Saint-Martin – Visite présidentielle, mais qui paye l’addition ?

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mai 11, 2015 22:46

Saint-Martin – Visite présidentielle, mais qui paye l’addition ?

Voilà l’argument ultime de l’opposant ou du sceptique : la présence à Saint-Martin pour quelques heures de François Hollande, Président de la République, de 4 de ses Ministres, du Président de l’Assemblée et de toutes celles et ceux qui les accompagnaient a forcément un coût.

Dès lors et puisque la Collectivité est exsangue en termes de monnaie, l’homme de la cité est en droit de se demander si celle à laquelle il abonde (plus ou moins) est à même de supporter ce coût forcément d’une dimension Présidentielle…

Et bien, n’ayez crainte car en fait le Président est Royal (tient d’ailleurs ne se seraient-ils pas étrangement rapprochés à la faveur des cieux antillais ?)… les services de l’Elysée ont assumé la quasi totalité des frais occasionnés localement par ce déplacement historique.

Pas de possibilité pour le moment de chiffrer exactement le montant de la dépense qui de toute façon doit être pondérée par l’ampleur des déplacements successifs mais la Cour des Comptes s’en chargera surement.

Par contre, localement, ce fût une fort belle affaire puisqu’un large panel de professionnels a pu jouir des retombées de l’évènement, comme une douce pluie de paillettes tombées de la queue d’une comète qui depuis a poursuivi son voyage… et que la destination Saint-Martin vient de prendre un bon gros coup de pub aux frais de l’Elysée, l’OT surfera sans doute sur la vague.

Voilà donc de quoi rassurer le quidam saint-martinois même si de toutes façons l’addition est bien in fine payée par le contribuable… mais à l’échelle nationale pour un maximum de retombées locales (espérons qu’elles soient durables !).

Commenter avec votre compte Facebook

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mai 11, 2015 22:46
Écrire un commentaire

1 Commentaire

  1. Colette Greaux mai 12, 03:44

    bonne question ,quand tu veut voyager qui paye?

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*