Sénatoriales 2014 – La Profession de Foi de René-Jean Duret

Autre
Par Autre 25 Sep 2014 23:45

Sénatoriales 2014 – La Profession de Foi de René-Jean Duret

ELECTIONS SENATORIALES DE LA COLLECTIVITE DE SAINT-MARTIN 2014


PROFESSION DE FOI – René-Jean Duret

260914-DuretChers collègues « grands électeurs »,

Ma candidature est celle de l’apaisement et du rassemblement des élus de notre Collectivité, en soutien à sa gouvernance, quelle qu’elle soit, au cours des 6 prochaines années, au service de St‐Martin. Jeune retraité, disponible et en bonne santé, je ne suis pas membre du Conseil exécutif et j’assumerai donc mon rôle de sénateur à 100%, en m’engageant à ne pas le cumuler avec une autre fonction exécutive pendant toute la durée du mandat.

Doyen et président du groupe majoritaire des élus du Conseil territorial de Saint-Martin, je ne suis pas le candidat de mon groupe contre un autre, ni celui d’une partie de mon groupe contre une autre. Car je vous propose de transcender les différents clivages locaux et de mettre un terme aux conflits stériles d’égo, en utilisant mes compétences, mon expérience professionnelle et internationale et mes qualités consensuelles, au service de Saint‐Martin et du Sénat. En cas de décès (je ne le souhaite nullement dans un avenir proche !), ma remplaçante sera Rosette Gumbs-Lake, Vice-Présidente du Conseil territorial, en charge des Conseils de quartier, de la C.T.O.S. et des activités périscolaires.

Les sénateurs représentent les collectivités, et non pas tel ou tel groupe d’élus locaux. Ils participent à l’élaboration et au vote des lois et ils contrôlent l’action du Gouvernement. Et comme je bénéficie du soutien officiel du groupe des sénateurs UDI – Union centriste, je siègerai donc tout naturellement au sein de ce groupe au Sénat, où je défendrai les valeurs et les idées centristes, à savoir : 

  • – l’autonomie des collectivités et leur libre administration, 
  • – l’équité territoriale (et notamment le rattrapage du retard structurel de Saint-Martin en matière d’infrastructures, comme prévu dans notre loi organique), 
  • – la relance de la compétitivité économique (et de l’attractivité de la partie française de l’île), 
  • – l’assainissement des finances publiques (avec un partenariat de l’Etat plus efficace à Saint-Martin), 
  • – la justice sociale (et la mise en place des moyens humains et matériels nécessaires à Saint-Martin), 
  • – la défense du pluralisme des opinions et des religions (et aussi de notre multilinguisme), 
  • – le respect de la personne humaine (et le renforcement de la sécurité de notre territoire), 
  • – l’amélioration de nos liens avec l’Europe (dont Saint-Martin est un territoire-charnière vis à vis du continent américain et des autres pays de la Caraïbe, compte tenu de sa situation géostratégique et de sa frontière, seulement administrative, avec le PTOM de Sint-Maarten). 

Adepte de « la voie du juste milieu » et clairement positionné au centre de l’échiquier politique du Sénat, je renforcerai au Parlement les partisans d’une opposition constructive, face à un Gouvernement dans la contradiction quasi permanente et sans grand respect pour notre territoire ultramarin. Rappelez- vous notamment la réponse de M. Manuel Valls, le 14 mai 2013, à notre Député Daniel Gibbes (UMP) : « Vous pouvez compter sur la détermination du Gouvernement… Saint-Martin a été trop longtemps abandonnée, le Gouvernement veut répondre à ce défi ! ». Du discours à l’action, il y a une grosse distorsion !

Ne vous trompez pas d’élection, chers collègues ! C’est une élection plus nationale que locale.

Du choix que vous allez faire, du positionnement et des interventions de votre futur sénateur, dépendra la façon dont la Collectivité de Saint-Martin sera considérée et défendue, au niveau des services centraux de l’Etat, et dont elle pourra faire avancer tous ses dossiers et tous ses projets de développement, dans l’intérêt du « mieux vivre ensemble » de toutes les composantes de sa population. Merci de votre confiance et de votre « vote utile » dès le premier tour, en votre âme et conscience !

René-Jean Duret, Retraité (Ingénieur ESTP-IAE, Expert de la coopération technique internationale),

Président du groupe majoritaire des élus du Conseil territorial de Saint-Martin.

* « FEGUAPAR » - UDI = Fédération Guadeloupéenne du Parti Radical, membre de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants)
Autre
Par Autre 25 Sep 2014 23:45