Saint-Martin. Monsieur Robert Romney a été fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 29 Juil 2014 19:49

Saint-Martin. Monsieur Robert Romney a été fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Le 12 Juillet dernier, Jean-Claude Montantin, Officier de l’Ordre national du Mérite, Chevalier des Palmes Académiques, Président de la Section départementale de l’Association Nationale des Membres de l’Ordre nationale du Mérite a remis les insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite à Monsieur Robert Romney, Officier des Palmes Académiques, inspecteur d’académie, inspecteur pédagogique régional d’anglais honoraire.

Force est de constater que l’éducation nationale semble très pourvoyeuse en chevaliers puisque récemment ce sont Daniela Jeffry et Aline Hanson qui se sont vues elles aussi décorées.

Si l’on ne peut décemment remettre en cause le bien fondé de ces distinctions et la grande valeur de leurs récipiendaires, et au risque de sembler encore un peu plus politiquement incorrect que nous ne le sommes déjà, il n’est pas rare que l’entrée dans l’ordre chevaleresque n’amène gentiment le distingué à “rentrer quelque peu dans le rang”.

Pour ce qui est de Robert Romney, sa biographie ci-après vous laissera apprécié la qualité du parcours de cet homme de savoir.


290714-RomneyRobert Romney est le cadet d’une fratrie de 9 enfants, son père, Hilaire, était un petit éleveur de bétail et sa mère, femme au foyer. Mme Romney a joué un rôle capital dans son éducation, car femme de caractère et déterminée, elle voulait à tout prix que ses enfants aient une parfaite maîtrise de la langue française.

Elle décida d’envoyer ses deux aînés au pensionnat de Bouillon à Basse-Terre. Son père ne voulait pas qu’il revienne au pays sans la sacralisation de la connaissance et du savoir. Robert Romney fréquente le Séminaire-collège de Blanchet, puis celui de Fort-de-France. Ce n’était pas facile pour les jeunes de Saint-Martin de suivre une scolarité normale en raison de l’absence de collèges et de lycées. Aussi, devaient-ils quitter leur île pour la Guadeloupe et faire face à des frais liés à l’hébergement et au coût de la scolarité ;Il faut aussi signaler les difficultés du transport effectué en voiliers ou en caboteurs comme le Delgrès ou le Radar. De plus, ils avaient souvent du mal à s’exprimer en Français, ce qui provoquait des plaisanteries de leurs condisciples guadeloupéens.

Ces difficultés, la rigueur, et la discipline spartiate instaurées dans ces établissements ont forgé le caractère de battant et la volonté inébranlable du jeune Robert de réussir.

Lauréat en 1966 au baccalauréat, il est recruté comme surveillant d’externat et d’internat à Baimbridge. Il poursuit alors sa formation au Centre d’Etudes Supérieures, CESL. Titulaire du DEUG il part se perfectionner en Angleterre. Il passe avec succès la licence et la maîtrise d’Anglais à Bordeaux III. A l’issue du service militaire en qualité de VAT, il est reçu au CAPES. En raison de l’éruption de la Soufrière, il est contraint de repartir à Bordeaux, au Centre Pédagogique Régional pour effectuer son stage pratique.

De retour en Guadeloupe, il est affecté à Trois-Rivières puis au lycée Gerville-Réache. Fort de l’expérience acquise, il est mis à la disposition des PEGC et des maîtres auxiliaires pour les aider dans la préparation de leurs cours. Il remédie souvent aux carences au plan phonologique. N’oublions pas qu’il n’y avait pas à cette époque d’inspecteur de langues. Il fonde avec des collègues l’APAG , Association des professeurs d’Anglais de la Guadeloupe et à ce titre s’implique fortement dans des regroupements pédagogiques et des voyages linguistiques pour les jeunes dans la Caraïbe anglophone.

Intervenant à la MAFPEN sous la responsabilité du nouvel inspecteur, Monsieur Harry Louis, il assure parallèlement des cours à l’IUFM, à l’école préparatoire de commerce HEC, et à l’UFR de droit et de sciences économiques. Promu Agrégé, il réussit brillamment au concours des Inspecteurs d’Académie, Inspecteur Pédagogique Régional d’Anglais et rejoint l’Ecole Supérieure des Personnels de l’Education Nationale, ESPEMEN à Paris .Il est affecté à la sortie dans l’Académie de Rennes, en charge des professeurs de lycées des quatre départements .Il relève ce défi et fait montre de beaucoup d’intelligence et de savoir-faire pour mener à bien sa mission. Il oeuvre à l’IUFM de Bretagne pour que les professeurs aient une ouverture sur la Caraîbe anglophone.

