Saint-Martin : Apologie d’actes terroristes VS Vama

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 23, 2015 20:29

Saint-Martin : Apologie d’actes terroristes VS Vama

Il est a priori moins dangereux d’œuvrer dans la cambriole voir le VAMA (vol à main armée) sur notre île à Saint-Martin que de déclarer verbalement aux forces de l’ordre lors d’un contrôle routier “regretter l’absence d’attentats terroriste à Saint-Martin“.

Pour preuve, ce mercredi dernier un jeune de 21 ans a comparu devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin pour je cite ” Apologie d’actes terroristes” avec à l’issue de sa comparution immédiate un mandat de dépôt afin d’aller purger ces quatre mois ferme à Basse Terre en Guadeloupe.

Ces paroles tenues en public et face aux militaires sont aux yeux de loi de la provocation au terrorisme, délit passible de 5 ans d’emprisonnement. La justice n’a pas fait de quartier et notre jeune Saint-Martinois a écopé de 4 mois ferme associé d’un magnifique mandat de dépôt.

Depuis les attentats à Paris en ce début janvier, il faut croire que la sensibilité des magistrats est à son comble puisque les affaires de comparution immédiate pour apologie au terrorisme se multiplient sur le territoire national (plus de 55 affaires en 15 jours).

Justement, dénonçant un abus évident, le puissant syndicat de la magistrature, s’est fendu d’un communiqué particulièrement sévère invitant les juges et les magistrats du parquet à ” résister à l’injonction de la répression immédiate ” dénonçant une justice ” désastreuse ” , un ” manque de recul ” et surtout des ” réactions hystérisées qui la délégitiment”.

Sans enlever l’aspect abjecte et intolérable de ce type de propos, ce jeune homme fait probablement les frais de l’émotionnel national qui gangrène le discernement de notre justice jusqu’à notre porte.

Il faut noter que ce type de condamnation est une première à Saint-Martin (et a priori dans l’ensemble de la juridiction de Guadeloupe) mais ce qui est troublant, c’est le contraste de cette peine face aux condamnations bien plus souples pour certaines affaires relevant de la délinquance sur notre territoire.

Pour exemple, ces 3 affaires de délinquance avec armes à feu à Saint-Martin… Aucun n’a été déféré immédiatement en prison à l’issue des gardes à vue.

http://www.sxminfo.fr/94800/2015/01/10/interpellation-en-flagrant-delit-des-auteurs-presumes-dune-tentative-de-vol-main-armee-asaint-martin/

http://www.sxminfo.fr/93964/2014/12/20/saint-martin-identification-de-lauteur-de-coups-de-feu/

http://www.sxminfo.fr/70181/2013/12/26/securite-coups-de-feu-sur-la-voie-publique-a-quartier-dorleans/

A Saint-Martin, il est a priori moins dangereux de tirer dans la rue avec une arme a feu que de dire des conneries a n’importe qui. Oups, pardon, aux forces de l’ordre. Enfin cela dépend de quel coté vous vous trouvez…

F.L.

Commenter avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 23, 2015 20:29
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire