Haïti: le rappeur Wyclef Jean blessé par balle avant la présidentielle

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 20 Mar 2011 17:06

Haïti: le rappeur Wyclef Jean blessé par balle avant la présidentielle

Wyclef Jean le 15 mars 2011 à Port-au-Prince

Le chanteur Wyclef Jean, partisan du candidat à la présidentielle haïtienne Michel Martelly, a assuré dimanche avoir été blessé par balle dans la nuit de samedi à dimanche à Port-au-Prince, juste avant l’ouverture du scrutin.

“J’ai reçu une éraflure consécutive à un tir. Je n’en veux à personne. Beaucoup de gens me demandent si j’en veux à l’opposition. Non”, a expliqué Wyclef Jean, Américain d’origine haïtienne, dans un centre de vote de Delmas, une banlieue de Port-au-Prince, au moment de glisser son bulletin dans l’urne pour l’élection présidentielle.

La main droite de l’ex-chanteur des Fugees était enroulée dans un bandage.

De son côté, Mario Andrésol, directeur général de la police haïtienne, a affirmé à l’AFP n’avoir pas pu “déterminer s’il s’agissait d’une blessure par balle”. Mais il a confirmé, avec l’hôpital où Wyclef Jean a été admis, que l’artiste a effectivement été blessé, mais que pour des raisons de déontologie, les médecins n’ont pas souhaité préciser l’origine de cette blessure.

Gary André, un des proches de Wyclef Jean, avait auparavant raconté à l’AFP que “Wyclef était en voiture à Delmas (un quartier de Port-au-Prince, ndlr) samedi soir. On lui a tiré dessus. La balle a éraflé la paume de sa main droite mais ne l’a pas traversée”.

Sur Twitter, Pras Michel, qui faisait partie du groupe des Fugees avec Wyclef Jean, a indiqué: “Oui, on a tiré sur Wyclef, il est à hôpital mais il va bien. On lui a seulement tiré sur la main”.

Sur le compte Twitter de Wyclef Jean (@Wyclef), un message envoyé dimanche matin indiquait en anglais: “nous avons parlé à Wyclef, il va bien. Merci de vos pensées et prières”.

La police a annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances de l’incident et, le cas échéant, retrouver le ou les agresseurs.

Wyclef Jean avait tenté l’an dernier de se présenter à la présidentielle mais sa candidature avait été refusée parce qu’il n’avait pas résidé suffisamment longtemps en Haïti. Il soutient Michel Martelly, chanteur populaire lui aussi, avec lequel il est apparu à de nombreuses reprises sur scène lors de meetings du candidat avant le second tour de ce dimanche, pour lequel M. Martelly affronte l’ancienne première Dame Mirlande Manigat.

Source AFP

[ad#ad-2]

 

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 20 Mar 2011 17:06