Euthanasie. Le Docteur Nicolas Bonnemaison acquitté

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE juin 25, 2014 07:53

67773ac7698e7e1f5feb0c6080c28f38_CI90Le Dr Nicolas Bonnemaison a été acquitté par les jurés, qui ont estimé qu’il n’avait pas l’intention de donner la mort. Des applaudissements ont retenti dans la salle à l’énoncé du verdict.

Jugé pour avoir abrégé la vie de sept de ses patients, le médecin bayonnais Nicolas Bonnemaison a été acquitté de la totalité des faits mercredi 25 juin. La veille, l’avocat général avait requis cinq ans d’emprisonnement avec sursis, en estimant que l’accusé avait ” agi de manière sincère “.

Au premier jour de son procès, seul dans le box des accusés, il prend la parole. “Monsieur le président, je voudrais dire que je pense aux patients. J’ai vécu des choses très fortes avec eux. Ca marque l’homme, au-delà du médecin”, lance-t-il d’une voix atone. Il poursuit en évoquant les familles, n’aborde pas frontalement les gestes qu’on lui reproche. “J’ai fait du mieux que j’ai pu”, souffle-t-il. “D’être là, devant vous, comme un criminel, c’est violent pour ma femme, mes enfants”.

Ancien urgentiste à l’hôpital de Bayonne, le médecin de 53 ans était poursuivi pour sept “empoisonnements”, de malades très âgés et en fin de vie en 2010 et 2011, des personnes particulièrement “vulnérables”. Il était accusé d’avoir administré des médicaments ayant accéléré leur mort en dehors de tout protocole.

Pour ces faits, il risquait la réclusion criminelle à perpétuité. Mardi, l’avocat général Marc Mariée avait cependant requis uniquement cinq ans de prison avec sursis et n’avait pas demandé d’interdiction d’exercer la médecine.

Le praticien a finalement été acquitté de l’ensemble des faits.

Le porte-parole du gouvernement a réagi à l’annonce de l’acquittement surprise du docteur Nicolas Bonnemaison, jugé aux assises pour la mort de sept patients en fin de vie.

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE juin 25, 2014 07:53