Chikungunya – Situation épidémiologique actuelle à Saint-Martin

Autre
Par Autre février 3, 2015 18:41

Chikungunya – Situation épidémiologique actuelle à Saint-Martin

Surveillance des cas cliniquement évocateurs 

Le nombre hebdomadaire estimé de cas évocateurs de chikungunya n’a cessé de diminuer depuis la recrudescence observée début décembre. Au cours des semaines 2015-03 et 04, il est respectivement de 50 et 53 cas, chiffres tout à fait comparables à la période précédant cette recrudescence

Surveillance des cas probables et confirmés 

Au cours des trois premières semaines de janvier, le nombre de cas probables ou confir-més est compris entre 20 et 30 cas hebdomadaires, chiffre plus élevé que celui observé en octobre et novembre. Le taux de positivité des prélèvements décroit mais est encore élevé, de 69% fin décembre à 54% en semaine 2015-03.

Répartition spatiale des cas confirmés : Les cas incidents depuis le début de l’année semblent se concentrer préférentiellement sur les quartiers Concordia et Agrément

Surveillance des passages aux urgences du centre hospitalier de Marigot 

Le nombre hebdomadaire de passages aux urgences pour suspicion de chikungunya est respectivement de quatre et cinq au cours des semaines 2014-03 et 04 (Fig. 2).

La recrudescence observée en décembre, particulièrement pendant les fêtes, ne s’est pas donc pas confirmée.

Surveillance des cas hospitalisés et des décès 

Au cours des deux derniers mois, deux patients ont été hospitalisés pour un chikungunya biologiquement confirmé. La forme de la maladie (sévère ou non) est en cours de classement.

Conclusions pour Saint Martin 

L’ensemble des indicateurs montre que la transmission virale persiste à Saint-Martin sans marquer de véritable reprise épidémique. Saint-Martin est actuellement en phase 2 du Psage.

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre février 3, 2015 18:41