Santé. Chikungunya dans les Antilles-Guyane : bulletin du 30 juin au 13 juillet 2014

Autre
Par Autre juillet 17, 2014 09:48

Santé. Chikungunya dans les Antilles-Guyane : bulletin du 30 juin au 13 juillet 2014

Ce point épidémiologique présente l’évolution temporo-spatiale de l’épidémie de chikungunya aux Antilles et en Guyane. Il se base essentiellement sur le suivi des cas cliniquement évocateurs estimés à partir des cas signalés par les réseaux de médecins sentinelles.

Il est publié une fois par mois en alternance avec un point épidémiologique complet présentant l’ensemble de la surveillance qui concerne aussi l’activité de SOS médecins, les cas confirmés par les laboratoires, les passages aux urgences, les hospitalisations et la situation internationale.

Saint-Martin

Durant les deux premières semaines de juillet, la tendance est stable, entre 50 et 60 consultations sont réalisées en médecine de ville (Figure 1). Ce nombre est stable depuis une dizaine de semaines environ. Depuis fin novembre 2013, le nombre cumulé de cas cliniquement évocateurs de chikungunya vus en consultation médicale de ville est estimé à 3660 ; 3 décès indirectement liés à l’infection ont été enregistrés parmi les patients hospitalisés avec une confirmation biologique.

150714-Chikungunya

Répartition spatiale des cas :

Les cas incidents semblent se concentrer à Marigot, quartier d’Orléans et Sandy Ground.

Conclusions pour Saint-Martin :

La circulation du virus reste modérée au cours des dernières semaines. La partie française de l’île de Saint-Martin est actuellement en phase 2 du Psage : transmission virale modérée.


Télécharger (PDF, 337KB)

Commenter avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre juillet 17, 2014 09:48
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*