LE REGIME FRANCAIS NE VEUT PLUS LIVRER LES MISTRAL A LA RUSSIE

Autre
Par Autre septembre 6, 2014 09:10

LE REGIME FRANCAIS NE VEUT PLUS LIVRER LES MISTRAL A LA RUSSIE

« La France estime que les conditions pour la livraison du premier bâtiment de projection et de commandement de classe Mistral à la Russie ne sont pas réunies », a annoncé mercredi le service de presse du président français François Hollande à la suite d’une réunion du Conseil restreint de défense. « Le Conseil de défense a examiné la situation en Ukraine. Elle est grave.

Les actions menées récemment par la Russie dans l’est de l’Ukraine contreviennent aux fondements de la sécurité en Europe. Le président de la République a constaté que, malgré la perspective d’un cessez-le-feu qui reste à confirmer et à être mis en œuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC ne sont pas à ce jour réunies », lit-on dans le communiqué.

Voilà donc tout officiellement que l’Elysée déclare que la Russie intervient militairement en Ukraine. A partir de quelles preuves ? Des déclarations des criminels mythomanes de la clique de Kiev qui communiquent essentiellement via des posts sur Facebook ? Où sont les preuves Monsieur Hollande ?

Voilà donc des “sanctions” prises à l’encontre d’un Etat (la Russie) contre des actions qu’il commettrait dans un pays tiers (l’Ukraine) sans le commencement d’une preuve. Même le Département d’Etat U.S. (Affaires étrangères) dit « ne pas pouvoir confirmer » les dires de la Junte de Kiev. Autant dire que Washington déclare que Kiev ment mais ne peut le dire bien évidemment de but en blanc.

Mais revenons à la France.
Voilà donc qu’avec cette décision, la France s’auto-mutile avec une possible rupture de contrat qui va lui coûter très cher en pénalités et que Washington et les autres pays de l’OTAN ne risquent pas de compenser. Et ne parlons pas de la réputation à l’international. Un fournisseur qui annule un contrat sur des raisons politiques mensongères est un fournisseur peu fiable. Les Chantiers de Saint-Nazaire peuvent dire merci à Hollande l’Américain. Et l’expertise et le savoir-faire en construction navale de la France va petit à petit disparaître.

« Mais à quoi cela sert » nous dira Hervé Morin, ex-ministre centriste de la Défense puisque les interventions françaises doivent se faire dans le cadre de l’OTAN dans un souci d’économie et de mutualisation. Traduction : les troupes coloniales (de l’OTAN) n’ont pas besoins d’avoir un panel complet d’armement.

Et nous lui donnons raison. Mais quand on choisit la voie de l’indépendance à la domination nord-américaine, on a un tout autre avis. Et nous ne pouvons que condamner avec force cette démission de l’Etat français qui a finit par céder aux chantages de l’OTAN et donc de Washington et de son vassal polonais. Aux mépris des intérêts économiques, industriels et géopolitiques de la France.

La classe atlantiste au pouvoir en France comme dans les autres pays de l’OTAN démontre ici, encore une fois, à quelle allégeance elle se soumet.

Fabrice BAUR pour PCN-INFO

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre septembre 6, 2014 09:10