Agression par un parent d’élève d’une enseignante : Réaction de la Présidente

Collectivité d'Outremer de Saint-Martin
Par Collectivité d'Outremer de Saint-Martin octobre 2, 2014 16:29

Agression par un parent d’élève d’une enseignante : Réaction de la Présidente

Saint-Martin – Réaction de la Présidente Aline Hanson, suite à l’agression par un parent d’élève d’une enseignante de primaire à Quartier d’Orléans

Je tiens à faire part de ma vive indignation après l’agression d’une enseignante de CP, mardi 30 septembre 2014, dans une école primaire de Quartier d’Orléans. Cette enseignante a été frappée dans sa salle de classe par la mère d’un élève. C’est un geste très grave, dont l’auteur devra répondre devant la justice.

La Collectivité condamne avec fermeté l’attitude inacceptable de cette mère de famille, et témoigne de son soutien indéfectible à cette jeune enseignante, victime de violence gratuite ; un soutien également adressé à l’ensemble des professeurs et personnels de Quartier d’Orléans et des autres établissements scolaires de Saint-Martin, qui ont tous été choqués par ce geste lourd de conséquences.

Alors que le corps enseignant s’implique au quotidien dans des projets de fond avec les élèves pour lutter contre la spirale de la violence, notamment à l’intérieur des établissements, c’est un parent qui donne le mauvais exemple. Or, la participation des parents dans la réussite éducative des élèves est primordiale, et ne saurait tolérer de manquements aussi graves.

Si la mission des enseignants est d’instruire nos enfants, c’est bien le rôle des parents que de les éduquer, dans un climat apaisé, non violent, comportant de vraies valeurs familiales.

J’insiste souvent sur cet aspect crucial de la réussite de notre jeunesse, car cet accompagnement parental est essentiel dans la construction de l’enfant. Trop de parents l’oublient, et il est nécessaire qu’ils se reprennent.

Je rappelle que perpétrer un acte violent sur une personne en mission de service public est un délit réprimé par la loi ; la Collectivité ne peut tolérer de tels comportements dans l’enceinte de l’école de la République, qui doit rester un sanctuaire pour les enfants, mais aussi pour les enseignants et les personnels qui les encadrent. La plus grande fermeté doit être appliquée à l’égard de ceux qui ne respectent pas cette règle fondamentale.

Aline Hanson, Présidente du Conseil territorial de Saint-Martin.

Commenter avec votre compte Facebook
Collectivité d'Outremer de Saint-Martin
Par Collectivité d'Outremer de Saint-Martin octobre 2, 2014 16:29

Les dernières infos

Suite...