Saint-Martin. La présidence de la République répond par délégation à Messieurs Richardson et Duret

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 5 Mar 2014 16:43

Saint-Martin. La présidence de la République répond par délégation à Messieurs Richardson et Duret

Le courrier d’Alain Richardson, Président du RRR, et de René-Jean Duret, Président du groupe RRR au Conseil Territorial, adressé au Président de la République, François Hollande, et au premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a enfin trouvé réponse. Souvenons nous que les deux hommes s’étaient fendus d’un plaidoyer sécuritaro-économique à l’attention du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls pour motiver la venue de ce dernier, venue finalement avortée pour cause d’affaire Léonarda. Le deuxième courrier visait plus haut et le Président de la République y était interpellé autour de l’Egalité des Territoires dans le cadre de la création du Commissariat Général dédié… Ce dernier courrier était daté du 25 septembre 2013.

050314-EricDelzantLenteur des services d’acheminement de la missive obligent, cumulée aux dédales de services qui n’auront pas manqué de se renvoyer la lourde responsabilité que d’assumer la réponse à ce courrier venu de loin mais qui ne pèse que 37 000 âmes, 17 000 votants potentiels et la moitié moins de réels, c’est en février 2014 que la réponse est arrivée.

Si le message de nos représentatifs concitoyens a retenu toute l’attention du délégué interministériel à l’accompagnement du territoire et à l’attractivité régionale (DATAR), la réponse aux doléances formulées par messieurs Richardson et Duret pour l’intérêt de notre territoire semble n’exister qu’au travers du programme opérationnel FEDER 2014-2020, dont on sait qu’il n’a pas laissé part grasse à Saint-Martin, et d’un contrat de plan Etat-Région (vous avez dit région ???) dont on cerne pour le moment mal le contenu et l’ambition.

On se contentera de constater qu’effectivement, il doit être ergonomique de gérer le fléchage des budgets émanant des puissants leviers que sont l’Europe et l’Etat à destination de l’outremer lorsque le tandem Ministre/Préfète est issu de la même île papillon. Ne désespérons pas, une belle trajectoire d’homme politique saint-martinois à l’échelle nationale se construit actuellement. Couplée à une application plus ferme de “la régionalisation de l’emploi” (voir le rapport Le Breton commandité par le Ministre Lurel disponible en pied d’article), cela offrira peut être un jour à Saint-Martin un duo “issu-local” aussi efficace dans le fléchage de l’argent public. Pour les amateurs et étudiants saint-martinois, voici un lien pour tout savoir sur la filière qui mène à la fonction de Préfet : devenir préfet.

Quoiqu’il en soit, avec cette réponse, on est loin de ce qu’Alain Richardson et René-Jean Duret avaient proposé au président de la République qui consistait à “utiliser notre Collectivité de Saint-Martin (53 km2), qui est non seulement le territoire français et européen le plus à l’ouest dans l’Atlantique, mais aussi l’une des plus récentes régions ultrapériphériques de l’Europe, comme le laboratoire pratique immédiat de cette volonté gouvernementale (ndlr : de créer un commissariat général à l’égalité des territoires), car les défis et les opportunités de Saint-Martin sont nombreux et immenses. Si effectivement «le gouvernement veut répondre à ce défi», notre proposition devrait retenir toute votre attention, car elle pourra «permettre le développement du potentiel» de notre territoire pour faire face aux mutations techniques, économiques et sociales, et s’engager dans la voie de l’innovation et des filières d’avenir, tout en préparant la transition écologique et énergétique.”

  050314-rapportlebreton.pdf (1,3 MiB, 438 hits)

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 5 Mar 2014 16:43