Pulvérisation de malathion suspendue en Guyane suite à un nouvel avis de l’OMS

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mars 23, 2015 15:00

Pulvérisation de malathion suspendue en Guyane suite à un nouvel avis de l’OMS

Depuis le chikungunya en novembre 2014, le Conseil Général de Guyane en charge de la lutte contre l’épidémie avait recours aux pulvérisations de malathion.

Mais l’OMS, organisation mondiale de la santé, dans un avis rendu public le 20 mars dernier affirmait le potentiel cancérigène de ce produit et pointait même du doigt les cancers de la prostate.

Si le malathion n’est plus autorisé et utilisé en Europe et en France depuis 2008, il a fait sa réapparition de façon dérogatoire en outremer pour lutter contre l’épidémie de chikungunya en Guyane ou de zika en Nouvelle Calédonie. Son utilisation en Guyane pour endiguer le chikungunya avait à l’époque été soutenue par trois Ministres très concernées, à savoir Ségolène Royal, Marisol Touraine et George Pau-Langevin.

Face à cette nouvelle alerte de l’OMS, le président du Conseil général de Guyane, Alain Tien-Liong, en a suspendu l’utilisation ce lundi.

Commenter avec votre compte Facebook
Igor Rembotte
Par Igor Rembotte mars 23, 2015 15:00