Interview politique Saint-Martin 2017 : Jules Charville répond aux questions de SXMINFO

Rédaction
Par Rédaction novembre 10, 2016 19:11

Interview politique Saint-Martin 2017 : Jules Charville répond aux questions de SXMINFO


À moins cinq mois des élections territoriales qui se tiendront en mars 2017, Jules Charville est le premier homme politique de Saint-Martin à qui nous souhaitions poser quelques questions axées essentiellement sur son parcours politique pour ceux qui ne le connaissent pas ou peu et bien entendu sur ses ambitions pour 2017. Il a accepté volontiers se prêter au jeu des questions de la rédaction, questions pures jus SXMINFO.  

Jules Charville est entré en politique à l’âge de 24 ans lorsqu’en 1977, le docteur Hubert Petit qui souhaitait se représenter aux élections municipales l’invite à rejoindre sa liste.  Après la défaite contre Elie Fleming, la liste se représente en 1983. Jules Charville va alors siéger sur le banc de l’opposition lors de la première mandature d’Albert Fleming. Le conseiller municipal continue de s’engager aux côtés du docteur Petit et siègera dans l’opposition jusqu’en 1992, année de son retrait momentané de la vie politique, pour se consacrer à son entreprise.

En 2001, Jules Charville revient aux affaires sur la liste d’un nouveau parti, le MAP. En 2006, un an avant les premières élections territoriales, il initie un rassemblement politique devenu ensuite le RRR. Sous la première mandature de la Collectivité, l’homme qui souhaitait plutôt être présent au Conseil économique, social et culturel (CESC) en devient le secrétaire. En 2012, il décide de ne pas rejoindre le RRR emmené alors par Alain Richardson, arguant de « divisions ». Il accepte l’invitation du leader de la liste « Team Daniel Gibbs », sans devenir membre de l’U.D., espérant « retrouver l’esprit de rassemblement ». Six mois après l’investiture de la majorité RRR, Jules Charville quitte le groupe de l’opposition pour faire cavalier seul sur les bancs du Conseil territorial, estimant que c’est ainsi qu’il parvient à « mieux défendre les intérêts de la population ».

SXMINFO • Quel rôle pensez-vous avoir joué en tant que membre indépendant de l’opposition durant cette mandature qui s’achève ? Quelles sont vos relations avec les autres membres du Conseil territorial ?

Jules Charville • J’ai joué mon rôle, celui que m’a confié notre population, c’est-à-dire d’être le défenseur de ses intérêts au quotidien, notamment concernant les 50 pas géométriques, le Plu et les problèmes liés à l’environnement.
Mes relations avec les autres membres du conseil territorial sont cordiales et studieuses.

SXMINFO • Après avoir fait partie de plusieurs mouvements politiques locaux, le dernier en date étant l’UD, vous avez fondé votre propre parti, HOPE, en mai 2016. Quelles en sont les valeurs fondatrices et les lignes directrices ?

Jules Charville • Pour votre bonne information, en 2012, suite à d’intenses négociations, j’ai accepté de faire alliance avec le président de l’association « Team Daniel Gibbs », et je me suis positionné sur une liste électorale, portant le même nom. A cette époque, L’U.D. était présidé par Mr Raymond Heligar. Je n’ai jamais fait partie de l’UD. « Hope Party » a été fondé en mars 2015. Récemment, nous avons tenu notre 1ere manifestation pour le grand public.
Le peuple de St Martin a besoin d’une force politique et citoyenne capable de se mettre à son service. Hope Party a donc été créé dans ce but.
En conséquence, nous nous proposons d’être constamment à l’écoute de la population de façon à ce que notre programme politique corresponde profondément à ses aspirations.
Nos lignes directrices sont le combat contre le chômage, le redémarrage de l’économie de notre ile et l’amélioration de la coopération avec la partie hollandaise

SXMINFO • Cela correspond-il à un aveu d’impossibilité de rassemblement entre vos pairs et vous-mêmes alors que l’on pourrait croire que vous vous partagez le même électorat ? Ne craignez vous pas la dilution des votes dès le premier tour en 2017 si vous parvenez jusque là ?

Jules Charville • Comme toujours, ma volonté est de rassembler. A maintes reprises, je l’ai démontré à travers mes interventions lors de diverses réunions du conseil territorial, et ma capacité à travailler avec tous. Je crois donc qu’il y a encore une possibilité d’entente sur l’idée de rassemblement. J’y suis encore favorable.

SXMINFO • Vous avez d’ores et déjà annoncé que HOPE présenterait une liste aux prochaines élections territoriales. En serez-vous tête de liste ? Quels seront ou ont été vos critères de sélection des candidats de cette liste ?

Jules Charville • St Martin a besoin de toutes les compétences pour se développer. Hope party représente chaque citoyen St Martinois. Il est donc normal que nous puissions présenter notre liste pour aider notre territoire. Effectivement, nous avons annoncé notre candidature. Etant le leader de cette formation politique et citoyenne, bénéficiant d’expérience en tant qu’élu, mes colistiers et une partie de la population m’invitent à conduire la liste. Je prends la mesure de cet engagement et je l’accepte, avec une certaine gravite compte tenu de la situation de la Collectivité territoriale. C’est précisément pour cette raison que nos critères de sélection exigent des compétences pour mener a bien notre mission pleinement, si nous sommes élus.

SXMINFO • Le Bureau de votre parti semble composé de jeunes principalement, laissant penser que vous travaillez au renouvellement de la classe politique locale. Pensez-vous qu’un de ces jeunes pourrait être la tête de liste HOPE ou une tête de liste ou croyez-vous comme certains que ce temps n’est pas encore venu et qu’il est en fait le votre ?

Jules Charville • A St Martin, nous avons à faire face à un vide politique. Nous avons assisté à un manque total d’émergence de jeunes leaders depuis 1995. Je veux être celui qui permettra le renouvellement de la classe politique St Martinoise à travers Hope party et plus généralement à travers d’autres collectivités. Pour ce faire, l’expérience est indispensable tout comme la formation est indispensable pour gérer au mieux les affaires de St Martin. Etre élus ensembles nous permettra de réussir pour St Martin.

SXMINFO • Vous vous êtes positionné en tête de file du mouvement “Our Land Matters”. Pouvez-vous nous en expliquer les tenants et aboutissants ? Sera-ce un de vos thèmes de campagne ? Ne risquez-vous pas que votre électorat pense que votre démarche n’est pas tout à fait désintéressée ?

Jules Charville • A la demande de la famille concernée, étant très sensible à ces questions qui font parties de mes préoccupations, c’est naturellement que j’ai décidé de répondre favorablement à leur demande.
Je suis favorable à la justice pour tous. Il ne s’agit pas d’en faire un thème de campagne. J’ai été élu pour défendre tous nos compatriotes, mon devoir, c’est d’être à leurs cotés.

SXMINFO • Vos propositions de modification de la loi organique incluent la discrimination positive et la nécessité de «la reconnaissance du droit coutumier», autrement dit de «l’identité de Saint-Martin». Pouvez-vous la définir ? Comment cela se traduirait dans la pratique pour le citoyen lambda et surtout pour celui qui ne pourra y prétendre ?

Jules Charville • La discrimination positive fait partie des propositions d’amendements à notre loi organique, approuvées par notre conseil territorial le 13 octobre dernier. En fait, c’est une mesure qui protègerait les travailleurs résidant sur notre ile, en leur donnant priorité à l’emploi. Rien de nouveau ou d’étrange, puisque tel est le cas en Polynésie Française et dans d’autres territoires étrangers (Partie Hollandaise de notre ile, Curaçao, etc…).
De même, le droit coutumier est la protection des coutumes St Martinoises qui sont, dans certains cas, menacées de disparition. Cela ne devrait pas poser de problèmes aux citoyens qui se considère St Martinois par son attachement au territoire et pour son amour.

SXMINFO • Vous vous décrivez comme un homme de rassemblement. Pourtant votre parti et votre discours semblent s’adresser aux seuls saint-martinois. Est-ce une réalité ? Une volonté ? Ne craignez-vous pas d’exacerber les communautarismes ?

Jules Charville • St Martin représente un métissage, nous avons des St Martinois nés ici et ceux qui ont adopté St Martin et nous en sommes heureux. Mieux vivre ensemble c’est de partager des valeurs communes, dont la principale est notre amour incommensurable pour St Martin. Je veux faire avec toutes les composantes de notre société. C’est de cette manière que nous réussirons à développer notre ile. Ceux qui veulent troubler une partie de l’électorat n’y arriveront pas car je m’attache personnellement à rencontrer l’ensemble de la population. Je suis un homme ouvert et qui souhaite rassembler.

SXMINFO • Quelles seraient vos premières mesures ou votre premier cheval de bataille en tant que Président de la COM ?

Jules Charville • Le développement économique est la priorité absolue pour créer des emplois, redonner du pouvoir d’achat, afin de créer une dynamique territoriale.
Les 50 pas géométriques font partie de nos priorités également et plus généralement, ST Martin doit retrouver sa place dans l’industrie touristique de la Caraïbe.

SXMINFO • Un message aux électeurs ?

Jules Charville • Nous devons retrouver une pleine confiance dans nos institutions, dans ce qui caractérise notre ile, et pour ce faire le changement de la classe politique est indispensable. Hope party vous propose de rompre avec le système du passé pour entrer résolument dans la modernité avec une nouvelle équipe qui prône, un homme, un mandat. En mars 2017, vous aurez l’occasion historique de mettre en place une équipe compétente, ayant une vision à court, moyen et long terme, pour donner un cap à St Martin. Nous avons besoin de chacun d’entre vous pour gagner.

SXMINFO • Merci Mr Charville

Jules Charville • Merci à vous

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Rédaction
Par Rédaction novembre 10, 2016 19:11
Écrire un commentaire

3 Commentaires

  1. rose novembre 10, 19:33

    bien cette interview, on apprend pas mal de choses sur le personnage. après, sur ce que ce monsieur veux, on a compris, y a des gens ici qui gênent un peu (beaucoup) mais c’est de bonne guerre et à la mode, dans le bon moment même avec l’élection de mr TRUMP. C’est pas forcément une tare la préférence nationale mais je suis curieuse de savoir si ce mr charmille va prendre plein d’insultes sur Facebook et ailleurs en meme temps que donald trump ou pas ?

  2. Beatrice Dulac novembre 11, 10:27

    Un très bon souvenir de ce Monsieur qui a énormément de qualités humaines! bonne chance à lui!

  3. Julienne Lake novembre 11, 16:53

    Bonne chanse mr charville je suis de tout coeur avec toi malgré la distance good luck ✌ to you

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire