Saint-Martin et Les Républicains… on n’y comprend rien ! (mais non, on déconne… on va même vous expliquer)

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 22, 2016 18:37

Saint-Martin et Les Républicains… on n’y comprend rien ! (mais non, on déconne… on va même vous expliquer)

Préambule : Il faut faire un petit exercice de mémoire pour parvenir à entrevoir un semblant de vérité aujourd’hui, à un mois des primaires “de la droite et du centre“ mais où tout le monde peut voter…

En 2012, avant que la victoire lui échappe aux élections territoriales, Daniel Gibbs hérite d’une fédération UMP tenue à bout de bras depuis quelques années par LCF et dont les manettes sont confiées à Mélissa Nicolas – Sédano.
L’investiture UMP, grâce à un travail habile du tandem Gibbs-Beaupère échappe à ceux qui pourtant assumaient le fonctionnement de la fédé, ces derniers, fous de rage, la font alors exploser.
http://www.stmartinweek.net/index.php/n%BA1398-bis-16/05/12/d%E9mission-des-membres-du-bureau-une-1398-bis.html
http://www.sxminfo.fr/30557/13/05/2012/communique-de-la-federation-territoriale-ump-de-saint-martin/

La défaite locale étant là, Daniel Gibbs devient le premier Député de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ayant mis presque moins de temps à rassembler les deux morceaux de sa carte du parti que pour la déchirer.
Mais le deal est posé… puisqu’il n’est qu’un seul député pour les deux îles, en 2017, on passe la main au voisin comme pour la candidate Iles du Nord à Miss France… Et la magie opère, il se trouve que le sieur Beaupère est de retour à Saint-Barth (http://www.sxminfo.fr/62625/24/07/2013/ump-saint-barthelemy-premiere-secousse/), tout en discrétion et en souplesse mais très opportunément, après avoir pris une taule aux européennes, et qu’il sera candidat aux législatives, mais que pour gagner, il aura besoin des voix saint-martinoises, tout comme Daniel avait eu besoin des voix de St Barth. http://fr.jabiru-blog.info/2012/05/11/daniel-gibbs-candidat-ump-aux-legislatives/

Et la logique devient enfantine : Daniel Gibbs pourrait ne pas être candidat à sa propre succession… lui imposant de trouver un(e) suppléant(e) saint-martinois(e) aussi transparent(e) et inoffensif(ve) que la co-députée Miot Richard, mais lui imposant aussi pour la continuité de sa parfaite carrière politique de prendre l’hôtel de la collectivité et d’attendre que le sieur Beaupère lui rende la main à l’assemblée en 2022, si nécessaire.
Entre temps ? Ben entre temps, puisque les égos pilotent la raison, si Nicolas Sarkozy sortait vainqueur des primaires, et si d’aventure il remportait la présidentielle, Daniel Gibbs pourrait s’imaginer un destin national, celui qui l’anime de longue date, car ne nous leurrons et posons juste une balance bien tarée entre les grands pas du Député à Paris et les interventions pour la forme uniquement du leader de l’opposition locale pour juger objectivement des réelles motivations de Daniel Gibbs.

Oula… j’entends des voix monter et des yeux se tourner vers le ciel… et pourtant, je mets un billet maintenant que la numéro deux potentielle sur sa liste de Dan the Man aurait des prédispositions à la présidence territoriale si Monsieur Gibbs devait quitter ses fonctions prématurément, pour Oudinot par exemple…

Ce qui nous amène à l’actualité : les primaires de la Droite et du Centre.

On l’aura compris, Daniel Gibbs n’a aucun autre choix que de soutenir le candidat Sarkozy (qui l’avait nommé Secrétaire général du Comité outre mer du Parti), ce qu’il a d’ailleurs fait récemment, acte de fidélité par excellence, la morale politique tirée dans l’image vers le haut.
Mais (il en faut toujours un), faudrait quand même pas que le candidat Juppé, en tête dans les sondages nationaux, fasse un carton à Saint-Martin… si tel devait être le cas, OUT la puissance politique du Député local et ses rêves d’ors républicains.
Qu’à cela ne tienne, il suffit de tuer dans l’œuf la campagne Juppé en plaçant à la tête de son comité un fidèle Gibbsien, Hervé Dorville par exemple, dont on peut être certain que le zèle à porter la voix de l’homme de Bordeaux sera inversement proportionnel à celui qu’il déploiera et déploie déjà en tant que directeur de campagne pour Daniel Gibbs candidat aux élections territoriales… Et l’affaire est jouée : simulacre de démocratie façon Les Républicains à Saint-Martin, prise de risque zéro pour Dan The Man en local… Et énième et habituel pied de nez aux règles républicaines, et en l’occurrence à la Haute Autorité de la Primaire qui revendique sur son site veiller “ à la régularité du scrutin et à l’égalité entre les candidats”

Amis Républicains (dans le sens Amis ayant un certain goût pour la République), imaginons un instant que le directeur de campagne du candidat Sarkozy soit responsable d’un comité de soutien Juppé…

Là où l’on perd littéralement son latin, c’est lorsque l’on assiste à la venue du candidat Juppé reçu localement par un Président de la CCI tout acquis à Daniel, entouré d’Hervé Dorvil encore plus acquis, flanqué de Franck Viotty (ex n° 2 de la liste de Fischer en 2012), de Ketty Karam et de Jean-Paul Fischer himself…

Là, on se dit “mince, j’ai loupé le numéro 978 de la saga“

Quoique… y’a quand même un pivot sur cet étrange échiquier qui pourrait bien être bicolore et c’est encore une fois le sieur Hervé… formé à l‘école alsacienne, biberonné à la sauce Karam et auto-émancipé après la défaite cuisante de la liste de Marthe Ougoundélé aux territoriales de 2012 (la célèbre liste à propulsion… Jean-Paul à l’arrière). C’est d’ailleurs à ce moment qu’il abandonne ses mandats en cours (CCI et CESC… motif à l’époque ? “Trop de boulot à la SAMAGEST“) et se découvre une passion sans limite pour celui qui deviendra notre serviteur, notre Député. Quoique… les raisons de son investissement sont disponibles dans les colonnes d’un confrère et tiennent en peu de mots “s’investir pour une équipe qui gagne“… quid des idées ? Et quid de l’enseignement Fischer (pas bien en phase avec Gibbs) dont tout le monde sait qu’il a fait de l’homme ce qu’il est aujourd’hui ? (NDLR : je vous conseille la lecture de Pourquoi j’ai mangé mon père, roman du journaliste, économiste, et écrivain anglais Roy Lewis.)

Bref… rien que pour le plaisir d’un ersatz de démocratie, il serait à se demander s’il n’est pas urgent de lancer un grand “2€ton“ pour que tout le monde aille voter à ces primaires et que le résultat ressemble à autre chose qu’un scénario Sarko-gibbsien un peu trop proche de la pensée unique, ne serait-ce que pour l’image du territoire…

Avec un peu de cran en plus, il ne restera plus qu’à proposer aux candidats déclarés (ou moins) Alain Richardson, Louis Mussington, Jules Charville, Julien Gumbs, Jeanne Vanterpool, Ramona Connor et autres de nommer Hervé Dorvil Directeur de toutes les Campagnes… résultat garanti et merveilleux acte de rassemblement autour d’une cause unique (enfin !).

Prochain papier, à l’ancienne… le paysage politique saint-martinois à quelques encablures des élections locales : c’est sûr, on va bien vous faire marrer.

Peut-on encore s’étonner des records d’abstention saint-martinois ?

Vivement 17…

Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 22, 2016 18:37
Écrire un commentaire

6 Commentaires

  1. jean marc octobre 22, 18:57

    crise de fou rire avec ma femme ! ils t’ont tellement cramé en 2012 qu’ils t’ont donné l’énergie et l’expérience pour atomiser tes détracteurs florent ! excellent papier, on va se régaler avec toi pour cette campagne, on est sur de ça !

  2. Factotum Thierry octobre 22, 19:39

    Très beau papier. un peu alambiqué pour certains mais c’est tant mieux en fait. Quoi que, le fait de ne pas ou de mal comprendre pourrait engendrer des commentaires inadaptés. Belle démonstration de ce qui n’est que le reflet, ici comme ailleurs, de notre démocratie et de sa politique dont le seul leitmotiv réside dans la prise de pouvoir, l’assouvissement de l’égo et évidement, et cela va sans dire, de prises d’intérêts bien souvent sonnantes et trébuchantes. Exit la vraie définition de cette démocratie ( dêmos (« peuple »), kratos (« pouvoir »). Il y a bien longtemps que ce formidable mot ne possède plus les origines étymologiques de sa genèse. Le commun des mortel (et nous l’avons vu en 2012 entre l’atavisme des socialistes et le refus de l’ancien Président) continue de penser son vote utile et pourquoi pas “croire” que sa participation changera les choses. Nous en voyons tous les jours les effets. Ici plus qu’ailleurs, ceux qui auront la lourde charge de gérer cette ile ou de la représenter devront faire preuve de sincérité, d’abnégation et de lucidité. Mais le communautarisme “ambiant” aura encore raison de la raison. Ainsi va la vie.

  3. julien octobre 23, 15:49

    un mot ? génial ! quel beau papier sur comment se faire ding dig par un politique qui a eu déjà la place sans faire grand chose, ile peut être appris mais surement en france parceque il est souvent a paris avec les autres ! je ne sais pas quoi voter parceque personne n’a encore démarrer sauf daniel qui a fait un magnifique show hier soir. ils sont à fond les gens de l’ud mais il y a personne en face alors c’est normal

  4. marieclaire Carreara octobre 24, 22:16

    ben au moins on comprend un peu mieux le fond de commerce de nos politiciens. Je pense que daniel gibbs fera un bon président de collectivité si les métropolitains votent pour lui. maintenant, il a une belle avance sur les autres et est bien plus crédible mais jusqu’a quand ? la mémoire faisant défaut à beaucoup de gens, je pense qu’ils voterons pour ceux qui mentent le mieux.

