Outremer. Nouveau ministre en la personne de George Pau-Langevin, quels réels changements

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 4 Avr 2014 22:29

Outremer. Nouveau ministre en la personne de George Pau-Langevin, quels réels changements

Lorsque Marie-Luce Penchard avait été nommée secrétaire d’État à l’Outre-Mer lors du remaniement du gouvernement Fillon II, le 

Toujours est-il qu’après la victoire de François Hollande et du PS aux Présidentielles de 2012, c’est un autre guadeloupéen en la personne de Victorin Lurel qui prenait la tête d’un Ministère des Outre-mer à part entière et que cette fois, le reste de la France ultramarine a commencé à sérieusement s’interroger sur la qualité de ses ministrables ou si tout simplement la Guadeloupe en regorgeait.

Mardi dernier, le doute n’est plus permis, le ministère des Outre-mer est en fait le ministère de la Guadeloupe comme tend à le prouver l’arrivée de Madame George Pau-Langevin, elle aussi Guadeloupéenne, à la suite de Monsieur Victorin Lurel.

Le retour en Guadeloupe de Victorin Lurel était largement pressenti, sa présence aux municipales affirmée et les régionales qui se profilent déjà justifient largement qu’il n’ai pas souhaité poursuivre son investissement rue Oudinot où, dit-on, Manuel Valls lui avait demandé de rester.

Mais qui est George Pau-Langevin ?

George PAU-LANGEVIN promue ministre des Outre-mer

George PAU-LANGEVIN promue ministre des Outre-mer

En fait, au Ministère, les choses ne vont pas radicalement changer. George Pau-Langevin est issue de la même classe d’âge que Victorin Lurel et a suivi la même mécanique d’élévation au sein du Parti Socialiste Guadeloupéen que lui. Ils sont à ce point proches que George Pau Langevin a été régulièrement invitée rue Oudinot ces derniers mois lors de très officielles réceptions pour s’exprimer à la tribune, élément symptomatique d’une passation annoncée. Elle accompagnera d’ailleurs tout aussi largement l’ex-ministre dans ses déplacements outre-mer durant la même période.

Pour la petite histoire, son récent déplacement à Saint-Martin, le 31 janvier dernier, en tant que ministre déléguée à la réussite éducative lui permettra de retrouver une amie très chère ce qui créera un petit malaise protocolaire lors du déjeuner avec Monsieur le Recteur en ce que celui-ci se fera voler la vedette par les retrouvailles des deux amies. Dans le cadre de ses attributions de l’époque, la secrétaire d’état avait déclaré durant cette visite : “Malgré les difficultés, Saint-Martin est un territoire très intéressant, des initiatives sont prises pour faire progresser les enfants”.

Pour autant, George Pau-Langevin est une femme qui connaît bien l’outre-mer même si elle est aussi et surtout très ancrée à Paris où elle a fait l’essentiel de sa carrière politique comme conseillère du 20e arrondissement, conseillère régionale d’Île-de-France, députée de la 21e circonscription en 2007 puis députée de la 15e circonscription de Paris en 2012, elle est enfin nommée le 16 mai 2012 ministre déléguée à la réussite éducative dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault avant que de ne prendre le portefeuille de l’Outremer le 03 avril 2014.

Son investissement pour les territoires ultramarin n’est pas électif, il relève d’une action privée ou militante autour notamment du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), de l’Agence nationale de promotion et d’insertion des travailleurs d’outre-mer (ANT), ancienne bumindom devenue depuis l’Agence de l’Outremer pour la Mobilité, Ladom, dont elle fût directrice adjointe.

Au bilan pour Saint-Martin ?

En fait, pas grand chose a priori sauf si la Ministre décide de tourner un regard particulier sur nos spécificités. George Pau-Langevin a annoncé elle-même qu’elle pourrait compter sur l’amitié et les conseils de Victorin Lurel, celui-ci gardera donc un pied discret à Oudinot tout en récupérant dans quelques semaines son statut de député de la 4ème circonscription de Guadeloupe qui, après un premier tour au municipal assez dur pour l’ex-ministre, a finalement choisi de rester à gauche, pour le grand bénéfice du député sur le retour.

Localement, à Saint-martin, il risque d’y avoir un léger flottement notamment autour de la commission ad hoc dédiée au toilettage de la Loi Organique puisque celui-ci était une volonté affirmée de Victorin Lurel. On ne connait pas pour le moment la position de George Pau-Langevin sur le sujet mais il est évident que la ferveur mise par Lurel sur le projet avait fait craindre localement que ce toilettage ne fasse sauter quelques compétences inassumables faute de moyens, de compétences ou de vision claire.

Pour ce qui est des fonds européens, du Programme Opérationnel Européen etc… avec le retour de Lurel en Guadeloupe et au regard du lien qu’il va conserver avec la Ministère des Outre-mer, il est peu probable que nos dramatiques statistiques servent à autre chose qu’à faire chuter des chiffres meilleurs sur l’île papillon pour y permettre un afflux de subventions européennes plus conséquent sans pour autant que Saint-Martin ne parvienne à capter ce à quoi elle est pourtant éligible.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 4 Avr 2014 22:29