Saint-Martin : Un Eco-Lodge de 20 chambres sur l’ilet Pinel

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 12, 2016 22:33

Saint-Martin : Un Eco-Lodge de 20 chambres sur l’ilet Pinel

Un Eco-Lodge de 1200M2 sur un petit endroit de paradis ? Et pourquoi pas se disent certains…

Il s’agit d’une information très sérieuse, un Eco-Lodge, infrastructure comprenant 20 chambres et un restaurant, “devrait” pousser sur l’ilet Pinel très prochainement…
Enfin, pour cela, il faut déjà que le conseil territorial facilite la tâche en validant demain matin le point n°4 : une modification du Plan d’Occupation de Sol (P.O.S.) concernant la parcelle AT 37 sur l’îlet Pinel.

Rien ne sera possible sans cette modification

Pour construire, il faut que le PLU ou le POS permette la délivrance d’un permis, hors, pour le moment, sur l’Îlet Pinel, c’est impossible de faire la moindre demande à l’urbanisme. Il faut absolument modifier la zone de la parcelle et la rendre “constructible”.
Pour résumer, l’obligation première des investisseurs est de demander à la Collectivité de reclasser en NDa (occupation ou utilisation du sol admise – CONSTRUCTIBLE SOUS CERTAINES CONDITIONS) la fameuse parcelle AT 37 qui est aujourd’hui en ND (Zone naturelle – INCONSTRUCTIBLE). Il faut croire qu’ils ont été entendu puisque c’est ce qui va être proposé au Conseil territorial de demain matin jeudi 13 octobre qui se réunit en séance plénière. À l’issue d’une décision positive, la  société immobilière en charge du projet pourrait alors faire la demande d’un permis de construire avec un dossier déjà bien étayé et surtout connu et peut-être même  déjà bien entériné par le conseil territorial de Saint-Martin.

Dans le projet de délibération n°4, il est précisé un certain nombre de points sur la méthode qui va être proposée pour la modification de ce P.O.S. On notera cependant le plus important, puisqu’il permet lui-même d’accueillir avec bienveillance l’ensemble du projet, c’est la modification du P.O.S. apporté en 2011 qui a rendu le banc de sable présent sur la face Sud-Ouest de l’îlet en zone NDa1 (Bande de sable visible sur l’image en fin d’article). Pour faire court, une sorte de jurisprudence en fait…

Le Projet de l’Eco-Lodge

Mine de rien, la parcelle AT 37 fait très exactement 3 ha 47, soit plus de 34 700 m2, ce qui est largement suffisant pour accueillir ce projet d’Eco-Lodge de 20 chambres avec son restaurant.

Les cartes qui devraient être modifiées:

Les cartes qui devraient être modifiées:

Le projet remit en mains propres aux élus de la collectivité de Saint-Martin est relativement bien détaillé. Détaillé sur la forme et sur le fond, le dossier met indéniablement en avant l’îlet Pinel, précisant que ce site touristique est “incontournable” et que toutes les activités présentes sur le site font l’objet d’autorisations d’exercer délivrées par le conservatoire du littoral ou la réserve naturelle. Les auteurs du dossier n’y vont pas de mainmorte et ces allusions pourraient laisser penser que le conservatoire du littoral et/ou la réserve naturelle sont bien informés dudit projet, voire peut-être, pourquoi pas, favorable. Ce qui nous semble peu probable, en tout cas pour le conservatoire du littoral qui n’est pas très flexible sur ce type de dossier. Mais le ton est donné et la lecture du dossier est très dynamique, très “commercial”. On a le sentiment qu’il y a du travail, de la recherche, que ce dossier est pleinement réfléchi et qu’il a muri avec du temps et de la recherche.

Deux plans du projet de l'Eco-Lodge de Pinel

Deux plans du projet de l’Eco-Lodge de Pinel

On passera rapidement le paragraphe 3 du dossier, qui fait une sorte de plaidoirie, sur le plan écologique, et la prise en considération de tous ces éléments. Faune,  Flore, tout y passe, sans oublier la mise en place d’espèces protégées telles le melocactus intortus, le gaïacum officinal et même la création d’un sanctuaire pour la préservation de l’iguane des petites Antilles, iguana delicatessima et bien sur, tout cela, toujours dans le cadre d’un partenariat et de conventions avec la réserve naturelle et le conservatoire du littoral.

Le paragraphe 5 parle de partenariat avec le Lycée des iles du nord section charpente pour la construction, la maintenance et section restauration-hôtellerie pour le fonctionnement. Une convention avec les passeurs pour l’acheminement du personne et des clients, la collaboration avec les services archéologiques (INRAP) et toujours et encore la collaboration avec la réserve naturelle…

De nombreux autres point sont soulevés dans d’autres sections du projet, de l’architecture aux techniques de construction et même de la préfabrication hors site pour limiter les nuisances.

Eau et électricité

Pour répondre au besoin du projet, une gestion des ressources naturelles est nécessaire. L’Eco-Lodge devra disposer de réserves d’eau et l’électricité sera produite par des panneaux photovoltaïques ainsi qu’une éolienne verticale.

Fait important, la création de 20 emplois sur le site sans pour autant préciser le type d’équipement prévu afin d’accueillir le personnel sur place.

Enfin, le paragraphe 8 clôture parfaitement bien la présentation du dossier (copie intégrale du paragraphe) avec un résumé simple mais clair:

Ce projet d’Eco-Lodge est une première à SaintMartin, doit être un exemple de développement maîtrisé de création d’emplois et de valorisation du milieu naturel.
Sans développer le principe constitutionnel d’égalité de traitement, compte tenu du caractère mineur de la modification envisagée, nous sollicitons le conseil territorial pour nous accompagner dans le cadre de l’article 14-31 du code de l’urbanisme en modifiant la désignation de notre propriété – la parcelle AT 37 – actuellement en zone ND du POS en sous secteur NDa, nous donnant ainsi la possibilité légale de réaliser ce projet.

À ce jour, nous n’avons pas de certitude sur l’identité des propriétaires de cette parcelle AT 37 et donc nous n’en parlerons pas. Mais l’on s’interroge sur les deux options qui se présentent pour la suite du projet et son issue pourrait bien dépendre également de l’origine et/ou de la nationalité des propriétaires. Sans ce détail “important”, nous sommes bien incapables d’apprécier à cette heure, de quel côté des poubelles en feu il faudra peut-être se trouver pour défendre le projet ou en demander son abandon.

Nous terminerons avec cette question : Le conseil territorial va-t-il garder demain jeudi 13 octobre le point n°4 à l’ordre du jour ?

A suivre…

F.L.

Crédit photos Îlet Pinel : Stephdeziles

14678062_1127861683965290_2139233915_o

 

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 12, 2016 22:33

Les dernières infos

Suite...