Gonzalo – Lorsque le cyclone inspire le poète…

Autre
Par Autre octobre 15, 2014 10:03

Gonzalo – Lorsque le cyclone inspire le poète…


151014-PoemeGonzalo

Peut-on t’en vouloir, toi le solitaire qui nait sur la mer.

Tu n’as personne avec qui jouer et tu as du mal à juger ta force avec notre petite nature embryonnaire. Nous avons tous des raisons de t’en vouloir, car, pour certains c’est recommencer à zéro, pour d’autres, c’est l’inquiétude de savoir ou sont leur proches, mais au fond tant qu’il y a la vie il y a aussi l espoir. 

La vie c’est un combat, c’est une bataille de plus, 

Un autre défi à relevé,

Le matériel est accessoire et à bien y réfléchir nous contribuons par l’incessante avidité de consommation à détruire l’écosystème et nous t’en voulons,

Toi qui remets le voisinage d’équerre,

Toi qui ne fais pas de partialité, 

Toi qui t’en va pour mourir plus loin, blessé comme une proie et personne ne s’en soucie.

Dans quelques années on aura oublié jusqu’à ce qu’un frère ou une sœur viennent nous rappeler qu’il nous faut aussi respecter la terre car elle n’a pas besoin de nous, mais nous nous dépendons d’elle pour notre survie.

Cocks Georges pour SXMinfo

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre octobre 15, 2014 10:03
Écrire un commentaire

3 Commentaires

  1. Nathalie Collin sur Facebook octobre 15, 10:37

    En effet nous sommes bien petit face à la nature et n’oublions jamais la mer et la nature reprennent toujours leurs droits … les anciens le savent bien mais nous avons tendance à l’oublier ….

  2. Georges Cocks sur Facebook octobre 15, 12:09

    Nous avons tort de penser que nous pouvons acheter leur droits ( de la nature) mais cela reste un passif latent qui attend la moindre occasion de nous le rappeler. Merci SXM info pour les mises à jrs quotidiennes de l’info.

  3. Fabienne Verdiere octobre 15, 16:58

    Comment peut-on imaginer que la mer peut être aussi calme après la tempête

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire