Santé – Naissance de l’Observatoire de la Santé de Saint-Martin/Sint Maarten

Autre
Par Autre août 25, 2014 12:23

Santé – Naissance de l’Observatoire de la Santé de Saint-Martin/Sint Maarten

Voici une copie du document de coopération signé le 22 août 2014 par la 2e vice-présidente du Conseil territorial de St Martin, Madame Ramona Connor et Mr Cornelius De Weever, ministre de la Santé de Sint Maarten.

250814-Observatoire

Ce document atteste du lancement de l’Observatoire de la Santé de Saint-Martin/Sint Maarten.

Cet observatoire, essentiellement financé par les fonds européens Interreg 4 Caraïbes, débutera son activité fin septembre 2014. Il sera basé à l’hôpital LCF et aura pour mission de réaliser des études de Santé sur les deux parties de l’île et de mettre en place des actions communes de prévention.


Objectif opérationnel : Réaliser une étude de santé publique sur l’île, simultanément à Saint Martin et Sint Maarten et mettre en place un observatoire régional de la santé.

“Une île”

Sint Maarten / Saint Martin est le plus petit territoire (87 km²) à être partagé entre deux nations et également une île bénéficiant d’une très grande diversité de population.

La partie hollandaise de l’île est un pays du Royaume des Pays-Bas, la partie française, au nord, est une « collectivité territoriale d’outre-mer » de la France. Environ 100 000 personnes vivent sur l’île.

Le nombre de nationalités recensées est de plus de 90. La population est composée de plus de 30% d’étrangers. Une grande majorité des étrangers sont des ressortissants d’autres territoires des caraïbes. L’île est multiculturelle et multilingue.

La diversité crée un défi intéressant et doit être prise en compte lors de l’élaboration et de la réalisation d’une étude sur la santé. Elle doit également être prise en considération lors de l’analyse des données recueillies et de l’interprétation des résultats obtenus.

Une prévalence majeure des maladies chroniques est observée : HTA, diabète, obésité à l’origine de morbi-mortalité. Les chiffres publiés par le Bureau du Recensement de Sint Maarten en 2012 et ceux de l’Observatoire régional de la santé de Guadeloupe(ORSAG) confirment cette tendance.

Un contexte récent d’évolution statutaire et une autonomie accrue en matière sanitaire avec la conférence de territoire de Saint Martin au sein de la collectivité de Saint-Martin et le renforcement du département de la Santé Publique du gouvernement de Sint Maarten acté depuis Octobre 2010 sont les preuves d’une lourde responsabilité de nos 2 collectivités en matière de santé publique et d’accès aux soins.

Une île = un territoire de santé (les maladies, les épidémies ne s’arrêtent pas aux frontières). Pour que l’existence de ce territoire unique soit possible il faut lever tous les freins (administratifs, juridiques, politiques, techniques). Pour que cet unique territoire de santé fonctionne des procédures, claires et établies, sont nécessaires.

La première étape est d’observer le territoire, repérer les points communs et les différences, réaliser un état des lieux. La deuxième étape est d’identifier les politiques publiques de santé adaptées. Ce sera le rôle de l’observatoire. Ce sera le meilleur outil pour établir une coopération durable sous l’égide de l’Europe. Ici la coopération n’est ni une volonté ou une stratégie politique, ni une possibilité, c’est une nécessité.

« Un observatoire de la santé »

De nombreuses actions ont déjà été menées pour la préparation de la réalisation de l’étude de santé et la mise en place de l’observatoire. Une déclaration de coopération a tout d’abord été signée le 15 février 2012 par le gouvernement de Sint Maarten, la collectivité de Saint Martin et le gouvernement de la république française. En 2013 un mémorandum d’entente portant sur l’étude de santé et la mise en place d’un observatoire commun aux deux parties de l’île a également été signé.

Le gouvernement de Sint Maarten a conclu un accord avec l’Institut de recherche en santé publique (VIC) de Curaçao et cet institut a fourni les questionnaires de l’étude.

Plusieurs réunions techniques entre le ministère de la santé de Sint Maarten, la collectivité de Saint Martin et le centre hospitalier Louis Constant Fleming ont jalonné cette phase de réflexion et de préparation qui s’achève.

Le projet de l’Observatoire de la Santé Saint Martin – Sint Maarten a pour objectif d’harmoniser les stratégies de santé de l’île et de permettre d’une part, grâce à l’étude :

  • Une appréciation globale de l’état de santé de la population saint-martinoise et de la prévalence des maladies chroniques au regard des déterminants de santé ;
  • Une évaluation du mode de vie et de l’environnement social de la population, des comportements à risques, des données anthropométriques et des pratiques préventives au sein de la population ;
  • Une meilleure compréhension des problèmes de santé et des limitations fonctionnelles chez les plus âgés ;
  • La collecte de données sur les risques pour la santé des différents groupes vulnérables, dont les migrants en situation irrégulière, les femmes et les personnes âgées ;
  • L’évaluation de l’accès aux services de santé locaux et l’appréciation des besoins de la population en matière de «shopping sanitaire » en dehors de l’île.

D’autre part ce programme permettra des échanges de données, des échanges d’expériences et éventuellement de politiques de santé et une mutualisation des ressources en matière de santé. 

L’observatoire de la Santé de Saint-Martin – Sint Maarten, c’est aussi à moyen et long terme l’amélioration des problématiques de santé de la sous-région géographique composée des territoires de St Maarten, Anguilla, Saba, St Eustache, St Kitts et Nevis, St Barthélemy et les Iles Vierges Britanniques, qui sont des Pays et territoire d’Outre-mer, français, britanniques et hollandais.

En effet le soutien par INTERREG IV de ce projet d’observatoire permettra de doter Saint-Martin – Sint Maarten et à long terme, la sous-région, d’une entité capable d’analyser les questions de santé.

Les parties prenantes au projet :

Le porteur du projet, ou chef de file, est la collectivité d’outre-mer de Saint Martin.

Les partenaires sont le gouvernement de Sint Maarten, le centre hospitalier Louis Constant Fleming, l’observatoire de santé de la Guadeloupe (ORSAG), l’agence régionale de santé (ARS), l’organisation panaméricaine de la santé (PAHO) et l’agence caribéenne de santé publique (CARPHA).

Seront également des partenaires du projet :

L’institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), l’assurance maladie de Sint Maarten (SZV), les compagnies d’assurances privées, les mutuelles, les professionnels de santé, médecins, spécialistes, les organisations non gouvernementales de santé, les laboratoires, le centre médical de Sint Maarten (SMMC), l’institut de formation en soins infirmiers (IFSI), l’université américaine des Caraïbes (AUC), la CTESS (chambre territoriale d’économie sociale et solidaire de Saint Martin) et les services et agences gouvernementaux.


Coût total du projet : 1.019.492,00 €

La collectivité de Saint Martin et le gouvernement de Sint Maarten se sont engagés.

La demande de subvention FEDER au titre du programme INTERREG a reçu un avis favorable d’opportunité le 25 juin 2014.

 

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre août 25, 2014 12:23

Les dernières infos

Suite...