Art. Florence Poirier–Nkpa s’expose au 11ème Terra Festival en Guadeloupe

Autre
Par Autre avril 24, 2014 18:56

Art. Florence Poirier–Nkpa s’expose au 11ème Terra Festival en Guadeloupe

Ce festival est un événement important en Guadeloupe qui regroupe un grand nombre d’acteurs de la vie sociale autour de la question de l’environnement. Avec à une programmation très variée sur ce thème le Village du terra festival accueil des films, des expositions, des conférences/débats.

Cette année le Terra Festival reçoit plusieurs invités. Parmis eux des réalisateurs de films, un écrivain philosphe, naturaliste et des artistes François Piquet présent lors de l’événement « Hey you what do you see » à St Martin en Novembre 2012 (organisé par HeadMade Factory), Thierry Major et Florence Poirier-­‐Nkpa artiste et fondatrice de HeadMade Factory. Tous les trois sont membres de l’Artocarpe. Noter que c’est la seconde fois que le Terra Festival invite un artiste membre de HeadMade Factory à exposer leur travaux en Guadeloupe. En effet la première à ouvrir les portes de cet échange fut l’artiste Saint Martinoise Cindy Choisy.

Le mot de la Présidente du Festival Martine SORNAY

240414-TerrafestivalLe TERRA FESTIVAL 2014 est dans la continuité de la 10ème édition, une manifestation qui met de plus en plus l’homme au coeur des problématiques. En choisissant Franck Phazian, homme de terrain, acteur de l’action solidaire comme Président d’honneur, le TERRA FESTIVAL marque cette volonté.

Nos invités eux aussi, vous le constaterez à travers leurs oeuvres, sont porteurs des valeurs que nous partageons : le respect de l’homme et de son environnement, l’engagement, la solidarité, la transmission, l’échange… Les documentaristes, depuis plusieurs années, sont passés du constat des dégâts à une vraie interrogation auprès des acteurs du développement durable et à une valorisation des actions positives des hommes.

C’est leur regard que vous retrouverez à travers les thématiques que nous vous proposons : « développement solidaire », « Médecines traditionnelles », « Femmes engagées », « L’homme et la nature»… Cette 11ème édition fera souffler un vent d’optimisme sur la Guadeloupe mais aussi sur tous ceux qui, de par le monde, luttent pour un devenir meilleur de notre planète.

Grâce à nos invités, aux films choisis, aux acteurs du Village, aux intervenants, aux partenaires, aux enseignants et artistes, à tous ceux qui nous soutiennent, le TERRA FESTIVAL 2014 offrira à son public, plus nombreux d’année en année, cet espace de découvertes, d’émotions et d’échanges qui fait son originalité et sa richesse.

A PROPOS DE LA SERIE de montages numériques : « Et…SoUDAIN…L’Instant D’APRèS… »

Les quatre pièces exposées en Guadeloupe font partie de la série de recherches numériques et picturales que Florence POIRIER-­‐NKPA aurait pu s’intituler « Esthétique du souvenir » mais la préférence s’est portée sur « Et soudain… l’instant d’après…. ».

Car c’est en effet un ensemble de propositions artistiques qui parlent de souvenirs, mais loin d’être seulement des souvenirs de Saint Martin tel qu’il fut ce sont également et surtout, des prises de vues… des instantanés de la vie d’aujourd’hui.

A partir de ces photographies, considérées comme des croquis ou plus précisément comme des traces de l’instant, le spectateur est invité à passer de la réalité des formes, à l’étrangeté d’une scène théâtralisée par un geste pictural et une métamorphose numérique. Avec un certain maniérisme, lié à la gestualité et à la volonté perpétuelle de frotter, de rayer, d’effacer et de suspendre la réalité : les scènes de vie figurées disparaissent pour laisser apparaître la nostalgie du moment d’après… ce moment qui éparpille les odeurs, les couleurs, les formes… et se volatilisent avec le temps.

Il s’agit donc, grâce aux clichés d’un téléphone portable non pas de restituer l’authenticité d’un personnage, d’une architecture ou d’une scène de vie, mais bien de capter l’essentiel des choses, celles qui dans l’instant d’après construiront le souvenir et parfois la nostalgie du temps passé, oublié.

Florence POIRIER-­‐NKPA -­‐ Eléments biographiques

Florence POIRIER NKPA (née le 07 décembre 1972 à Bordeaux) plasticienne qui vit et travaille à St Martin. Elle étudie les Arts Appliqués et Arts plastiques dès le lycée (Bac F12 Lycée Charles de Coulomb Angoulême), poursuit ses études avec deux années de préparation au concours de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan (ENSET Cachan). Ecole intégrée en 1993 en section C Arts –Appliqués et Arts-­‐Visuels. Elève de Guy Rachel Grataloup, Claire Brunet, Paul Ardenne, Jean Claude Lebenstein et Richard Conte de 1993 à 1997.

Elle enseigne les Arts Visuels au Cameroun, en Guyane où elle travaille également au CRDP en tant que graphiste maquettiste. Elle est le co-­‐auteur avec Gérard Grig et illustratrice du livre pédagogique « Touloulou. Devine qui je suis ? » en 2006.

En 2007 elle s’installe à St Martin (French West Indies) et créée son entreprise de création de bijoux.

En 2010 elle fonde le Collectif HeadMade Factory à St Martin. (www.artsxm.org) et se replonge dans sa pratique artistique pour développer une démarche artistique fondée sur la place de la détermination dans l’acte créateur.

Démarche artistique -­‐ Florence POIRIER-­‐NKPA.

Mes travaux sont autonomes visuellement. Ils n’entendent pas répondre à une identité visuelle ou un comportement auxquels mon nom serait associé. Ma démarche est un ensemble de recherches individuelles, il met en oeuvre mon regard sur la réalité, le présent.

J’utilise diverses techniques : photographie, installation, collage, peinture, dessin… Car elles sont avant tout des procédés que je choisis pour leur potentiel expressif au même titre que la couleur, les formes, le format, la matière… Je garde toujours en tête que tout ce qui est visible –comme invisible-­‐ produit du sens et ce, compte tenu du passé individuel, culturel et social de chacun. Je cherche alors à créer une sorte d’évidence visuelle pour mettre à nu le lien entre mes intentions de création et la création elle-­‐même.

Mes intentions peuvent être d’ordre militantes, esthétiques, politiques, psychologiques, philosophiques… en tout cas très diverses, elles reflètent mes rencontres et le lien qu’elles entretiennent avec la vie.

L’art consiste, entre autre, à sans cesse renouveler la notion d’artistique, à l’aide d’un regard critique et analytique des composants à la fois conceptuels et pulsionnels de l’art.

240414-FlorencePoirier2

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre avril 24, 2014 18:56

Les dernières infos

Suite...