Charlie Hebdo : 2 suspects franco-algériens dans le collimateur de la police – “Je suis Charlie” slogan de solidarité des internautes écoeurés

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 7 Jan 2015 16:04

Charlie Hebdo : 2 suspects franco-algériens dans le collimateur de la police – “Je suis Charlie” slogan de solidarité des internautes écoeurés

D’après le Point, la police a resserré son étau autour de deux suspects franco-algériens revenus de Syrie cet été. Cependant, aucune autre information n’a filtré pour le moment.

Des hommes, lourdement armés, ont attaqué mercredi 7 janvier en fin de matinée le siège de Charlie Hebdo à Paris avant de prendre la fuite. Armés d’une kalachnikov, les hommes ont fait irruption au siège de Charlie Hebdo dans le XI e arrondissement de Paris.

Cette attaque est la plus meurtrière en France depuis des décennies. Les dessinateurs emblématiques Charb, Wolinski, Cabu et Tignous figurent parmi les 12 morts.

François Hollande s’est exprimé à 20h, il a annoncé une journée de deuil national jeudi, et les drapeaux en berne pour trois jours. “Notre meilleure arme c’est l’unité”, a-t-il dit.

Plus de 100.000 personnes se sont rassemblées dans toute la France mercredi en fin d’après-midi pour rendre hommage aux victimes de l’attentat.
A Paris, 35.000 personnes se sont réunies place de la République, non loin du siège de la rédaction de Charlie Hebdo, selon la préfecture de police. Ils étaient entre 13 et 15.000 à Rennes, entre 10 et 15.000 à Lyon, 10.000 à Toulouse, 7.000 à Marseille et 5.000 à Nantes, Grenoble et Bordeaux, selon des chiffres de la police dans ces différentes villes.

“Je suis Charlie”, slogan de la solidarité et de l’émotion sur la Toile et dans la rue

“Je suis Charlie”: dès l’annonce de l’attentat contre Charlie Hebdo mercredi, plusieurs milliers d’internautes ont traduit leur émotion sur la toile en ces quelques mots, une formule devenue slogan dans les rassemblements de soutien à l’hebdomadaire satirique.
L’image a été reprise par l’hebdomadaire lui-même, dont le site internet se résumait à ce slogan-choc, décliné en plusieurs langues, dont l’arabe (pdf ci-dessous).

Un appel à témoins est lancé avec un numéro vert pour tout témoignage : 08 05 02 17 17

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 7 Jan 2015 16:04