CAF. Une voie anonyme s’élève en anglais… prenons le temps d’une “traduction”

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 9 Avr 2014 17:59

CAF. Une voie anonyme s’élève en anglais… prenons le temps d’une “traduction”

Nous n’avons pas pu résister à une petite traduction d’un article paru sur le blog Soualiga’s Melee. Sans porter de jugement aucun sur le contenu même de cet article ou sur le bien fondé des informations, données et idées qu’il véhicule, il constitue néanmoins un témoignage fort de ce que Saint-Martin est.

L’anglais et la culture qui lui est propre permettent de dépasser bien des limites que le français et un héritage vieillot dans sa conception de la société ne peuvent transmettre ou n’osent transmettre. Quoiqu’il en soit, voici un témoignage d’une réalité saint-martinoise que les médias francophones ne s’autorisent que trop peu souvent à relayer et que certaines communautés ne parviennent pas à intégrer.

__________________________

La Collectivité doit-elle quelque chose à la CAF ?

Comme chacun le sait, Saint-Martin est envahie de personnes venues pour que leurs enfants puissent naître ici afin de pouvoir collecter l’argent de la CAF. Ces enfants sont ensuite imposés au territoire avec le titre de “Saint-Martinois” alors qu’en réalité ce sont des “bébé CAF”. Ceci étant dit, il existe aussi des Saint-Martinois de souche qui s’adonnent délibérément à la procréation de CAF Babies.

Cependant, le gouvernement français reste l’unique compétent en terme de nationalité, cette compétence n’est cédée qu’en cas d’indépendance d’un territoire. Aucune collectivité française ne possède donc cette compétence. Autrement dit, la Collectivité de Saint-Martin n’a aucune nationalité à accorder. Ces enfants CAF deviennent purement et simplement des citoyens français.

Et maintenant, soudainement, on apprend que la CAF souhaite que la collectivité rembourse une dette de 35M€ contractée entre 2011 et 2013. Maintenant, je voudrais que quelqu’un m’explique où est la logique dans ce raisonnement : si nous devons continuer à accepter des gens venus des quatre coins du monde, légalement ou illégalement, sur le territoire d’une collectivité qui n’a pas la compétence en terme de nationalité : où trouver l’argent de la CAF ? Dans le pire des cas, où la France trouvera cette argent ?

Sur le sujet, le métropolitain dans la rue est littéralement prêt à péter un plomb. Les Saint-Martinois eux sont apathiques, inertes, ou simplement une bande de couards effrayés à l’idée de se révolter, mais les métropolitains eux, c’est sûr, finiront dans la rue.

Lors des dernières élections municipales, la gauche a reçu un signal d’alerte qui s’est traduite par une vague de popularité à l’égard de l’extrême droite. Et si cela ne se reproduit pas aux prochaines législatives, ce sera pour les suivantes si Matignon n’est pas prise d’assaut avant comme l’a été la Bastille.

Le temps viendra où il n’y aura plus assez d’argent pour prendre soin de ceux qui ne peuvent prendre soin d’eux-même. En plus de cela, le système d’assistanat français est ainsi fait qu’il vient à bout de toutes les ambitions.

Le changement DOIT venir, à la fois ici et en métropole ou les conséquences ne seront pas jolies.

Traduction libre de SXMinfo d’après un texte de  paru sur le Blog Soualiga’s Melee – 8 avril 2014

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 9 Avr 2014 17:59