UD/TDG. Une nouvelle collaboratrice pour les élus

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 2 Mai 2014 19:04

UD/TDG. Une nouvelle collaboratrice pour les élus

Voilà une toute petite actualité qui pourrait presque passer inaperçu, et qui aurait peut être du passer inaperçu, et qui pourtant s’intègre dans des mécaniques qui ne sont pas dénuées d’intérêt mais n’avaient pas assez de corps pour que cela puisse susciter l’envie d’écrire.

Comme chacun le sait, ou pas, les règles octroient aux groupes siégeants dans l’opposition au Conseil Territorial le privilège de bénéficier entre autre d’un collaborateur des élus dès lors que ce groupe compte au moins 5 membres. Jusqu’à il y a peu et depuis les élections de 2012 qui avaient permis à la TDG / UD de remporter 6 sièges, ce collaborateur était pour ce groupe unique Monsieur Frantz Acramel.

Frantz Acramel, ancien collaborateur des élus TDG/UD… notamment

Frantz Acramel, ancien collaborateur des élus TDG/UD… notamment

Une trajectoire toujours politisée pour cet homme qui se présentera même aux cantonales en Guadeloupe, au Moule, sur l’une des 22 circonscriptions de l’archipel en 2004. En 2007,  il fera partie de la direction de campagne de Bayrou en Guadeloupe, éternel candidat malheureux aux présidentielles. Enfin, la campagne des territoriales puis celle des législatives à Saint-Martin de 2012 l’amèneront à poser le pied sur un territoire où il était relativement vierge de passé.

C’est donc Daniel Gibbs, l’UD et la TDG qui en prévision de ces deux échéances offriront une opportunité locale à cet homme aux compétences politiques éprouvées. Notons qu’au regard de ce bref cursus ici synthétisé, Frantz Acramel n’est pas allergiques au grand écart, puisque même si à l’époque Daniel Gibbs avait déchiré sa carte UMP, il n’en avait pour autant pas jeté les idées à la corbeille et avait encore moins versé vers un bayroutisme dont localement certains avaient déjà fait les frais.

En amont de ce post de collaborateur des élus, Frantz Acramel a donc été l’une des chevilles ouvrières de la TDG durant la période de pré-campagne et de campagne, assistant aux réunions de groupes, endossant certaines responsabilités, un personnage compétent au contact des ambitions des colistiers et de leur chef de file.

Il était donc complètement légitime que l’homme devienne ce collaborateur zélé et tout dévoué au groupe…

Oui mais… très rapidement les rumeurs vont bon train quand à sa loyauté. Le départ de Jules Charville de la TDG, ramenant le groupe à 5 membres, soit la limite légale pour prétendre à un collaborateur, a amené son lot de petits éléments étranges qui ont pu amener certains, dont nous, à penser que le collaborateur de la TDG collaborait bien plus largement… Son ombre a pu aussi planer autour du CESC et des petites études dont la seconde assemblée de la Collectivité a pu avoir besoin…

Bref, confiance émoussée auprès de certains membres de la TDG, climat de suspicion, mais un contrat de travail “Collectivité” qui protège les salariés de l’insécurité ou de la précarité. Néanmoins, ce climat n’est pas non plus bénéfique au Collaborateur et la quête d’une porte de sortie devient une évidence. Fort heureusement, la maladie et les arrêts de travail parfaitement justifiés administrativement trouveront une opportune synchronicité avec un autre contexte pré-électoral si cher aux compétences de Frantz Acramel : les municipales en Guadeloupe ! Contexte créateur d’opportunité pour qui sait louvoyer, notre collaborateur de la TDG y trouvera chaussure à son pied et la possibilité de démissionner de ses fonctions saint-martinoises.

La TDG a donc toute latitude pour recruter un nouveau collaborateur qui soit plus en phase avec les prérogatives du groupe, les contraintes ou opportunités politiques du moment.

Léa Moreira, selon son compte twitter et une photo intitulée “Cop et Moi”

Léa Moreira, selon son compte twitter et une photo intitulée “Cop et Moi”

Et c’est donc ainsi que Mlle Léa MOREIRA apparait dans notre paysage saint-martinois et elle le fait de fort belle manière en se prenant délicatement les pieds dans le tapis pour son premier communiqué de presse qu’elle signera en tant que Collaboratrice du Député… petit dérapage qui sera rattrapé immédiatement par ceux de l’UD qui sont rompus à l’exercice du jonglage de casquettes et se fendront de l’erratum embarrassant. Il faut dire que pour Léa Moreira, le premier exercice n’est pas forcément facile ou évident puisque Daniel Gibbs est à la fois le Président de l’UD, le leader de la TDG, le Député de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et le secrétaire territorial de la Fédération UMP de Saint-Martin.

Mais Melle Léa Moreira se fera certainement à notre si spécifique contexte puisqu’elle est rompue en théorie tout comme en pratique à la chose politique : étudiante à l’Institut Supérieur de Management Public et Politique, elle assumait encore en 2012 la Direction des Relations avec les Elus UMP selon son compte twitter qui n’est d’ailleurs plus alimenté depuis octobre 2012 et l’amertume de la défaite.

Nous voici donc avec une nouvelle collaboratrice des élus TDG / UD estampillée UMP qui saura sans doute très vite devenir le couteau Suisse du groupe, de la Fédération etc… à une encablure des européennes, deux des sénatoriales et une douzaine de 2017.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 2 Mai 2014 19:04