[31] David Redor : Toujours plus impressionnant ! Après le marathon le plus haut du monde le samedi, la deuxième plus longue descente au monde sur marathon le lendemain avec le Big Sky marathon pour son 31ème run.!

Autre
Par Autre juillet 24, 2016 21:07

[31] David Redor : Toujours plus impressionnant ! Après le marathon le plus haut du monde le samedi, la deuxième plus longue descente au monde sur marathon le lendemain avec le Big Sky marathon pour son 31ème run.!


Je me réveille tout seul comme un grand à 4h30, pile à l’heure après avoir dormi dix heures d’affilée. Il faut dire que je n’avais pas énormément dormi la nuit d’avant et que le marathon d’hier m’avait bien fatigué.

N’ayant pas beaucoup mangé hier soir, je prends un petit déjeuner copieux et mon Immun’Âge®, vraiment indispensable en ce week-end chargé. Je suis bien reposé et prêt à remettre le couvert aujourd’hui. Jeff qui m’avait ramené de l’arrivée hier va m’emmener au départ aujourd’hui avec onze autres coureurs privilégiés pour un départ anticipé. En effet les douze coureurs que nous sommes participons à de nombreuses courses cette année et Sam va nous faire bénéficier de ce bel avantage de pouvoir ouvrir la course, éviter prématurément la chaleur et les voitures qui vont monter dans le parc.

Nous mettrons une heure trente pour monter jusqu’au départ en navette et, comme hier, le soleil qui se lève sur la vallée et la montagne donne un spectacle magnifique complété par un troupeau de cerfs qui traverse le chemin devant nous. Une fois arrivés, nous ne traînons pas car il fait vraiment très froid et le départ est donné à 6h15. Je pars tranquillement car, comme hier, nous commençons par une côte bien raide. La course cependant sera beaucoup plus facile qu’hier car nous redescendons dans la vallée jusqu’à la petite ville d’Ennis où se situe l’arrivée. Seuls quatre ou cinq montées figurent sur le tracé.

Je suis en 2ème position pendant plusieurs kilomètres jusqu’à ce qu’un coureur me dépasse. Il m’interpelle en me disant : « C’est donc toi le fameux Crazy Dave, j’ai entendu parler de toi et tu commences à être connu aux USA ». Je le remercie et lui dis que c’est très sympa. Nous discutons un peu puis il enchaînera sur un rythme que je ne pourrai pas suivre.

Me voilà donc en 3ème position et je courrai seul jusqu’à l’arrivée. La vue sur la vallée est superbe et, là encore, je laisserai les photos parler. Je me sens vraiment bien après cette bonne nuit de sommeil et je passe les 5km en 33min, les 10km en 1h06min, les 15km en 1h40min et les 20 km en 2h16min. J’arrive dans la vallée au semi-marathon que je boucle en 2h23min.

Je m’arrête un moment pour bien me ravitailler et faire le plein de ma petite bouteille. Aujourd’hui les ravitaillements seront un peu légers car il n’y aura que de l’eau à boire : on fera avec ! Je repars et je quitte le chemin pour retrouver la route vers la civilisation. Etant parti très tôt je ne croiserai pas beaucoup de voitures ce qui est agréable. Je prends mon temps pour admirer encore cet incroyable décor et faire quelques belles photos.

Je passe le 25ème km en 2h56 et le 30ème en 3h39. Un troupeau d’antilopes traverse la route à 100 mètres devant moi ; des faucons et un aigle américain passent au-dessus de moi ; un putois sort des herbes ainsi que des écureuils et autre rongeurs dont je ne connais pas le nom. La nature est vraiment en fête ici et je me régale. L’heure avance et les voitures commencent à se faire plus nombreuses à l’approche d’Ennis ce qui sera la partie la moins plaisante de la course. La route est vallonnée et cela tire dans les jambes par endroit. J’ai bien ralenti mon rythme depuis un moment car je veux préserver la machine maintenant, le travail étant fait depuis longtemps.

Je passe le 35ème km en 4h16min. Soudain, le futur vainqueur du marathon me double sur une bonne foulée et ce n’est autre qu’une jeune femme ! Je la félicite au moment où elle me double car sa performance m’impressionne. Elle a distancé le premier homme qui arrivera quarante minutes derrière elle ! Chapeau bas !

J’arrive au 40ème en 5h13min. Une dernière ligne droite dans le centre-ville et c’est la ligne d’arrivée dans le parc d’Ennis franchie en 5h22min06. Sam est là pour nous accueillir et nous remettre la médaille. Je le remercie encore pour ces deux magnifiques courses, son hospitalité et sa grande gentillesse. Un gars en or ! Je me ravitaille et m’assieds dans l’herbe pour attendre les autres concurrents.

Je suis donc arrivé 4ème mais le classement va évoluer. Je pense qu’aux temps cumulés sur les deux marathons, je devrais être bien classé.

Voilà qui clôture un superbe week-end, un peu fou il faut bien le dire. Sam a eu raison de me convaincre de courir le marathon de samedi car il est quand même plus beau (et plus dur) que celui d’aujourd’hui.

Je vais maintenant me reposer toute la semaine, recharger les batteries avec de bons steaks de bison et vous donne rendez-vous la semaine prochaine dans l’Idaho à Idaho Falls. Bonne semaine à tous.

David

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre juillet 24, 2016 21:07
Écrire un commentaire

1 Commentaire

  1. Bernard août 20, 04:28

    Continue de nous faire rêver “crazy, fabulous, incredible Dave” Mon anglais a ses limites …
    Prends soin de la machine.

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire