Saint-Martin. Les rugbymen professionnels de Clermont Ferrand agressés à la machette l’ont été notamment par des jeunes…… de Saint-Martin

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 21 Juil 2014 22:48

Saint-Martin. Les rugbymen professionnels de Clermont Ferrand agressés à la machette l’ont été notamment par des jeunes…… de Saint-Martin

Quatre jeunes de 20 à 25 ans et bien connus des services de police, sont actuellement en garde à vue à Millau pour l’agression ultra-violente des rugbymen de l’ASM à la sortie d’un night club dans la nuit de samedi à dimanche.

Un groupe d’une dizaine d’individus a agressé à l’arme blanche (couteaux, machettes, sabres) une partie de l’effectif clermontois qui regagnait leur hôtel à pied. Des faits d’une extrême violence qui ont conduit à l’hospitalisation de plusieurs joueurs de l’effectif montferrandais dont Julien Pierre, Aurélien Rougerie et Benjamin Kayser. Le seconde ligne est le plus touché (au niveau de la crête iliaque) et devrait subir dans les prochaines heures une opération chirurgicale réparatrice. 

Julien Pierre, le joueur le plus sérieusement atteint, a été opéré hier en fin d’après-midi pour soigner ses coupures importantes. Il a été nécessaire de suturer le muscle touché puis la plaie pour soigner ses blessures. L’opération s’est déroulée sans aucune complication et le Clermontois va sortir d’ici quelques heures. Il pourra reprendre l’entraînement d’ici un mois environ.

En ce qui concerne Benjamin Kayser, touché au bras et à la main, il a lui aussi subi une intervention pour soigner ses coupures. Un muscle extenseur de la main a été atteint et sa convalescence est estimée à 4 semaines avant d’être apte. Il est sorti hier et a pu rentrer chez lui dans la soirée.

Le capitaine des Jaune et Bleu Aurélien Rougerie a quant à lui reçu un coup de pelle au coude qui a engendré une plaie profonde. Son tendon a été légèrement touché et il aura besoin de 3 à 4 semaines avant de reprendre l’entraînement normalement. Il est sorti hier soir et a rejoint ses coéquipiers dans la journée à Falgos.
Le reste du groupe suit le stage prévu initialement. (source : ASM)

Le Point annonce : “Côté enquête, quatre jeunes garçons âgés de 20 à 25 ans, déjà connus des services de police pour des faits de violence et de trafic de drogue, sont entendus en garde à vue depuis dimanche soir. Ils sont tous originaires de Saint-Martin aux Antilles, mais installés en métropole depuis longtemps. Une information judiciaire devrait être ouverte dans les heures à venir à leur encontre. Des investigations sont en cours pour retrouver les autres participants à la rixe.”

Pendant ce temps, d’autres jeunes de Saint-Martin s’organisent et luttent pour porter au delà de ses limites une image de ce qu’est réellement leur île natale… no comment.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 21 Juil 2014 22:48

Les dernières infos

Suite...