Affaire Bygmalion. Découverte des factures fictives lors d’une perquisition

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mai 31, 2014 22:41

bygmalion

Depuis la confirmation, par l’avocat de la société, des soupçons de fausses factures émises à la demande de l’UMP, les révélations se succèdent et les langues se délient, comme c’était le cas lundi 26 mai, de la part de Jérôme lavrilleux, ancien directeur adjoint de la campagne de NIcolas Sarkozy en 2012, en larmes sur le plateau de BFM TV (Vidéo intégrale ci-dessous).

Dimanche 1er Juin, la Une du Journal du Dimanche explique que les policiers, lors d’une perquisition dans la nuit de lundi au mardi, ont mis la main sur une liasse de factures de la filiale de Bygmalion, Events & Cie. Elles montrent que le coût réel des meetings de campagne de Nicolas Sarkozy a été de 19 millions d’euros. Sur cette somme, 14 millions d’euros aurait été imputés à l’UMP par le biais notamment de factures fictives, selon un cadre de Bygmalion cité par notre confrère.
Selon lui, le dépassement des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy couvert par ce système est de l’ordre de 11 millions d’euros, des chiffres équivalents à ce qu’avait révélé l’avocat de Bygmalion le 26 mai.

L’INTÉGRALITÉ DE L’INTERVIEW-VÉRITÉ
Jérôme Lavrilleux, qui a été le directeur-adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, a affirmé lundi sur BFMTV que “ni Nicolas Sarkozy, ni Jean-François Copé” n’avaient “été mis au courant des dérives” des comptes de cette campagne à l’UMP. “J’assume mes responsabilités”


Affaire Bygmalion: l’intégralité de l’interview… by BFMTV

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mai 31, 2014 22:41