Réchauffement climatique : L’IFRECOR tire la sonnette d’alarme et appelle les élus à se mobiliser pour la préservation des récifs coralliens

Autre
Par Autre septembre 19, 2014 09:56

Réchauffement climatique : L’IFRECOR tire la sonnette d’alarme et appelle les élus à se mobiliser pour la préservation des récifs coralliens

En 2014, le constat des effets néfastes du réchauffement climatique sur les océans est plus que préoccupant. Les cyclones tropicaux violents, la montée du niveau des océans, l’acidification des océans sont autant d’avertisseurs inquiétants, qui se traduisent par des phénomènes de blanchissement coralliens récurrents.

Ainsi, le réchauffement climatique est en passe de devenir la principale menace pesant sur les récifs coralliens et leurs écosystèmes associés.

La conférence mondiale “ Paris Climat 2015 ” qui réunira 190 pays fin novembre 2015, aura pour objectif de définir un nouvel accord international visant à réduire les gaz à effet de serre et à maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

PALME IFRECOR 2014

Capture d’écran 2014-09-19 à 09.27.40L’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR) tire la sonnette d’alarme et incite, pour la 4ème année consécutive, les collectivités d’Outre-Mer à se mobiliser pour la préservation des récifs coralliens, des herbiers et des mangroves en participant au concours de la Palme IFRECOR 2014.

La Palme IFRECOR récompense les élus d’Outre-Mer pour leurs politiques et actions exemplaires en matière de protection et de gestion durable des récifs coralliens, herbiers et mangroves.

Depuis 3 ans, les bonnes pratiques et initiatives mises en oeuvre par les collectivités pour la préservation de la biodiversité ultra-marine sont mises en lumière par ce concours.

Cette année, en vue de la Conférence mondiale sur le Climat à Paris en 2015, le jury portera une attention particulière aux projets répondant aux défis posés par le changement climatique (atténuation des impacts, adaptation…).

Les élus d’Outre-Mer peuvent s’inscrire jusqu’au 16 novembre 2014 et présenter leurs projets dans l’une ou les deux catégories suivantes :

. Catégorie “ Protection, valorisation et restauration ” des récifs coralliens, herbiers et mangroves

. Catégorie “ Sensibilisation et éducation ”.

La remise des Palmes aux deux lauréats du concours aura lieu le 24 novembre 2014 au Ministère des Outre-Mer en présence de George Pau Langevin, Ministre des Outre-Mer.

COMMENT PARTICIPER ?

Tous les élus (Maires, membres élus des Conseils généraux, régionaux, et territoriaux, Assemblées provinciales et territoriales) des collectivités de l’Outre-Mer français abritant des récifs coralliens, herbiers et mangroves peuvent participer.

Le concours est ouvert aux territoires suivants : Martinique, Guadeloupe, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, la Polynésie française, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Les élus souhaitant participer doivent compléter une fiche de candidature téléchargeable sur le site

www.ifrecor.com/concours-ifrecor.html pour la ou les catégories pour laquelle ils concourent.

LA PRÉSERVATION DES RÉCIFS : UN ENJEU MAJEUR

Capture d’écran 2014-09-19 à 09.27.53La France est le seul pays au monde à posséder des récifs coralliens dans trois océans de la planète. Les récifs coralliens et leurs lagons couvrent 57 557 km2. Ces “ forêts tropicales de la mer ” font partie des écosystèmes les plus riches et les plus productifs de la planète, avec près de 100 000 espèces y vivant.

Les herbiers et mangroves hébergent également une biodiversité très riche et diversifiée.

En abritant ce patrimoine exceptionnel, la France a une responsabilité mondiale en matière de conservation et de gestion durable des récifs coralliens, des mangroves et des herbiers.

√ PROTECTION DU LITTORAL / Les récifs coralliens sont de véritables barrières naturelles et agissent comme des remparts contre les houles océaniques, permettant de générer des millions d’euros d’économie chaque année et de préserver les constructions sur les littoraux.

√ LA PÊCHE / En Outre-Mer les fonds marins regorgent de produits de la mer, favorisant un approvisionnement en nourriture et une pêche artisanale pour les collectivités.

√ LA RECHERCHE MÉDICALE / Les organismes vivants dans les récifs sont souvent à l’origine de nouveaux médicaments, compléments alimentaires ou cosmétiques.

√ L’ASSAINISSEMENT DES EAUX / Le fabuleux réseau racinaire des herbiers et mangroves permet à de nombreux mollusques de filtrer l’eau, induisant une oxygénation optimale des récifs coralliens.

√ LE TOURISME ET LES LOISIRS MARINS / Classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité, les récifs coralliens sont une attraction touristique majeure en Outre-Mer, générant chaque année des dizaines des millions d’euros par territoire.

LAURÉATS PALME IFRECOR 2013

Capture d’écran 2014-09-19 à 09.28.29√ KOUDMEN POUR LA MANGROVE, porté par M. Ary Chalus, député-maire de Baie-Mahaut en Guadeloupe,dans la catégorie Protection, valorisation et restauration.

Ce projet présentait un programme de restauration écologique de la mangrove aux abords de la Rivière-Salée :

. Réduction des pollutions visuelles et chimiques

. Favorisation du retour des herbiers et mangroves

. Revalorisation du site aux abords de la Rivière Salée en vue de sensibiliser les populations et de leur permettre de se réapproprier le site.

√ SENTIER SOUS-MARIN DE L’ERMITAGE À SAINT-PAUL, porté par Mme Fabienne Couapel-Sauret, vice-présidente de la Région Réunion, dans la catégorie Sensibilisation et éducation.

Véritable atout éco-touristique et indispensable outil pédagogique pour l’île de la Réunion, le sentier sous-marin attire chaque année plus de 2 000 visiteurs qui ont le plaisir d’y découvrir et d’y observer la faune et la flore, forts de constater l’effet positif sur la biodiversité.


à PROPOS DE L’IFRECOR
Depuis 15 ans l’IFRECOR (Initiative Française pour les Récifs Coralliens) agit pour la préservation et la gestion durable des récifs coralliens, herbiers et mangroves dans les collectivités françaises d’Outremer. Soutenue financièrement par le Ministère de l’Écologie et le Ministère des Outre-mer, l’IFRECOR s’applique à sensibiliser les élus et le grand public à l’importance des récifs coralliens.
Le Comité français de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), responsable du programme dédié à la Communication au sein de l’IFRECOR, est chargé de son organisation.
Depuis 2011, l’IFRECOR met en oeuvre un programme de travail sur l’adaptation au changement climatique. Dans ce cadre, un guide à destination des décideurs, élus et techniciens a été réalisé. Il vise à analyser, pour chaque type d’aménagement en zone littorale, les impacts envisageables du changement climatique sur ces aménagements et permet d’estimer en conséquence les effets probables sur les zones marines sensibles proches du littoral.

CONTACTS

CONCOURS / UICN France / 01 47 07 78 58

Aurélie Bocquet / [email protected]

Commenter avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre septembre 19, 2014 09:56
Écrire un commentaire

1 Commentaire

  1. Vilay Jean-Michel septembre 19, 14:05

    Bonne chance.

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*