Le 13 mars dernier, le projet d’Institut Caribéen de la Biodiversité Insulaire était présenté

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin 31 Mar 2015 21:00

Le 13 mars dernier, le projet d’Institut Caribéen de la Biodiversité Insulaire était présenté

NDLR – Le projet devrait émerger à Cul de Sac et associer scientifiques, étudiants, scolaires, visiteurs et touristes autour d’un complexe “multi-fonction” articulé autour de biotopes reconstitués à la fois en extérieur et en intérieur… un beau et vrai projet, un travail long et un montage complexe mais un bel exemple d’initiative qui tire vers le haut et s’appuie sur l’identité environnementale de Saint-Martin.


L’accroissement des besoins en espace et en ressource naturelle menace l’existence de l’actuelle biosphère par d’irrémédiables changements dans la composition et la structuration de sa diversité biologique.

Face aux effets irréversibles de la destruction de biotopes, l’aménagement et le développement économique des territoires insulaires doivent indiscutablement se concevoir en intégrant la protection, la conservation et la valorisation de la biodiversité.

Dans ce cadre, le projet d’Institut Caribéen de la Biodiversité Insulaire (I.C.B.I.) a été présenté à la validation des acteurs territoriaux de Saint-Martin le 13 mars dernier, à l’occasion d’un comité de pilotage présidé par M. le Préfet Chopin.

M. le Préfet a réaffirmé l’engagement de l’Etat dans la réalisation du projet de l’ICBI, qui répond à plusieurs objectifs économiques, éducatifs, touristiques et scientifiques et au service du territoire de Saint-Martin.

Mme Ramona Connor, représentante de la Présidente de la Collectivité, a indiqué que la Collectivité apporterait son soutien politique à sa réalisation.

Nicolas Maslach, directeur de la Réserve, a ensuite présenté les différents axes du projet :

  • les objectifs : un éco-institut, outil de développement et de promotion du territoire de Saint-Martin;
  • le site et le cadre réglementaire : un site exceptionnel, à valoriser et protéger;
  • les activités : gestion, formation, sensibilisation, valorisation scientifique, développement de filières professionnelles, ouvert à tous les publics;
  • le budget, et le calendrier : avec une exploitation à l’équilibre, une première pierre possible en 2016.
Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin 31 Mar 2015 21:00