Affaire TURQUIN : Nadine Turquin a été mise en examen et écrouée pour assassinat

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE avril 29, 2017 14:18

Affaire TURQUIN : Nadine Turquin a été mise en examen et écrouée pour assassinat

La femme du vétérinaire Jean-Louis Turquin, abattu en janvier à Saint-Martin (lire ici l’article co-écrit avec Jean-Michel Carollo, journaliste au St-Martin’s Week), a été mise en examen et écrouée dans la soirée de vendredi pour assassinat.

En garde à vue, elle a nié les faits de façon catégorique pendant 48 heures. Elle a été incapable d’expliquer les particules de poudre retrouvées sur ses mains (Le procureur de la République de Pointe-à-Pitre, Xavier Bonhomme, a expliqué que des résultats d’expertises avaient révélé la présence, sur ses deux mains de 19 particules typiques qui démontrent qu’elle était à proximité ou l’auteur du tir par arme à feu), ni pourquoi son sang a été retrouvé sur des débris de verre (un vase cassé) sur la scène de crime. Plusieurs éléments matériels troublants ont néanmoins emporté la conviction du magistrat qui a décidé d’écrouer la veuve vendredi soir pour assassinat au centre pénitentiaire de Fond-Sarail, à Baie-Mahault.

Le soir des faits, elle avait expliqué avoir fêté son anniversaire avec trois amies dans un bar de l’île. “Mon mari est un couche-tôt et appréciait peu cette ambiance musicale bruyante. A mon retour vers 0h30, les portes étaient ouvertes, tout était allumé. En pénétrant dans la chambre totalement en désordre, j’ai découvert mon mari gisant sur le sol, près du lit”, précisait-elle, évoquant la piste d’un cambriolage sanglant.

Pour autant, lorsque nous avions enquêté avec un confrère du parisien dépêché sur place par sa rédaction pour couvrir l’affaire, puis avec une équipe de 7 à 8 la semaine suivante, la fille d’une amie proche de Nadine nous avait confié qu’elle avait entendu du bruit dans la maison vers 22 heures. Étant seule dans la maison, la jeune fille avait appelé sa maman pour lui dire son inquiétude sur ce qu’elle avait entendu, comme une bagarre avait-elle affirmé. Sa maman était avec Nadine Turquin et deux autres amies, elle l’a plusieurs fois confirmé aux enquêteurs et aux journalistes.
Si l’on prend en compte ce témoignage, alors Nadine Turquin était bien absente de la maison lorsque son mari a été assassiné. Alors comment la poudre s’est retrouvée sur les mains de la veuve ? A-t-elle tuée son mari avant de partir en soirée ?

Une autre piste avait été évoqué sur un trafic éventuel de molécules. Le métier de vétérinaire permettant d’avoir accès à certaines molécules médicamenteuses plus facilement qu’un médecin car moins contrôler, il avait été évoqué cette option. Nadine Turquin avait aussi témoigné que son mari utilisait souvent son ordinateur pour communiquer avec des personnes inconnues. Jean-Louis Turquin utilisait les réseaux sociaux mais de façon très modérée. Avec qui échangeait-il durant de longues heures ? Avait-il des relations avec des trafiquants ?
Une négociation qui aurait mal tourné avec des commanditaires pouvait peut-être expliquer le meurtre de Jean-Louis Turquin, mais le secret de l’instruction n’a pas permis à ce jour d’avoir la moindre information cohérente sur cette piste et nos sources ne sont pas suffisantes pour la retenir.

Dans tous les cas, cette affaire va prendre désormais une autre direction et de nombreuses vérifications vont devoir être faites pour affiner le scénario car il semble bien que dans cette affaire, des personnes aient “oubliés” de dire la vérité aux enquêteurs.

Si les faits reprochés a Nadine Turquin étaient confirmé, nous pourrions peut être alors nous “réjouir” qu’il ne s’agit pas d’un meurtre gratuit de cambrioleurs. Enfin, se “réjouir” n’est peut être pas totalement adapté a cette affaire sordide.

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE avril 29, 2017 14:18

Les dernières infos

Suite...