  5. ENGLISH FOR YOU octobre 26, 06:47

    Saint-Martin and “Les Républicains” Party : Can somebody help us understand here ?

    Before we touch the heart of the matter, one should remember what happened to the local federation of the french party, then named UMP, in 2012.
    Remember… After having lost the territorial elections, Daniel GIBBS obtained the support of the UMP headquarters in Paris for the legislative elections without any consultation with the UMP board in Saint-Martin although he had quitted the party a few months before. This led to the resignation of its President Louis Constant FLEMING, Secretary Melissa NICOLAS SEDANO and almost all other members. Daniel GIBBS then became the new Secretary of the UMP federation of Saint-Martin.
    http://www.stmartinweek.net/index.php/n%BA1398-bis-16/05/12/plage-du-galion-polluee-bandeau-1398-bis.html
    http://www.sxminfo.fr/30557/13/05/2012/communique-de-la-federation-territoriale-ump-de-saint-martin/

    Actually, GIBBS managed to get this national support thanks to a deal made with Christophe BEAUPERE, Secretary of the UMP Federation of Saint Barts. This deal included that since both collectivités had to share the same Député, they should alternate at each mandate.http://fr.jabiru-blog.info/2012/05/11/daniel-gibbs-candidat-ump-aux-legislatives/
    GIBBS thus became in 2012 the first Député of Saint-Martin and Saint Barts under the UMP umbrella, which means that someone from Saint Barts shall be the next one in 2017. In this case scenario, it’s not quite a surprise to learn that Beaupère who left Saint Barts in 2013 (http://www.sxminfo.fr/62625/24/07/2013/ump-saint-barthelemy-premiere-secousse/) with some vain european ambition is now back in order to be the next candidate for the 2017 legislative elections for “Les Republicains” (ex UMP) party.

    From there, it is easy to foresee that Daniel GIBBS will not be able to be candidate for his reappointment at the National Assembly but will have to provide Beaupère with a deputy Député(e) from Saint-Martin knowing that GIBBS’ deputy (from Saint Barts), Karine MIOT RICHARD, has been totally useless and non-existing during this first mandate. It is only about getting Saint-Martin’s votes like Daniel GIBSS won the 2012 elections with St Barts votes.

    In those circumstances, getting in the President of the Collectivité’s seat is more than ever necessary for GIBBS’ political career where he can wait for another turn in the National Assembly in 2022 or become the next Senator of Saint-Martin if his party wins the territorial election of march 2017.

    Meanwhile? Well, the primaries of “Les Republicains” Party will take place in november in order to designate the party’s candidate at the french president elections. If Nicolas Sarkozy to whom GIBBS gave his support wins the primaries and even more the presidential election, GIBBS would be able to pursue his fate on the national scene as he always dreamed of. Indeed, if one compares the Député’s GIBBS’ significant progress in Paris to his irrelevant local interventions as leader of the opposition, there will be no more doubt about what truly motivates GIBBS.
    Let’s just wait and see but one can even bet that the number 2 on Dan The Man’s list for the territorial elections would be chosen in order to be presidentiable in case GIBBS was called to some ministry in Paris like he warmly expects.

    All that being said, let’s get back to the point : Right wing and Centre Primaries
    As we said before, GIBBS had no other choice but to endorse Nicolas SARKOZY who had promoted him as General Secretary of the party overseas committee.

    But what would then happen to GIBBS if SARKOZY’s biggest opponent Alain JUPPE wins the primaries as predicted by all national polls? Well… He would simply be out of his national party game and would have to revise his ambitions, unless… he makes sure JUPPE doesn’t win in Saint-Martin. And maybe this is what will occur knowing that the person in charge of promoting JUPPÉ locally is no other than GIBBS’ campaign manager, Hervé DORVIL! Since this is a national election, let’s imagine for a second what it would look like if SARKOZY’s campaign manager was in charge of one of JUPPE’s support committee.

    Everybody was already confused when JUPPE came to Saint-Martin and has been welcomed by the President of the Chamber of Commerce (Jean ARNELL) who is now openly part of Team Daniel GIBBS, Franck VIOTTY (#2 on Jean Paul FISCHER’s list in 2012), GIBBS’ campaign manager (Hervé DORVIL), Ketty KARAM and Jean Paul FISCHER himself as representatives of the JUPPE local support committee.

    So now… Knowing the relationship between DORVIL and the KARAM / FISCHER, can somebody explain how can JUPPE have a chance to be promoted in this setting?
    Maybe some democracy lovers should sponsor the whole population (voters to the primaries will need to pay 2 euros) just for the sake of Saint-Martin not being seen as a banana republic once again.

    Or… maybe all other candidates to the territorial election (Alain RICHARDSON, Louis MUSSINGTON, Juels CHARVILLE, Julien GUMBS, Jeanne VANTERPOOL, Ramona CONNOR & Co.) should just hire Hervé DORVIL as campaign manager also!

    “No surprise that Saint-Martin holds records of abstention from voting”

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*