Saint-Martin. Les mots du député Gibbs autour de “l’affaire de la fête du drapeau haïtien”

Autre
Par Autre 19 Mai 2014 15:29

Saint-Martin. Les mots du député Gibbs autour de “l’affaire de la fête du drapeau haïtien”

Discours lu par la Conseillère TGD Maud Accent Gibbs lors de la célébration de la fête du Drapeau Haïtien qui s’est déroulée le 18 mai 2014 à la MJC de Sandy Ground.

“Mes chers amis,

Mes obligations parlementaires m’ont contraint à m’envoler pour Paris hier, samedi.

Si je ne peux pas être physiquement à vos côtés ce jour, je souhaitais toutefois à être présent à travers ce court message.

Je tiens avant toute chose, à remercier chaleureusement notre ami et membre actif de l’Union pour la Démocratie Daniel CHARLES ainsi que l’association des immigrés haïtiens de Saint-Martin pour leur invitation à la célébration de la fête nationale d’Haïti en cette date symbolique du 18 mai.

Cette invitation me touche d’autant plus que ces célébrations s’inscrivent cette année, dans un contexte particulier à Saint-Martin : celui de la polémique, et je le regrette profondément.

Je le dis sans détour : je comprends que les Saint-Martinois luttent pour leur territoire, pour la préservation de leurs valeurs comme de leur histoire, pour la valorisation de leur identité. C’est même à mes yeux une démarche louable. Mais cette démarche ne doit pas être d’exclusion et à mon sens, les propos qui ont été tenus récemment pour interdire la manifestation de ce jour sur la voie publique sont condamnables.

Qu’un micro-territoire comme le nôtre – îlot de prospérité dans un océan de misère – soit confronté à un véritable problème lié à des vagues d’immigration est un fait ;

La crise économique qui frappe de plein fouet notre territoire est également un fait : la tentation est grande dans ce contexte, pour certains, de pointer l’autre du doigt comme le responsable de cette situation.

J’en appelle à un juste retour à la raison !

La stigmatisation d’un peuple, le rejet de l’autre, la haine, les raccourcis nauséeux entre immigration et délinquance n’ont pas leur place à Saint-Martin !

Je ne veux pas m’appesantir sur cette polémique, ce serait lui donner une publicité qu’elle ne mérite pas.

Elu national, je suis Saint-Martinois, je suis un citoyen de la Caraïbe, je suis un pur “produit” du métissage: c’est au nom de tout cela, que je suis fier de commémorer avec les Haïtiens de Saint-Martin, avec les Français d’origine haïtienne, le sacrifice de vos aïeux: celui de Dessalines, de Pétion, celui de tous les va-nu-pieds de 1803 qui ont lutté pour la liberté et l’affranchissement de la servitude.

Mais la célébration du drapeau haïtien n’a pas qu’une connotation politique: elle doit être aussi prétexte, surtout en ces temps de repli communautariste, à célébrer la culture, la musique, l’histoire d’Haïti.

« L’union fait la force » légende le drapeau haïtien: c’est à cette devise que j’appelle tous les Saint-Martinois, de souche ou de coeur, aujourd’hui.

A toutes et à tous, je vous souhaite une belle journée.

 
Daniel GIBBS”
Autre
Par Autre 19 Mai 2014 15:29