Environnement – La mort des 4 requins juvéniles retrouvés en baie de Cul de Sac ne peut être imputée à la dégradation des algues “sargasses”

Réserve Naturelle
Par Réserve Naturelle septembre 15, 2014 15:27

Environnement – La mort des 4 requins juvéniles retrouvés en baie de Cul de Sac ne peut être imputée à la dégradation des algues “sargasses”

Pour couper court à toute polémique et pour profiter des informations capitalisables par l’observation directe, les agents de la Réserve se sont rendus ce matin sur site (NDLR : le 12 septembre), pour observer les individus signalés comme étant échoués à la Baie de Cul de Sac.

Il s’agit de 4 juvéniles de requins de différentes espèces. Ces derniers mesuraient de 95 à 62 cm de taille totale et ne présentaient aucun indice démontrant une dégradation avancée des tissus en milieu aquatique.

Ils semblent être morts et échoués récemment, leur peau présentant une déshydratation avancée. Il semble donc peu probable que ces derniers soient morts d’asphyxie dans l’eau, du fait d’un phénomène d’anoxie qui aurait éventuellement pu être lié à la dégradation des sargasses présentes en accumulation conséquente dans la baie.

Ces conclusions sont également renforcées par la présence d’une barque et d’un filet de pêche à moins d’1 mètre de la zone de rejet des 4 individus à terre.

Il semble donc que les requins aient été capturés dans un filet et rejetés sur le rivage en retour de pêche. Cet épisode d'”échouage” n’est donc aucunement lié à la présence des sargasses dans la Baie de Cul de Sac.

Les photos suivantes en attestent.

Un éventuel phénomène d’anoxie serait de plus accompagnée par une mortalité importante parmi l’ensemble des poissons fréquentant la zone. Or, aucun autre poisson mort n’a été observé sur site.

Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin

 

Commenter avec votre compte Facebook
Réserve Naturelle
Par Réserve Naturelle septembre 15, 2014 15:27