Octobre Rose – L’AGWADEC sait exactement à quels seins se vouer…

Autre
Par Autre octobre 8, 2014 11:29

Octobre Rose – L’AGWADEC sait exactement à quels seins se vouer…

Créée le 21 novembre 2003 à l’initiative de la CGSS de la Guadeloupe, de l’Etat (ex Direction de la Santé et du Développement Social), en partenariat avec le Conseil Général de la Guadeloupe et les Mutuelles, l’ASSOCIATION GUADELOUPENNE POUR LE DEPISTAGE DES CANCERS a pour mission principale :

  • D’assurer la promotion et l’organisation des programmes de dépistage organisé des cancers (du sein (DOCS) et du colo-rectal (DOCCR) actuellement) auprès d’une population cible de 50 à 74 ans, invitée à partir des fichiers des caisses de l’Assurance Maladie

En partenariat avec les professionnels de santé, le Comité Guadeloupe de la Ligue Contre le Cancer, le Réseau Karukéra Onco, et suivant les directives de l’Institut National du Cancer et des autorités locales de l’ARS et de la CGSS, l’AGWADEC s’attache à défendre les particularités épidémiologiques et socio-économiques de notre territoire pour une meilleure prise en charge des personnes exclues. Elle milite pour :

Etudier l’opportunité d‘abaisser l’âge d’entrée des femmes dans le DOCS (à 40 ans au lieu de 50). En effet, 52% des cancers du sein diagnostiqués chaque année en Guadeloupe, le sont dans la population cible contre 29% dans la tranche des 40-49 ans

  • Poursuivre le dispositif impliquant les pharmaciens dans la délivrance gratuite des tests de recherche de saignement occulte dans les selles dans leur pharmacie, après une 2è relance
  • Inciter à faire effectuer un frottis vaginal tous les trois ans ou faire vacciner les jeunes filles contre le papillomavirus, responsable du cancer du col de l’utérus (18 à 20 nouveaux cas par an)
  • Proposer à la population masculine de la Guadeloupe toute amélioration de la prise en charge du cancer de la prostate. (600 nouveaux cas par an ; plus de 100 morts ; 1ère cause de mortalité masculine)

Télécharger (PDF, 140KB)

Avec une dotation annuelle d’un million deux cent mille euros de l’Assurance Maladie (CGSS) et l’Agence Régionale de Santé, la structure de gestion de la Guadeloupe finance, entre autres : les salaires de sept personnes à temps plein et un médecin vacataire ; les indemnités aux radiologues pour la seconde lecture des mammographies ; les frais de laboratoire pour la lecture des tests de recherche de saignement occulte dans les selles…

Depuis le démarrage des programmes, les chiffres suivants ont été enregistrés (actualisés au 30 juin 2014) :

081014-Aguadec

Ces données méritent une attention toute particulière sur la situation de notre région. Saint Martin et Saint Barthélémy n’atteignent pas 25% de taux de participation en ce qui concerne les DO. La problématique « Cancer » a fait l’objet des travaux initiés par l’ARS dans le cadre de la stratégie de santé, en début d’année.

L’annonce du Plan Cancer 3 par le Président de la République, le 4 février 2014, met l’accent sur la réduction des inégalités sociales et d’accès aux droits, la prise en compte de spécificités territoriales, ce qui correspond tout à fait à nos collectivités.

Le lancement, en juin, de la pétition pour doter la Guadeloupe d’un Cyclotron et d’un Tepscan est un mouvement de la société civile qui aspire aux mêmes conditions de dépistage et de traitement que les autres régions de France, et espère voir disparaître les inégalités en matière de santé et les pertes de chance pour les malades.

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre octobre 8, 2014 11:29
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*