Européenne. Pourquoi voter pour Yvette DUCHEMANN, Europe Ecologie Les Verts, le 24 Mai 2014

Autre
Par Autre 22 Mai 2014 11:13

Européenne. Pourquoi voter pour Yvette DUCHEMANN, Europe Ecologie Les Verts, le 24 Mai 2014

Samedi 24 mai*, un jour avant la Métropole, les ultramarins éliront leurs députés européens. Il est important de participer à ces élections, même si nous sommes géographiquement loin de l’Europe continentale. Pour plusieurs raisons :

  • nous sommes citoyens français, et donc européens, et donc tout aussi légitimes pour être représentés que tout autre citoyen.
  • nous appliquons les règlements et directives européennes dans notre vie quotidienne : normes sanitaires, environnementales, commerciales,…
  • de nombreuses politiques européennes de soutien bénéficient aux territoires d’Outre-Mer : politiques agricoles concernant la canne et la banane, fonds de développement régional, politique de la pêche, programmes Inter-Reg,…
  • nos économies sont très fortement ancrées dans le marché hexagonal et européen, et notre monnaie -l’euro- évolue en fonction des choix de la banque centrale européenne.
  • pour la première fois, le Parlement européen élira le président de la Commission Européenne.

Même si nos trois députés ultramarins pèseront en apparence peu par rapport aux 751 députés qui formeront l’ensemble de la prochaine assemblée, ce sont eux qui se feront l’écho de nos réalités, de nos attentes, et qui porteront les politiques adaptées à nos territoires.

C’est pourquoi il faut que leur élection soit la plus légitime possible pour pouvoir peser au maximum et être entendus. Il faut que l’on montre l’intérêt de la population d’Outre-Mer pour cette élection, que la participation soit la plus forte possible.

Or, traditionnellement, la participation au scrutin européen est faible en Outre-Mer. Plus exactement, elle est de l’ordre de 25 à 33% dans le Pacifique et à la Réunion, et de 13-15% en Atlantique, où même la candidature d’Harry DURIMEL en tête de liste d’EELV en 2009 n’a pas conduit à une mobilisation massive.

Si les tendances de fond des précédents scrutins se poursuivent, l’UMP devrait arriver en tête, notamment en Nouvelle-Calédonie et Polynésie, et Maurice PONGA devrait être réélu sans difficultés. Et quand bien même l’UMP arriverait en seconde ou en troisième position, l’orientation politique des territoires fait que ce ne serait pas dans le Pacifique où les autres candidats réaliseraient leurs plus forts scores, donc M. PONGA aurait encore toutes ses chances d’être élu. L’UMP Maurice PONGA est donc certain d’obtenir un siège.

Ensuite, les deuxième et troisième sièges reviendront très probablement aux candidats du PS (Philippe Le CONSTANT), de l’Alliance des Outre-Mer (Younous OMARJEE) ou d’EELV (Yvette DUCHEMANN). Sans surprise, ces 3 têtes de listes sont réunionnaises, les partis politiques ayant intégré que la bataille électorale se joue à la Réunion, territoire qui regroupe à lui seul 1/3 des électeurs.
C’est là où se situe l’enjeu de ces élections, que l’on partage ou non les idées de ces trois candidats. Autrement dit, puisque l’élection est à un seul tour, la seule question à se poser si on souhaite influencer le scrutin est « y a-t-il un de ces trois candidats que je souhaite voir élu, ou au contraire ne pas être élu ?».

En Outre-Mer, les questions environnementales sont encore plus importantes qu’ailleurs : forte dépendance aux énergies fossiles (transports et production électrique), autonomie alimentaire, préservation de la biodiversité, protection de la ressource marine pour une pêche durable,… toutes questions qui entrent dans le champ de compétences de l’Europe.

A titre personnel, mon choix ira en faveur d’un candidat qui défendra ces questions environnementales, qui soutiendra une Europe leader en matière de lutte contre le réchauffement climatique, qui sera vigilant sur les questions du traité de libre-échange transatlantique, et surtout qui sera présent au Parlement (donc qui ne cumulera pas avec d’autres mandats exécutifs locaux).

Par conséquent, je voterai le 24 mai pour la liste conduite par Yvette DUCHEMANN, candidate écologiste, en sachant que ma voix servira surtout à l’élection José GAILLOU, 1er candidat de la zone Atlantique sur la liste**.

Ce dernier, acteur de la création du parc national de Guyane, engagé de longue date en faveur de l’écologie en Guyane, et toujours resté fidèle à ses convictions, est pour moi le meilleur candidat pour porter à la fois la voix de la Guyane, des Antilles et de l’Outre-Mer.

Benoit CHAUVIN

Conseiller Territorial de Saint-Barthélemy

“Tous Pour Saint-Barth”


* Les bureaux de vote sont ouverts de 8h à 18h.
** Pour avoir un élu, il faudra que la liste d’Yvette Duchemann dépasse en nombre de voix la liste PS ou celle de l’Alliance. Comme il est peu probable qu’elle dépasse les deux listes à la fois, le siège qu’elle obtiendra sera très probablement celui de la section Atlantique.

 

Site de campagne d’Yvette DUCHEMANN : http://outremer.europe-ecologie.eu/

Site web de José GAILLOU : http://www.josegaillou.com/

Autre
Par Autre 22 Mai 2014 11:13
Abonnement WPServeur




Euro0.9414
16 Avr · CurrencyRate · USD
CurrencyRate.Today
Check: 17 Apr 2024 01:05 UTC
Latest change: 17 Apr 2024 01:00 UTC
API: CurrencyRate
Disclaimers. This plugin or website cannot guarantee the accuracy of the exchange rates displayed. You should confirm current rates before making any transactions that could be affected by changes in the exchange rates.
You can install this WP plugin on your website from the WordPress official website: Exchange Rates🚀