Tourisme. Courrier du lecteur : “…mes amis me disent qu’ils préfèrent dîner à Simpson Bay ou Maho car ils ne se sentent pas agressés ou en insécurité”

Autre
Par Autre mai 1, 2014 18:14

Tourisme. Courrier du lecteur : “…mes amis me disent qu’ils préfèrent dîner à Simpson Bay ou Maho car ils ne se sentent pas agressés ou en insécurité”

Je me permets de vous envoyer ce mail pour vous faire ressentir la situation ubuesque que je viens de connaitre ce soir (le soir du 30.04.14).

Je me trouvais sur la marina ce soir là au alentour de 20 heures quand un ami nous a invité moi et mon épouse à dîner à la Belle Époque.

Nous nous sommes donc attablés en terrasse et nous avons assistés au balai permanent des crackers et drogués en tous genres qui passaient et repassaient devant le peu de clients osant encore aller dîner dans cet endroit que j ai connu il y a plus de 20 ans et qui grouillait de résidents et touristes.

Nous avons vu passer “2 dollars” (je le surnomme comme ça car il demande toujours 2 dollars aux personnes qu’il aborde) au moins 10 fois allant et venant d’un pas rapide (crack crack).

Nous avons ensuite vu passer un autre cracker au moins 5 fois devant nous (grand métro blond qui traine souvant devant le supermarche SIMPLY a Sandy ground), qui avec le temps qui passe devient de plus en plus crade.

A suivi une jeune fille pas encore trop atteinte par les ravages de la drogue qui est passée 3 fois, puis un autre junkie 3 fois.

Pour suite le grand blond (sans chaussures noires) s’est vu poursuivre par une autre femme droguée, elle aussi surgie du parking de la marina ,et ils ont faillis se battre devant la terrasse de l’établissement. Tous les clients ont suivis en direct la scène.

Je ne comprend pas tout du travail de la collectivité, ni des personnes en charge de la sécurité a St Martin.

Je me pose seulement la question suivante : si j’avais été un touriste en vacances sur cette île que nous cherchons à vendre pour destination pour qu’ils viennent dépenser de l’argent ici, comment aurais-je réagi à cela ?

Très sincèrement, je pense que j’aurais choisi de ne jamais plus remettre le pied sur cette marina.

Je comprends maintenant le malaise de tous mes amis me disant qu’ils préfèrent dîner à Simpson Bay ou Maho car ils ne se sentent pas agressés ou en insécurité.

Je comprends que tous les restaurants que j’ai connus ouverts jettent l’éponge devant ce phénomène et la baisse de fréquentation du à ce climat de méfiance.

Je me suis permis de demander au célèbre “memette” pourquoi rien n’était fait et celui-ci m’a répondu qu’il n y a plus de société de sécurité qui contrôle la marina car plus personne ne paye ou ne peut payer.

Je me rappelle l’époque ou c’était la Semsamar qui payait le service de gardiennage de ce lieu autement touristique dans le passé.

Que s’est-il passé ?

Merci à Jean Paul Fisher en ton temps d’avoir compris avant les autres que si on ne protégeait pas les lieux touristiques ou les touristes (la plupart américains), ils allaient se déplacer, si ce n’est pas en dutch side, sur d’autres îles moins dangeureuses.

Nous n’avons point vu non plus pendant ces 2 heures où l’action était plus sur les pontonts que dans l’assiette, de présence de la police territoriale, ni de la gendarmerie, certainement occupés à faire souffler dans des ballons (ça rapporte de l’argent à la Collectivité) au lieu de virer tous ces allumés qui ont élus domicile sur cette marina.

Madame Aline Hanson, je sais que vous avez à cœur que la jeunesse St-martinoise prenne conscience que St martin vit du tourisme et que moins les réseaux sociaux parleront de tout ces dérapages et problèmes liés à la drogue, mieux ce sera pour recevoir de nouveaux touristes qui développerons sur leur facebook ou twitter des critiques positives de St martin.

Pour finir, la partie francaise se meurt, je l’ai bien compris ce soir là. 

Messieurs les acteurs du developpement de St martin, allez dîner sur la marina et essayez de vous mettre à la place de nos pauvres touristes.
 
Ce n’est que ma vision de St martin et j’aimerais qu’elle redevienne celle que j’ai connue il y a 20 ans.

Dominique.

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre mai 1, 2014 18:14