De retour aux Antilles, il est en charge des deux académies de la Guadeloupe et de la Martinique de 1998 à 2005. Il entreprit de nombreux chantiers tels que les classes euro-caribéennes, les classes européennes, l’augmentation des postes d’assistants de langues et l’organisation du Capes spécifique et du Capes de la troisième voie sur place. Il est membre de plusieurs jurys de Capes à Toulouse et à Bordeaux. Dans le cadre du programme Arion, il travailla dans des ateliers de langues avec les inspecteurs de la CEE. Le doyen de l’Inspection Générale de l’Education Nationale, dans son rapport du 11 janvier 2006 écrivait : « monsieur Romney a eu à cœur de stabiliser un petit noyau, d’assurer une continuité dans la formation. Il a en outre publié un petit opuscule méthodologique à destination des nouveaux professeurs. Il s’investit dans tous les domaines où l’anglais a sa place : gestion des assistants de langue, mise en place d’une couverture d’enseignement en primaire, charnière primaire /collège, impulsion d’ouverture de sections européennes, pour ne citer que quelques- unes de ses activités. Natif de Saint-Martin, Monsieur Romney parle une langue anglaise authentique, d’autant qu’il s’est rendu très régulièrement aux Etats-Unis. Son souci d’améliorer la prononciation anglaise repose donc sur une compétence linguistique avérée… Il impulse la politique ministérielle avec fermeté et conviction ».

De 2007 à 2010, M. Romney est nommé représentant du Recteur auprès des Collectivités des Iles du Nord avec une lettre de mission commune au Rectorat et à la DRAC. Il intervint dans plusieurs domaines recouvrant le projet éducatif local (PEL), le contrat urbain de cohésion sociale (CUCS), et la mise en place des dispositifs d’éducation artistique et culturelle.

C’est lui qui organise en avril 2008 avec l’inspecteur Général venu de métropole, un colloque regroupant les chefs d’établissements, les enseignants et les inspecteurs d’académie de la Guadeloupe. L’objectif était de mener une réflexion pédagogique sur les méthodes d’apprentissage aux élèves et de lutter efficacement contre l’échec de la jeunesse insulaire. Il rédige avec les autorités de la zone hollandaise un protocole bilingue de coopération entre les deux parties de l’île.

Il intervient de concert avec le directeur de la DSDS et les préfets délégués dans la lutte contre la dengue, la grippe aviaire, l’obésité et la délinquance. Il prend une part active au Téléthon destiné à recueillir des dons en faveur des populations sinistrées d’Haïti à la suite du tremblement de terre.

Il est l’auteur du premier ouvrage bilingue sur l’anglais de Saint-Martin. Ce recueil de données culturelles ,financé par la DRAC présente le parler vernaculaire et permet aux enseignants de décoder le fonctionnement de la langue.Depuis deux ans , bien qu’admis à la retraite, Robert Romney poursuit son activité de rédacteur. C’est ainsi qu’il prépare une suite à son ouvrage bilingue à l’intention de la population et des enseignants.

M. Romney épouse le 22 décembre 1973, à Trois Rivières, mademoiselle Viviane Delessy. Le couple aura à cœur de s’investir à fond pour la réussite de leurs deux fils. L’aîné, Rémy, est gastroentérologue et le cadet, Glen, est vétérinaire, lauréat d’une grande université américaine, Tuskegee School of veterinary. Son épouse et lui ont inculqué à leurs fils des valeurs morales fondées sur l’honnêteté, la persévérance et l’amour de la famille. En résumé, sa philosophie est sous-tendue par cet aphorisme : « Ce que tu as décidé, entreprends-le, ce que tu as entrepris, achève-le. N’abandonne jamais ! ». Nous pensons qu’une distinction en qualité de chevalier de l’Ordre national du Mérite viendrait reconnaitre les mérites éminement distingués de cet enseignant hors pair qui se dévoue inlassablement au bénéfice des populations de son île et en particulier pour les jeunes et les scolaires.

 

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 29 Juil 2014 19:49

Les dernières infos

Suite...
Abonnement WPServeur
Euro0.9216
24 Juil · CurrencyRate · USD
CurrencyRate.Today
Check: 23 Jul 2024 23:05 UTC
Latest change: 23 Jul 2024 23:00 UTC
API: CurrencyRate
Disclaimers. This plugin or website cannot guarantee the accuracy of the exchange rates displayed. You should confirm current rates before making any transactions that could be affected by changes in the exchange rates.
You can install this WP plugin on your website from the WordPress official website: Exchange Rates🚀