Nouveau braquage sur la Baie Nettlé Mardi 1er Juillet aux alentours de 14h30

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE juillet 1, 2014 21:55

Samedi dernier, un braquage violent a eu lieu sur la Baie Nettlé à la station service Cadisco et la boutique Beach Bazar ainsi que plus tard en soirée du coté du supermarché Simply Market. Les auteurs, repérés sur les caméras de vidéos surveillances, n’ont pas pu être interpellés par les services de Gendarmerie.

Selon le même mode opératoire que Samedi, aujourd’hui vers 14h30, quatre individus décident de s’en prendre à l’Hôtel Mercure de la Baie Nettlé et à la boulangerie “aux fines gourmandises” située à proximité de l’hôtel “le Flamboyant” .

Armés de deux fusils à pompe et de deux armes de poing, ils auraient ordonné au jeune stagiaire présent sur le site à leur remettre la caisse, ce que celui-ci aurait fait sous la menace. Le jeune homme aurait reçu un coup de crosse sur la tête qui lui aurait occasionné une plaie nécessitant son hospitalisation lorsqu’un des agresseurs a tenté d’entrer dans les bureaux situés derrière la réception.

Pour autant, le braquage serait resté relativement discret puisque que l’ensemble du personnel présent notamment au service comptabilité, ne se serait rendu compte de la situation qu’après le départ des auteurs. Ce sont les cris de la victime et d’un témoin à la réception qui les auraient alertés.

Plus loin, les braqueurs se sont arrêtés à la Boulangerie “aux fines gourmandises” afin de se faire remettre également la caisse, puis se sont enfuis avec leurs deux scooters.

Aucune information sur les préjudices subits ou les sommes dérobées dans les deux établissements n’a pour le moment filtré.

Peut-on faire le rapprochement avec le braquage de Samedi ? Des indices troublants nous laisses penser qu’il pourrait s’agir des mêmes individus pour une partie du groupe.

D’autres éléments d’informations dont nous disposons ne peuvent être communiqués dans l’immédiat afin de ne pas perturber l’enquête des OPJ. Le communiqué officiel de la Gendarmerie permettra probablement de lever quelques interrogations sur les suites de cette affaire.

Pour autant, ce genre de faits au mois de juin/juillet fini par constituer pour la presse un véritable marronnier, la fin de la saison touristique, la diminution des ressources économiques, du cash flow contribuent comme chaque année à voir ressurgir le spectre des VAMA et cambriolages.

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE juillet 1, 2014 21:55