CCISM – Etat des lieux suite au passage de Gonzalo à la Baie Orientale, Grand Case et sur le front de mer de Marigot

CCI Saint-Martin
Par CCI Saint-Martin octobre 20, 2014 16:56

CCISM – Etat des lieux suite au passage de Gonzalo à la Baie Orientale, Grand Case et sur le front de mer de Marigot


Jean Arnell, Président de la CCISM, et Maggy Gumbs, directrice générale, ont effectué une visite de terrain vendredi 17 octobre 2014 à la Baie Orientale, à Grand-Case et à Marigot (front de mer et centre-ville) en compagnie des services de la Collectivité.

L’objectif était de permettre un état des lieux complet après le passage du cyclone Gonzalo sur cet espace qui constitue une véritable vitrine pour la destination Saint-Martin.

Le fait est que si certains établissement ont subi des dommages sévères, d’autres ont été purement rasés.

L’ensemble des exploitants a su déployer et déploie encore une énergie importante pour remettre en état ce qui peut l’être.

Néanmoins, Jean Arnell voit en cette effort de reconstruction l’opportunité de pouvoir développer une offre plus adaptée et mieux gérée sur l’espace occupé par les boutiques “locales”.

Il est urgent de gérer rationnellement cet espace public et d’en assumer une reconstruction aux normes et dans l’esprit de Saint-Martin. Reconstruire à l’identique serait une erreur, des décisions sont à prendre très rapidement pour que l’on puisse valoriser cet espace qui a subit de très lourds dégâts et y voir se développer une activité attendue par les touristes et complémentaire à ce que proposent les établissements du Nord de la Baie.

Il y a aussi urgence quant au nettoyage car l’image que renvoie actuellement cet espace détruit nuit au tourisme alors que la saison s’annonce. La vitesse avec laquelle ces images de ruines, d’amoncellement et de détritus circulent, notamment à travers les réseaux sociaux, impose une réponse rapide, efficace et pérenne.

Durant cette visite, la CCISM a pu diffuser auprès des exploitants une déclaration de sinistre mise en place par la Chambre et qui permettra, après synthèse, de transmettre un rapport final sur l’ampleur des dommages subits par les entrepreneurs de Saint-Martin à Madame la Ministre des Outre-mer lors de sa visite prochaine.

La CCISM invite tous les entrepreneurs impactés par Gonzalo à prendre cette déclaration de sinistre en considération et à la retourner remplie à la Maison des entreprises par mail, fax ou papier.

Sinistrep1

Sinistrep2

Commenter l'article avec votre compte Facebook

CCI Saint-Martin
Par CCI Saint-Martin octobre 20, 2014 16:56
Écrire un commentaire

3 Commentaires

  1. Monica octobre 21, 09:27

    Oui, comme vous dites dans l’article, il faut reconstruire vite et en dure, car toutes les constructions en bois, qui ont été frappé par la mer, non pas tenue sur la plage. Les touristes veulent voir un St.Martin propre, donc, mobilisons la population, surtout les jeunes, et tous ensemble nettoient l’île !

  2. Pierre octobre 21, 17:31

    Comment se fait il que le côté hollandais ait été aussi vite débarrassé des tas de végétaux et ordures le long des routes, et pas le côté français ?
    -incompétence de nos élus ?
    – incompétence de l’armée d’agents territoriaux pourtant nettement mieux payés qu’à St Maarten ?

  3. albert octobre 22, 09:07

    bravo Mr Arnell, il faut effectivement reprendre la gestion de cet endroit et le rendre présentable aux touristes

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Les dernières infos

Suite...