le non-respect des mesures prises par les autorités expose les contrevenants à des amendes similaires à celles prévues durant l’état d’urgence sanitaire (amende forfaitaire de 135 euros). En outre, les mesures peuvent faire l’objet d’un référé devant le tribunal administratif.

En revanche, la loi du 9 juillet, si elle prévoit des restrictions locales, ne permet pas un nouveau confinement généralisé du territoire (ouf, on a eu chaud pour le coup !). Pour mettre en place un tel confinement, le Parlement devrait voter le retour à l’état d’urgence sanitaire, ce qu’ils essayent péniblement peut-être de faire en vendant à la population cette fameuse deuxième vague fantasmagorique à grands coups de presses totalitaires, d’ARS en mal d’ego sans oublier nos fonctionnaires d’état qui pensent “carrière” en usant du dispositif juridique que Macron leur donnent. Certains s’en donnent a coeur joie !

D’autre part, à voir le nombre d’articles à la une de la presse nationale et même, régionale, façon “putaclick” avec leurs titres tous pompeux : “Les anti-Masques”, “les Pros Raoult”, “les Clusters”, “les pics” … On vous laissera le choix de remplir votre calepin d’anecdotes toutes plus fumeuses les unes que les autres. Tout ceci ayant à son chevet une majorité de décérébrés ras du bulbe, en mal de peur de la mort qui, d’ailleurs aujourd’hui, ne s’appelle plus que “Covid-19”. Il suffit de lever le nez et d’apercevoir dans les voitures aux vitres étanches le port du masque jusqu’aux oreilles pour comprendre que la population de la génération BFMTV n’est pas prête à reprendre leurs vies d’avant. Désormais, cette population vous traitera de criminel si vous osez retirer votre masque chinois pour bouffer un pain au chocolat.

Lors de l’élection de ce président Vip et de son gouvernement de têtes à claques, de nombreuses voix s’étaient élevées tentant de persuader les récalcitrants que “En Marche” était le meilleur choix possible pour un avenir fantastique. L’arrière-plan cinématique de la pyramide du Louvre avait même interpellé beaucoup d’entre nous, d’un coté dubitatif d’être en présence d’un Illuminati, d’autres d’être un enfoiré de Franc-maçons, d’autres encore d’être juste “moderne et talentueux”, voir dynamique et très intelligent. Bref, vous aviez tous globalement validé la situation. Qui mieux des deux entre la peste et le choléra ?

Non, vous ne rêvez pas, notre république s’incline inexorablement vers une dictature “moderne”. En marche vers un avenir économiquement stable ou toute la population, ne meurt plus de rien, sauf de faim peut-être !

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE septembre 8, 2020 15:25
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*

Les dernières infos

Suite...