Pulvérisation spatiale du produit insecticide de type deltaméthrine suspendue à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin mars 25, 2015 15:26

Pulvérisation spatiale du produit insecticide de type deltaméthrine suspendue à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique sur l’île de Saint-Barthélemy,

Compte tenu de l’importance des traitements insecticides réalisées depuis la fin de l’année 2013,

Compte tenu de l’importance des phénomènes de résistance à la deltaméthrine détectés sur la population des moustiques,

Il est décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les séances de pulvérisation spatiale du produit insecticide de type deltaméthrine à compter de la date du lundi 30 mars 2015.

Il est toutefois rappelé à la population que le virus du Chikungunya continue à circuler sur le territoire et que le risque de recrudescence demeure toujours réel. Pour ces raisons, il est important de maintenir et de poursuivre l’application des mesures de prévention et de lutte contre les moustiques.

  • Eviter les piqûres de moustiques en vous protégeant à l’aide de moustiquaires et en utilisant des crèmes et des lotions répulsives,
  • Limiter la prolifération des moustiques en éliminant leurs lieux de reproduction, c’est à dire tous les endroits où peuvent stagner les eaux pluviales, en protégeant les fûts et citernes et en vérifiant le bon écoulement de l’eau des gouttières.
  • En cas de fièvre, il est conseillé de consulter un médecin et de s’abstenir d’automédication, car un traitement non adapté peut aggraver la maladie

Contacts ARS : Service de Lutte Anti-Vectorielle (05.90.27.82.21 ou 05.90.27.90.88) et Suivi Epidémiologique (05.90.27.16.17)

Commenter avec votre compte Facebook

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin mars 25, 2015 15:26
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*