Lettre à ceux qui nous gouvernent ou qui prétendent le faire L’éducation en danger à Saint-Martin

Autre
Par Autre mars 22, 2018 07:49

Lettre à ceux qui nous gouvernent ou qui prétendent le faire L’éducation en danger à Saint-Martin


Près de 7 mois après le passage du cyclone Irma et à moins de 3 mois de la prochaine saison cyclonique, nous sommes en droit de nous interroger sur l’intérêt que nos dirigeants de tous bords portent à nos élèves.

Tout d’abord, comment expliquer que les écoles soient toujours délabrées ou occupées par des familles sans logement ?

Pour quelles raisons les travaux engagés au lycée professionnel se sont arrêtés. En effet, les fenêtres et portes sont toujours manquantes alors que nous avons eu des visites du service technique ? faudra-t-il encore passer par Facebook pour faire bouger les choses ?

Pour quelles raisons, des travaux de réfection en bois sur une salle de cours située à côté de l’atelier menuiserie, se sont arrêtés ? Nos élèves de charpente et de menuiserie auraient pu s’occuper sainement en effectuant cette activité et ils en auraient sans aucun doute tiré une certaine fierté. Vous n’y avez pas pensé ?

Pour quelles raisons les fenêtres béantes ne sont toujours pas obstruées avec au moins un contreplaqué ? On attend la prochaine saison cyclonique ou que notre « belle-mère » la France nous donne de l’argent ou le fasse pour nous ?

Pour quelles raisons ne mentionnez-vous jamais la réfection du CDI et de la salle polyvalente du lycée, deux lieux indispensables pour nos élèves ? Vous ne parlez pas non plus de la reconstruction des salles (15 salles) situées au-dessus des ateliers et complètement détruites ! Ni des locaux de la section hôtelière ! Avez-vous l’intention de tout laisser en l’état à la prochaine rentrée scolaire ? Pensez-vous que la communauté scolaire du lycée professionnel ne mérite pas votre attention ou tout simplement votre respect ? Pensez-vous que nous allons accepter cela sans rien dire ?

Pour qui avez-vous mis des préfabriqués sur l’ancien site de l’annexe du lycée ? Ils sont là depuis près d’un mois et ne semblent pas occupés.

Pour quelles raisons les prestigieux visiteurs évitent-ils ostensiblement le lycée professionnel et retournent tranquillement en France en clamant haut et fort que la reconstruction à commencer, que tout va mieux ?

Non, rien a commencé ! On vous ment ! On pleurniche ! et on attend ! On attend quoi ? Que le moindre évènement mette le feu aux poudres ? Que chacun commence à se taper dessus afin d’évacuer ses frustrations ?

Que faites-vous ? Etes-vous des enfants gâtés à qui on a cassé le jouet ? Ben oui ! votre joujou est cassé, vous le ramassez et vous commencez à le réparer. Mais pour cela il faut avoir des priorités, mais les connaissez-vous ?

Vous n’avez pas assez d’argent, certes, mais commencez à faire quelque chose de concret pour montrer que vous êtes capables de vous prendre en main ! Un peu de transparence afin que le peuple sache ce que vous faites des sommes que l’on vous donne. User vos fonds de pantalon sur les fauteuils de l’Elysée ou vos talons dans les couloirs du palais Bourbon ne vont rien faire avancer.

Le tourisme est une priorité mais surement pas avant l’éducation à moins que ce soit encore une stratégie pour évincer les jeunes locaux du marché de l’emploi !

« Tu n’es pas formé, donc je dois faire venir de la main d’œuvre extérieure », n’est-ce pas ?

Nos jeunes ont droit à une éducation de qualité ! Les élèves du lycée professionnel doivent être traités comme tous les élèves. Ils ont droit à des locaux dignes de ce nom et à du matériel adéquat afin d’être formé dans les meilleures conditions possibles.

La jeunesse on s’en occupe, on ne la laisse pas en marge de la société pour mieux la manipuler ! Réfléchissez-y si vous ne voulez pas pleurer toutes les larmes de votre corps.

Une enseignante très en colère

Dominique DEMOCRITE LOUISY

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre mars 22, 2018 07:49
Écrire un commentaire

1 Commentaire

  1. Marc août 13, 09:19

    Je partage complètement votre lettre ouverte et j’espère qu’elle sera suivie d’effets.

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire